LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Raage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Raage   Dim 18 Déc - 22:37

Parangon City, à Skyway.

Jimmy Cosn attend dans une ruelle déserte. Ce jeune homme sur la petite trentaine est assez maigrelet et visiblement très nerveux. Il tient un attaché case fermement, comme si sa vie en dépendait.

Un quart d’heure plus tard, une grosse berline s’engage lentement dans cette ruelle et s’arrête à quelques pas de lui. Un quinquagénaire en descend et se dirige d’un pas assuré vers Jimmy. S’arrêtant à moins d’un mètre d’un monsieur Cosn tellement appeuré qu’il est sur le point de défaillir, Alfonso Vellini, un mafioso notoire prend la parole d’une voix basse mais assurée tintée d’un gros accent italien (ce qui est assez étonnant vu que sa famille s’est installé dans le pays depuis cinq générations au moins) :
- « Bonsoir. Vous avez le dossier promis ?
- B Bonsoir monsieur. Oui, je les ais. Avez-vous l’argent ?
- Oui, bien sûr. » En se saisissant de quelque chose sous son veston.
- « Je vous préviens ! Les données sont sur plusieurs DVD et sont codées ! Vous avez un algorithme de décryptage avec, mais sans la clé, vous n’arriverez jamais à les lire. De plus, cette clé fait 128 caractères alphanumériques que je ne connais pas par cœur ! S’il m’arrive quoi que ce soit, les documents ne vous serviront à rien ! »

Sur ce, Alonso sort une grosse enveloppe et la tend à Jimmy :
- « L’honneur existe dans les milieux mafieux monsieur Cosn. Nous vous avons promis de l’argent en échange de ces données. Vous nous insultez. Mais je suis tout à fait disposé à vous pardonnez cet écart si cela s’avère à la hauteur de vos promesses. Joking bird et Raage deviennehaaaargh »

Jimmy eu juste le temps de voir trois lames sortir de l’abdomen du mafioso avant qu’une douleur sourde ne lui vrille la nuque. Raage venait de perforer les reins de Vellini et de lui couper net la colone vertébrale. Joking bird (JB pour les intimes) s’était contentée d’assommer Jimmy. Leur pouvoir d’invisibilité était décidément redoutable. JB soutenait Cosn afin de le poser délicatement au sol lorsque les mafiosi qui étaient restés dans la berline ouvrirent le feu à l’arme automatique. Vellini, déjà au sol, était à couvert. Les deux héros et Jimmy prirent les rafales de plein fouet. JB, déjà en train de guérir, se rua sur les mafiosi. Pendant ce temps, Raage (lui aussi en train de guérir) se pencha sur Cosn. Ses blessures étaient mortelles, mais Jimmy pensait que cela ne poserait pas de problème car il avait pris soin de s’équiper d’un dispositif de téléportation hospitalier, au cas où. Raage le détecta et le désactiva en lui faisant un petit signe d’adieu. Le géant de métal resta là à le regarder rendre son dernier souffle pendant que JB faisait le ménage.
Après en avoir finit avec les mafieux, JB retourne auprès de Raage et voit non seulement l’étendu des dégats, mais le dispositif de téléportation désactivé.
- C’est toi qui as fait ça ??
- Ouais minette.
- Mais pourquoi ? Il aurait pu être sauvé et il aurait été jugé ! Je croyais que nous devions juste récupérer les données.
- Ben c’est fait, c’est dans la mallette, là.
- Ha oui, et Jimmy dans tout ça ?
- Il avait les données en tête. Il a voulut jouer et il a perdu. Personne ne l’a obligé à nous trahir.
- … Je t’ai déjà expliqué je ne sais combien de fois : notre rôle n’est ni de juger, ni de punir et …
- Et rien du tout. Il représentait une menace et maintenant, y a plus de menace. Et puis de toutes façons, s’il avait été malin, il n’aurait pas pris contact avec ces débiles de mafieux du boulot. Du coup, il serait un peu vivant maintenant. Non mais. Tout ça, c’est de sa faute.

JB et Raage ont continué comme ça tout le long du chemin de retour.

Arrivé chez lui, Raage commença à voir comment décrypter les fichiers afin de savoir exactement de quoi il s’agissait.

Il installa le logiciel de décryptage sur son PC et le passa par un ressourceur afin d’avoir le programme dans un langage de programmation un peu plus compréhensible que du langage machine. Après dix minutes de lecture :
- Rhaaa, le con, un cryptage par bande. Du gâteau ! Il y a 64 bandes définies en dur. Ce gros cons à parlé d’une clé de 128 caractères, donc, de l’héxa. Trop simple. Hop un petit programme d’itération de code ASCII, on met sont super logiciel dans la boucle et on lance Winamp en automatique. Une heure de travail pour le programme itératif un une nuit pour que le PC trouve le code tout seul comme un grand. Jimmy, Jimmy, Jimmy, même un mafieux se serait passé de tes services sur ce coup-à…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Dim 18 Déc - 22:38

La clé était maintenant trouvée.

Raage venait juste de se lever. Il branche le cable USB sur son bras et lança quelques ordres à son PC. Le premier fichier fut rapidement décrypté et la lecture du fichier vidéo commença rapidement.

Le visage de Samuel Saint-Pierre s’afficha sur l’écran, visiblement surexcité. Il était visiblement plus jeune d’une vingtaine d’année. Sans attendre, il pris la parole :
- « Comme tu le sais, on essaie d’avoir un enfant depuis pas mal de temps maintenant. Apparemment, c’est en bonne voie : en début de semaine, Vanessa a eut pas mal de nausées. Le test urinaire est positif. Nous avons pris rendez-vous chez un gynéco. Quand je dit nous, c’est Vanes … personnellement, je suis persona non grata. Vanes a peur de complications à cause de ses origines mutantes … »

Samuel regarda sa montre et reprit la parole :
- « Logiquement, elle ne devrait pas tarder à arriver. Je … »

Une sonnerie de téléphone lui coupa la parole.
- « Ca doit être elle. Je reprendrais plus tard. »

Fin de fichier.

Visiblement mal à l’aise, Raage coupa son PC. Il savait pertinemment ce qui c’était passé. Aurait-il le courage de regarder la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Hop, la suite   Mar 20 Déc - 18:50

Raage a perdu le goût pour aller batailler. Il détient, apparemment, le journal intime de son père (pour autant que Raage le savait, ce journal intime servait aussi de cahier de bord pour le suivit des créations de son père). Cela lui permettrait de savoir comment Samuel avait vécut cette transformation …
Raage a une sale tendance à se montrer fort irrévérencieux avec un peu tout le monde (sauf avec sa mère, mais cela, personne ne pourrait le savoir), mais ne sait jamais comment réagir avec cet étranger qu’est son père. Dans l’après-midi, Samuel avait demandé à son fils s’il n’avait pas de nouvelles de Jimmy. Raage n’avait pas su comment lui dire que ce dernier était mort et s’était contenté de répondre avec un « non » à peine audible.
Quoi qu’il en soit, Rage a eut le temps de réfléchir à la situation et a prit la décision de visionner toutes les données.

Bon … y a plus qu’à démarrer la bécane et c’est parti …

Lancement du fichier numéro deux.

C’est un Samuel plus vieux que sur le premier fichier qui apparaît à l’écran. La différence est flagrante. La vie ne l’aura pas épargnée. Toutefois, une lueur d’espoir semble éclairer ses yeux et cela, Raage ne l’a jamais vu. Son père est un homme renfermé, qui œuvre pour le bien des supers héros de Parangon City dans le but d’amasser assez d’argent pour s’assurer la protection de sa famille. Ce but passe avant tout. Même avant son rôle de père. Au bout d’un certain temps de silence, Samuel prend la parole :

- « Il s’est passé tant de temps depuis la dernière fois … Je … Je ne sais pas par où commencer … Je me souviens de ce téléphone qui sonnait et de ma joie à l’idée de la bonne nouvelle que j’attendais. C’était la police en fait. Vanessa, ma femme, était une super héroïne. Une télépathe. Pas très puissante. Je lui avais créé un casque afin d’augmenter ses pouvoirs. Le bon coté de la chose, c’était que ça lui permettait de sauver des gens. Le mauvais, c’est que sans son casque, elle était comme madame tout-le-monde. D’après ce que nous avons appris, c’est que des membres de la mafia ont réussit à percer le secret de son identité et l’ont attrapée sur le chemin pour aller chez le gynécologue. Ils l’ont laissée pour morte. »

La douleur semble être des plus vive. Samuel marque une pause rapide avant de reprendre.

- « Vanessa a fait un peu plus de huit mois de coma … Et elle était bien enceinte. Nous attendions un fils. Lorsque mon épouse s’est faite passer à tabac, le fœtus a reçut. Les séquelles ont été plus que lourdes, même si John a survécut. Ses jambes ne sont que des moignons, son bras droit est tellement difforme qu’il en est totalement inutilisable et sont bras gauche ne vaut guère mieux. Etrangement, ses capacités cognitives sont normales, voire, même, légèrement supérieure à la moyenne. Il a décroché un bac +4 en informatique mais c’est arrêté car il n’était pas en mesure de faire un stage de six mois nécessaire au diplôme d’ingénieur. A coté de ça, il se plait à tout faire pour passer pour un demeuré aux yeux de tout le monde … ce qui nous a, parfois, rendu bien des services. Les gens se cachent moins devant un débile ... »

Est-ce bien un sourire que Raage voit sur les lèvres de son père ?

- « Mon épouse est sortie du coma quelques jours seulement après la naissance. D’après les médecins, c’est peut-être même la naissance qui l’aura sorti du coma. Comment savoir ? L’idée est pourtant séduisante. Lorsque la mafia a apprit qu’elle s’en était tirée, ils ont lancé plusieurs attaques contre l’hôpital. Fort heureusement, des supers héros se sont assurés de sa protection continuellement. J’ai transformé mon laboratoire en véritable bunker. Depuis son retour ici, Vanessa n’a jamais réussit à remettre un pied dehors. J’ai pourtant remplacé tout ce que la mafia avait détruit. Elle est maintenant plus forte qu’avant et j’ai intégré le système d’amplification de son casque directement dans son corps … Enfin bref, ce n’est pas la le but de la reprise de cette partie de mon journal … Revenons-en à mon fils … Depuis quelques temps, le comportement de John a changé. Cela correspond à l’arrivée d’un employé : Jimmy Cosn. Je ne parvenais plus à suivre la demande des supers héros de Parangon City … Il me fallait de l’aide. Jimmy est très prometteur. Du fait que nous avions quelques affinités (nous voyons notre travail créatif de la même manière), j’ai passé pas mal de temps avec lui. Je crois que John s’est senti écarté. Je voudrais tellement le prendre dans mes bras … Lui dire qu’il n’y a rien à craindre … Qu’il sera toujours mon fils … Mais je n’y arrive pas. Je le vois s’éloigner un peu plus chaque jour sans pouvoir rien faire. D’un autre coté, c’est peut-être ça qui l’a poussé à agir. Hier, il est entré en trombe dans mon labo et m’a dit texto avec toute l’arrogance qui le caractérise : « quand est-ce que tu vas te décider à m’aider, moi, ton fils ? ». Je n’ai pas compris tout de suite ce qu’il voulait dire par là. Nous en avons discuté et le résultat est on ne peut plus clair : il vaut que je lui fabrique un corps, enfin, un corps capable de se mouvoir seul afin de lui permettre de ne plus être dans un fauteuil roulant. Nous travaillerons dessus le week-end. Ca veut dire dès demain en fait. »

Fin de l’enregistrement.

Cette fois, le sourire est sur les lèvres de Raage. Ce que son père ignorait, c’est que notre petit John avait fait un petit test quelques jours avant. Depuis toujours, il avait eut le don de coller toute matière non organique à son corps. Il s’était mit une fourchette sur le bras et l’y avait laissée plusieurs jours afin de voir ce qui se passerait. Le résultat avait été assez cool : son corps avait absorbé la fourchette et avait fusionné avec. Depuis, quand il passait son bras dans un détecteur de métal, la machine sonnait dans tous les sens.

Son but n’était pas d’avoir une armure ; il voulait un corps !


Dernière édition par le Jeu 22 Déc - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mer 21 Déc - 16:00

Début de fichier.

Samuel apparaît sur l’écran, visiblement excité.
- « John et moi avons fait un petit brainstorming et je dois dire qu’il m’a purement et simplement bluffé ! Je pensais que j’aurais tout à faire, or, il n’en est rien. De plus, il est venu avec des données protégées, ce qui veut dire qu’il est parvenu à pirater mon système !! Il faudra que je fasse améliorer ça … D’un autre coté, cela lui aura été facilité puisqu’il se trouve déjà à l’intérieur du système et qu’il n’aura pas eu à passer le firewall … Enfin bref. Il a déjà tout prévu apparemment. Contrairement à ce que je croyais dans un premier temps, il ne veut pas juste un corps, il veut une arme. Et une arme de haute technologie. Les plans sont prêts. Il me suffit de les finaliser et nous pourrons commencer. Cette armure sera d’une robustesse à toute épreuve. Elle assez grande pour que John puisse prendre place dans le torse. J’évalue sa hauteur à 2.40 en gros. La technique utilisée est assez hallucinante. Tout d’abord, il a prévu un squelette d’adamantium. Sur ce squelette viendront se greffer près de 350 muscles de synthèse, soit presqu’autant que dans un corps humain. Ces muscles seront commandés via une connection neuronale directe et l’alimentation en énergie se fera via un mélange à base de plasma synthétique lui aussi à travers un système cardiovasculaire des plus complexes. Le tout sera enfermé dans une armure à base d’adamantium et d’horichalc, le tout rendu plus ou moins poreux. Il est même allé jusqu’à mettre en place un protocole afin de cerner les zones du cerveau nécessaire à la commande de ce corps ainsi que la mise en place d’une connectique de près de 2000 ports, ce qui, bien que jamais fait jusque là est de l’ordre du possible. Pour finir, il a prévu de fabriquer une épée large totalement incassable et inusable. »

Visiblement un peu fatigué, Samuel prend une petite pause, regarde sa montre et boit un peu d’eau avant de reprendre de plus belle :
- « Ce qui me pose problème, en fait, ce sont les données privées qu’il a utilisé pour faire ça. Les muscles de synthèses sont utilisés depuis quelques temps déjà pour créer des bras artificiels. Le modèle qu’il a utilisé est le dernier sorti et sont alimentable à partir de sang humain, ce qui permet aux porteurs de ne plus dépendre d’un rechargement en électricité régulier tout en ayant un gain de poids tout à fait appréciable. Ce modèle n’a pas encore été utilisé. Ensuite, il y a le système cardiovasculaire qu’il a poussé à l’extrême. Il a prévu d’y faire passer des nano robots afin d’assurer une maintenance permanente de la machine. Quoi qu’il en soit, j’ai prit la décision de construire cette armure, en y intégrant quelques améliorations. Dans le pire des cas, nous aurons perdu pas mal d’argent. Mais cela ne serait pas bien grave, ce n’est que de l’argent … Je pense pouvoir lancer les commandes assez rapidement. »

Fin de fichier


Dernière édition par le Mar 10 Jan - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mar 27 Déc - 19:13

Début de fichier.

Quelqu’un manipule une webcam afin de montrer tout un lot de caisses.

Lors du retour de la webcam sur son socle, Samuel, qui se trouve maintenant dans le champ de vision prend rapidement la parole :
- « Bon, voilà, tous les éléments de l’armure sont arrivés, ce qui fait 45 caisses au total. Nous allons l’assembler et la tester. Une fois que les tests seront concluants, nous installerons l’interface neurale sur John, puis nous passerons à un test sur l’intégralité du système. Croisons les doigts. »

Fin de fichier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mer 28 Déc - 15:21

Début de fichier.

L’image est beaucoup plus nette que sur les fichiers précédents.

L’armure de Raage apparaît sur l’écran. Celle-ci est allongée à même le sol. Le torse est ouvert en deux. Quatre torons de câbles la relie à ce qui semble être un pupitre de contrôle. Jimmy Cosn semble afféré aux dernières vérifications. John est absent.

Samuel, qui doit se trouver derrière la caméra (celle-ci se rapproche de l’armure pour la montrer en gros plan) prend la parole :
- « Voici l’armure terminée. J’ai encore amélioré le système de connection neurale, qui est très certainement devenue le plus complet jamais réalisée à ce jour …Et qui le restera pendant quelques temps encore. Chaque groupe musculaire sera commandé par un cerveau moteur directement connecté au système nerveux de John. Cette armure sera complètement autonome, et John n’aura donc pas besoin d’en sortir, si ce n’est pour se laver. Grâce aux nombreux nano-robots, il n’y aura aucun besoin de maintenance. L’énergie est stockée dans des poches de matières graisseuses se trouvant dans les jambes ainsi que dans le dos de l’armure. Ces poches pourront être remplie sans que nous ayons besoin d’ouvrir l’amure (il nous suffira de passer par la bouche de l’armure). Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de rembourrement pour y accueillir John. Ses capacités à se coller seront largement suffisantes pour qu’il ne bouge pas. Toutes les pièces avec lesquelles il sera en contact sont montées sur silentbloc. J’ai intégré le système de déconnection automatique, le même que je mets dans toutes les armures que je crée. Ainsi, si l’armure tombait entre de mauvaises mains, ou si le porteur décidait de ne plus faire respecter la loi, je serais en mesure de la mettre hors service ou qu’elle se trouve dans Parangon. Bien entendu, en ce qui concerne cette armure, même si quelqu’un parvenait à la récupérer, au vu de la connectique et de la forme particulière de mon fils, elle serait totalement inutilisable.
- Docteur, la check-list est terminée. Tous les systèmes sont opérationnels.
- Merci Jimmy. Des nano-robots sont actuellement en train de créer la connection neurale sur John. Tout devrait être terminé d’ici ce soir, première phase de test comprise. Nous effectuerons donc un test en grandeur nature dès demain matin. »

Fin de fichier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Lun 2 Jan - 17:26

Début de fichier.

Nous nous retrouvons dans la même salle que dans le fichier précédent. Tout est dans le même état, si ce n’est qu’en plus des deux scientifiques, John Saint-Pierre est là, tassé dans son fauteuil roulant, nu comme un ver. Et c’est vrai qu’il n’est pas très beau à voir …

Samuel, qui se tient aux cotés de son fils, branche un micro de cravate sur le revers de sa blouse. Apparemment, il a un peu de mal à y arriver.

Dès qu’il a fini, il prend la parole :
- « Bien. L’interface neurale est complète, les tests se sont révélés OK à 100%. Nous allons donc passer à la seconde phase, à savoir, le test grandeur nature. En toute logique, les cerveaux moteurs devraient être capables de paliers aux manques de précision de John et contrôler les mouvements du corps avec une très grande précision. »

Faisant signe à Jimmy, Samuel commence à rapprocher John de l’armure. Lorsque l’aide arrive à leur cotés, avec un palan, ils passent des sangles sous le corps de l’infirme et le transfèrent en position assise dans l’armure. Les deux scientifiques s’affairent tout deux à brancher toute la connectique tout en effectuant un check up à chaque connection. Pour finir, ils couchent John dans l’armure et lui croise les bras sur le torse. Une fois que c’est fait, Samuel se rend vers le pupitre de commande et tapote sur le clavier. Le torse de l’armure se referme.

Après quelques instant, Raage se lève sans aucune difficultés, ni hésitation. Il effectue quelques allés retours dans la salle pendant que Jimmy se charge des câbles reliant l’armure au pupitre de contrôle.

Raage effectue des séries de mouvements de plus en plus complexes, en refusant toutes les propositions de mettre fin à l’exercice.

Au bout de deux longues heures complètements inintéressantes, l’armure commence à prendre une démarche de plus en plus saccadée. Des tremblements de plus violent la secoue. Pour finir, Raage tombe face contre terre, dans ce qui semble-t-être une crise d’épilepsie.

Samuel pousse un juron et s’acharne à essayer de lancer la séquence de déconnection, mais sans effets.

Laissant tomber tous espoirs de déconnecter l’armure manuellement, il essaye, avec l’aide de Jimmy de la mettre sur le dos à l’aide du palan. Dans un soubresaut plus violent que les autres, Raage s’emmêle dans la sangle, projetant son père au sol et Jimmy droit sur la camera.

Fin de fichier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mar 7 Fév - 15:20

Fichier suivant … encore.

Notre Samuel national porte une minerve et semble quelque peu fatigué. Une masse tremblotante est couchée non loin, derrière lui.

Le professeur Saint-Pierre prend la parole :
- « Mon fils est toujours dans cette maudite armure. Cela fait trois jours. Je ne sais pas ce qui se passe exactement. Par moment, les tremblements se calment complètement et John parviens à me parler. D’autres fois, cela ressemble à de violentes crises d’épilepsie. D’après ce que m’a dit mon fils, il ne souffre pas. Il dit même, parfois, que ce qui lui arrive est merveilleux … C’est à n’y rien comprendre. Il semble savoir exactement ce qui se passe mais refuse apparemment de le dire. Je ne sais que ce qui est visible de l’extérieur, aussi vais-je pouvoir fixer ces instants sur ce film … Une matière visqueuse a commencé à suinter de l’armure. Cela semble flexible et un peu élastique. Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’analyser. Une seule chose est sûre, c’est que je n’ai pas la moindre idée de ce que cela pourrait être. Peut-être est-ce l’origine de la malfonction … Je ne sais pas. Cette matière bouche toutes les interfaces externes. Dès que Jimmy sera de retour, nous entreprendrons de nettoyer tout ça et de rebrancher l’armure aux ordinateurs de contrôle. »

Samuel passe hors champ. La caméra se rapproche de l’armure. Le sol est défoncé par endroits.
- « Je ne sais pas comment John y est arrivé, mais il est parvenu à trouver le moyen de se nourrir. Comme je l’avais expliqué précédemment, j’ai installé plusieurs poches gélatineuses dans l’armure afin de lui fournir de l’énergie pour les muscles synthétiques. Apparemment, il aurait shunté le circuit de rechargement pour s’y nourrir.

La caméra se rapproche du visage de l’armure afin de montrer comment est accroché un tuyau dans lequel passe une sorte de compote. C’est alors que les yeux se tournent vers la caméra. Samuel sursaute, la laissant presque tomber. Nous pouvons tout juste entendre un « ho, mon Dieu !! » avant la fin du fichier.

Oui, c’est vrai que le vol plané de Jimmy lui avait déboité une épaule et brisé une ou deux côtes ...
Mon cher père ne pouvait rien tenté tout seul et comme non seulement je ne souffrais pas, et qu’il pouvait me nourrir, il avait opté pour la solution de me laisser dans l’armure le temps de revoir ses programmes afin de parvenir à la désactiver manuellement. Cette bonne blague, comme si je les aurais laissé faire … Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mer 8 Fév - 16:59

Marrant ces petits films … j’y prends goût.

Allé hop, fichier suivant.

Samuel apparaît sur l’écran du PC. Il est visiblement fatigué et quelque peu désappointé.
- « J’ai tout d’abord cru à une illusion due à la fatigue, mais force est de constater que non. L’armure a bien des yeux. Des yeux précisément là où j’avais placé des caméras. Ils sont derrière une plaque de verre blindé, mais ils ont bien là … J’ai analysé cette matière qui recouvre de plus en plus l’armure et … Il s’agit d’un mélange de peau humaine et de fibre musculaire synthétique ! J’ai utilisé différents appareils de mesure afin d’essayer de savoir ce qui se passe à l’intérieur. Si les relevés sont exacts, le corps de mon fils serait en train de se désagréger … de fusionner avec l’armure ! Une telle fusion expliquerait les besoins nutritionnels actuels de John qui est obligé de se nourrir en continu. Il y a un énorme chamboulement qui s’opère là dedans … Les cerveaux moteurs ont migrés pour se rapprocher du cerveau de mon fils et ne semblent former qu’une seule et unique zone de commande. Idem pour le système cardio-vasculaire, le tout étant placé dans le torse de l’armure, à l’endroit le plus protégé. Le système gastrique de John s’est apparemment amalgamé avec les poches contenant l’énergie nécessaire aux muscles de l’armure … C’est de la folie. Les différentes fusions semblent être le fruit de la volonté de John ! Je sais qu’il n’avait pas grand-chose à perdre à cause de son infirmité, mais quand même, de là à renoncer à son humanité, c’est impensable ! Surtout que … »

Samuel tapote quelque chose sur le clavier.
- « Voilà. Pour chaque armure que je crée, j’implémente une fonction de désactivation à distance. Cette fonction ne se contente pas de désactiver l’armure, elle la détruit purement et simplement. Hors, en temps normal, le porteur ne court aucun danger. Mais là, du fait que John ait fusionné avec l’armure, cela pourrait le tuer purement et simplement. Le pire de tout ça, c’est que j’ai essayé d’utiliser cette fonction pour sortir mon fils de l’armure. Heureusement que les blindages de la pièce n’ont pas permis à l’information de circuler jusqu’à lui ! Quoi qu’il en soit, il y a de fortes chances pour que cette fonction reste opérationnelle après cette fusion. Il faudra que nous fassions tous les tests nécessaires. »

** Raage sursaute et manque de tomber de sa chaise **

Quoi ?? Ha le fumier !! C’est certainement ça que ce connard de Cosn a essayé de fourguer à la famille !

T’as de la chance d’être mort sale con !

Il faux que je vérifie tous les contacts que Jimmy a put prendre pour mettre son business en place. Ca ne va pas être trop difficile vu qu’il a tout fait par mail de son labo …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mer 17 Jan - 13:36

* Une semaine avait passé.

Raage a passé son temps à fouiller tous les accès internet que Jimmy avait pu utiliser, que ce soit au labo, à son domicile ou via plusieurs cybers cafés (vive les paiements par carte …).

Et il n’avait rien trouvé. Plutôt une bonne chose finalement. Il se préparait donc à tourner la page et à reprendre ses occupations super-héroïques. *


Raage est dans sa chambre en train de faire des recherches sur le net quand on frappe à la porte.
- « Ouais ? » La porte s’ouvre. Son père entre, la mine déconfite, suivi de deux personnes, dont le BH.
- « Fils. Il y a de la visite pour toi … ». L’inconnu s’avance de quelques pas vers Raage, le salut d’un hochement de tête puis lui tend un courrier.
- « Bonjour, je suis Andrew MacFlayers, en charge des relations su … » Raage, ne lui laisse pas le temps de finir et lui arrache l’enveloppe cachetée des mains.
- « M’en cogne, tu veux quoi ?
- Vous êtes placé en état d’arrestation et serez jugé cette fin de semaine par vos pairs pour l’assassinat de Jimmy Cosn. Inutile de chercher à fuir, la Bête Humaine est mandaté pour vous y contraindre si besoin est. ». Le BH s’avance au même niveau que MacFlayer.
- « Allé John. Je t’accompagne au commissariat. Il n’y en n’a pas pour bien longtemps, je suis certain que toute cette histoire passera vite.
- Ouais, tu parles … Bon, vu que j’ai pas trop le choix apparemment, allons-y. Dis, BH, tu m’apporteras des oranges ? »


Dernière édition par le Jeu 18 Jan - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Mer 17 Jan - 18:38

Le procès se tient dans une salle d’audience mis à disposition par la Hero Corp.

Seuls les super héros peuvent y accéder. Mais de très nombreuses personnes sont venues, l’événement étant sommes toutes assez rare.

Trois juges présideront le procès, dont Positron en personne. Les neuf jurés sont en place. L’accusé est dans un box, sous bonne garde. Un silence de mort plane dans la salle.

Positron se lève alors, frappe trois fois, rappel les chefs d’inculpation (assassina, violation de domicile avec effraction, piratages informatiques) et déclare la session ouverte.

Contrairement aux procès pour les gens ‘normaux’, le premier témoin n’est autre que l’accusé lui-même : Raage. Deux télépathes sont présents mais ne peuvent que se contenter d’indiquer si l’accusé ment ou non. Et il n’y aucun avocats.

Avant de lui donner la parole, je juge fait passer un court film, tourné par une caméra de sécurité, de nuit et de loin.

Au dire du juge, la scène a été agrandie et l’image retravailler afin d’améliorer les détails autant que possible, le résultat n’étant pas des plus excellents. Cela suffit, toutefois, à voir ce qui s’est passé, y compris lorsque Raage se penche sur un Jimmy mourant, lui ouvre la chemise et arrache quelques fils du téléporteur médical.

Dès la fin de la scène, Positron prend la parole :
- « Raage, Pouvez-vous nous expliquer tout ceci ?
- Salut Posi. (indignations dans la salle). Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? J’ai débranché son téléporteur médical, point. Il était mortellement blessé et je l’ai laissé crever comme sale petite m*rde qu’il était (re indignation dans la salle). Maintenant, c’est de la légitime défense.
- Je vous rappel, Raage, que je suis ici en tant que juge. Vous êtes donc prié de respecter un minimum d’étique. Pourquoi plaidez-vous la légitime défense ?
- Parce qu’il menaçait ma vie, Môssieux le juge.
- (Posi, regardant la réaction des télépathes) Développez …
- Je suis né handicapé. Mon père, le professeur Saint Pierre et moi avons créé une armure et mes pouvoirs de mutant m’ont permis de fusionner avec. De cette façon, cette armure est devenue mon corps. Mon père, qui est un homme prévenant, implante toujours un système de désactivation, dans le cas où l’une de ses créations tomberait entre de mauvaises mains, la mienne ne faisant pas exception. Celui qui possède le code de désactivation ainsi que le procédé permettant de l’utilisé pourrait me désactiver en appuyant sur un bouton. Cela signifierait ma mort à coup sûr. Et ce petit en***é de Cosn avait pris contact avec la mafia pour leur vendre tout ça. Il connaissait le code et la façon de l’utiliser. Le seul moyen de sauvegarder ma vie était de le réduire au silence définitivement.
- (Positron) Avez-vous hésité avant de passer à l’acte ?
- Pour quoi faire ? En ce qui me concerne, il a prouvé l’intention qu’il avait de se faire du blé sur mon cadavre … Et s’il l’a fait pour moi, il l’aurait fait pour d’autres. (se retournant vers les spectateurs) ET DITES, TOUT CEUX QUI SE BALADE EN ARMURE LA, CA VOUS GENERAIT PAS UN PEU DE VOUS RETROUVER A POIL EN PLEIN MILIEU D’UN COMBAT ? JE VOUS AI PROTEGE VOUS AUTANT QUE MOI EN FAISANT CA !!!!!

Devant les protestations, autant positives que négatives, Positron n’a d’autre choix que de suspendre l’audience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Ven 19 Jan - 12:36

Reprise de la séance l’après-midi même.

Positron prend la parole :
- « Le greffier m’a fait part de la volonté d’intervenir des télépathes au sujet du témoignage de l’inculpé. ». Se tournant dans leur direction « Vous pouvez prendre la parole mesdames.
- Nous désirerions intervenir sur deux points. Le premier est que Raage a menti. Il n’avait aucune preuve que la victime vendait les codes de désactivations des armures au moment des faits. ». La super héroïne rougit quelque peu et semble assez mal à l’aise. « Le second point est un peu plus … Enfin, disons qu’il ne concerne pas directement le procès …
- (Positron) Dites toujours …
- Et bien, il … Heuuu … disons qu’il passe son temps à nous imaginer dans des situations … Ahem … Pour faire court, c’est digne d’un film pornographique. Il le fait de façon toute à fait consciente et dans le seul but de nous être désagréable. ». Elle le regarde droit dans les yeux, furax. « Et je dois dire qu’il y parvient parfaitement ! Par contre, ce serait fort sympathique d’arrêter cela. »

Raage se contente de sourire.
Positron se tourne en direction de Raage :
- Raage, ce serait bien d’arrêter, en effet. Quand au premier point, que pouvez-vous Nous en dire ?
- Ben quoi ? OK, je n’avais aucune preuve quand au contenu des informations vendues. Par contre, ce qui est sûr, c’est que quand quelqu’un fraye avec la mafia, c’est rarement pour leur refiler la recette d’une tarte aux pommes. Cosn avait accès à l’identité secrète d’un certain nombre du super héro, aux plans de la plupart des armures et je ne sais quoi d’autre encore. Pour finir, je me permettrais de vous rappeler que le gars est certainement mort des suites d’une blessure par balle, alors vous repasserez pour me coller ça sur le dos. A la rigueur, vous pouvez m’inculper de non assistance à personne en danger, mais pas plus !
- (Un brouhaha incompréhensible gronde dans la salle, Positron frappe plusieurs coups de son maillet) Silence, s’il vous plait ! Raage, les experts viendront témoigner pour nous dire de quoi est morte la victime, en attendant, contentez-vous de répondre à nos questions, merci.
- (Raage, hurlant) Victime ? MON C*L !!

Positron met, à nouveau, fin à la séance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Ven 19 Jan - 14:27

Le procès reprend le lendemain matin. Le juge, Positron, indique que le micro de Raage est coupé et qu’il ne sera connecté que dans le seul cas où des questions lui seront posées.

Le premier témoin est le médecin légiste. Son rapport est sans équivoque possible : Jimmy COSN est bel et bien décédé des suites de ses blessures par balles. Selon lui, le dispositif de téléportation n’aurait probablement pas suffit à le sauver au vue des dégâts causées par les mafieux.

Le second témoin n’est autre que la bête humaine.
- (Positron) « Nous vous écoutons BH.
- Je viens porter une information qui, bien qu’elle ne pourra en aucun cas excuser le comportement de Raage, y apportera, au moins, quelques explications.
- (Positron) Ha ?
- Oui. Je connais Raage depuis de nombreuses années. Sa mère était une super héroïne, une télépathe relativement connue en son temps. Sa carrière a pris fin brutalement quelques mois avant la naissance de notre zigoto là (le BH montre vaguement Raage de la main). Le résultat des courses est que sa mère a fait plusieurs mois de coma et n’a plus jamais pu remettre le pied dehors et reste cloitrée chez elle. Raage, quant à lui, est né infirme. Il faut savoir que les coupables sont tous des membres de la mafia locale. Voilà, c’est tout. Enfin, non, si je pouvais me permettre …
- (Positron) Oui ?
- Je suis intimement persuadé que si Raage était bien entouré, il deviendrait une personne de renom. J’en appel donc à votre indulgence.
- (Positron) C’est noté. Avez-vous autre chose à ajouter ?
- Non.
- (Positron) Bien, vous pouvez disposer. »

Lorsque le BH s’en va, il marque un temps d’arrêt devant le regard furibond que lui lance Raage.

Le procès se déroule sans autre faits notable, hormis les remarques irrespectueuses de l’inculpé.

Le jury se retire pour délibérer.

Le verdict tombe moins d’une demi-heure plus tard.

Le président du jury prend la parole :
- « Nous, Jurés, avons voté à l’unanimité les points suivants : Pour le chef d’inculpation d’assassina : non coupable, pour le chef d’inculpation de meurtre : non coupable, pour le chef d’inculpation de non assistance à personne en danger : coupable, pour le chef d’inculpation de piratage informatique : coupable, pour le chef d’inculpation de violation de domicile avec effraction : coupable. Au vu des éléments qui nous ont été donnés au cours des différentes audiences, nous demandons, toutefois, l’indulgence des juges. »

Positron prend note du résultat des votes puis les trois juges se retirent pour décider de la sanction à apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Ven 19 Jan - 17:45

La phase finale du procès s’ouvre.

Positron se tient face à l’assemblée. Il prend la parole et s’adresse principalement à Raage :
- « Attendu que les seuls chefs d’inculpations retenus et pour lesquels vous avez été reconnus coupables sont la non assistance à personne en danger, le piratage informatique et la violation de domicile privé ; attendu que ces actes ont été principalement exécutés avec une volonté de légitime défense et pour le bien de la communauté super héroïque ; comme demandé par le jury, la courre ici présente fera preuve d’une certaine clémence envers l’accusé et nous le condamnons donc à deux ans d’emprisonnement avec sursis, avec un an de mise à l’épreuve. Raage, la courre vous oblige donc à être intégré au sein du super-groupe ‘les Vigilants’ où vous serez placé sous leur responsabilité …
- (Le BH au fond de la salle) QUOI ??? Oups, pardon » Positron jette un coup d’œil rapide en direction du BH puis reprend comme si de rien n’était.
- « Raage, cela veut dire que vous êtes de facto intégré à ce SG. Si vous contrevenez encore une fois à la loi dans un délai d’un an à partir de ce jour, vous irez purger votre peine au Zig. Sommes-nous bien d’accord ?
- Ouais m’sieux, merci m’sieux, j’en saute de joie m’sieux … »

Positron se contente de clore la séance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Raage   Ven 19 Jan - 18:41

Une heure à peine après la fin du procès, Raage et le BH sont au QG des Vigilants.

Ils retrouvent Gore dans la salle de réunion.
- (Raage, s’édressant à Gore) « Salut. Dites, c’est la foire aux phénomènes de foire ici !
- (Le BH, éxaspéré) Retournes à l’entrée de la bas et restes-y tant que je ne t’appel pas, OK ?
- (Raage, s’exécutant) OK, Chef.
- (Gore, s’adressant au BH) C’était quoi ça ?
- (BH) Un pépin. Et un beau …
- (Gore, fesant mine de se lever) Si c’est que ça, je peux toujours aller le calmer 
- (BH) Bonne idée. Et c’est pas l’envie qui m’en manque dernièrement, mais ce ne serait pas raisonnable.
- Bon, tu m’expliques ?
- C’est le type dont je t’ai parlé au téléphone, celui a eu un procès pour Cosn. Ca te parle ?
- Jusque là, oui.
- Et bien, tu vas rire, Positron l’a placé sous notre responsabilité. C’est donc un Vigilant, qu’on le veuille ou non … »

Gore reste quelques instants bouche bée. Quand il s’apprête à prendre la parole, un hurlement de rage se fait entendre de l’entrée de la base :
- « MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS ICI, TOI ????? »

Gore et le BH se regarde puis, d’un même mouvement, s’élancent à l’entrée.

Raage se trouve dans un bloque de glace créé par Snow, qui, visiblement, fulmine devant les yeux grand ouverts de Waka.
- (Snow, montrant le boc de glace du doigt et essayant de retrouver son calme) Est-ce que je peux savoir ce que ce type fait ici ?
- (BH) Tu le connais ?
- (Raage) Ouais, tu parles que je la connais, cette sale naine m’a … »

SPLACH.

Un bloque de glace empêche maintenant Raage de dire quoi que ce soit.
- (Snow) « J’ai horreur que l’on m’appel de la sorte, gr*s con !
- (Gore, hilare) Bon, Snow, BH, suivez moi, je pense que nous avons pas mal de chose à nous dire. Waka, ça ne te déranges pas de surveiller notre bonhomme de neige ?
- Non monsieur. »

De retour dans la salle de réunion, chacun prend un siège. Gore reprend la parole :
- « Si j’ai bien compris, nous avons hérité, par décision de justice, d’un nouveau membre au sein des Vigilants, c’est bien ça ?
- (BH) Malheureusement, oui.
- (Snow) C’est pas vrai ????
- (BH) Ben si. J’ai dit à Positron, qui était le juge, que j’étais intimement convaincu que si Raage était bien entouré, il pourrait très certainement devenir un super héro comme un autre. S’il déconne encore une fois, il ira au Zig …
- (Snow, marmonnant dans sa barbe) Y a qu’à l’envoyer direct là-bas …
- (BH) Ouais, c’est sûr, c’est constructif ça …
- (Gore) BH, tu as l’air de le connaître … Est-ce que tu as au moins un moyen de le tenir ?
- (BH) Moi, non. Par contre, il y aurait bien une autre débutante, Joking Bird. Reste à voir si elle acceptera …
- (Gore) Et bien fais en sorte qu’elle accepte, sinon, c’est le Zig qui attend ton ami. En ce qui me concerne, il a intérêt à apprendre le respect, vu ?
- (BH) Vu, chef. Autre chose ?
- Oui, TU en seras le responsable.
- (BH) Quoi ? Bon … En même temps, je pense que je n’ai pas vraiment le choix …
- (Snow) Fais en sorte qu’il ne croise pas trop mon chemin, je ne suis pas d’humeur en ce moment !
- (BH) Bon. Il ne me reste qu’à trouver JB … Quand au comportement de Raage, ça lui passera tout seul. Je crois qu’il a peur en fait, c’est tout.
- (Snow) En ce qui me concerne, il n’a pas tout à fait tord.
- (Gore, ignorant la remarque de Snow) C'est-à-dire ?
- (BH) Depuis qu’il est né, au mieux tout le monde l’ignore, au pire, il était pris pour un débile. Il faudrait juste lui donner le temps de s’y habituer. Si je me trompe, je l’emmènerais au Zig moi-même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF HEROES :: Panthéon des Vigilants-
Sauter vers: