LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mister Zane, maître des Robots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Mister Zane, maître des Robots   Mar 9 Mai - 12:29

Comment ? Je ne suis pas encore dans le Panthéon ? Mais qu'est-ce qu'il fiche, le Glumeux, l'immondice du fin fond des océans, le Poulpe ? Attends un peu, je m'en vais le réveiller, moi ! Twisted Evil

On a formé, il y'a peu, une sorte de trinité maléfique, avec Hulk Return et Bad Trip.

Le point commun ?

Ben, apparemment, HR et moi, on est intéressés par la même femme, une créature un peu perturbante répondant au sobriquet de Bloody Kris. Lui comme moi, on a bien senti qu'elles étaient deux dans ce corps sublime ; une jeune femme de notre époque, un peu en retrait, et une femme un peu plus mûre, sacrément arrogante.

Les goûts, les couleurs. Hulk Return ferait bien son affaire à la caractérielle, moi c'est l'autre qui m'intéresse. Se partager son corps ... ben, ça va être une autre paire de manche.

Le Bad Trip s'est greffé là-dessus, comme un modérateur. En fait, il nous a entendu nous disputer, et semble être intéressé par le chaos ambiant autour de nous. On s'engueule souvent avec HR ... mais la plupart du temps, c'est une histoire de femme.

Voilà donc notre équipe. Ca ne durera peut-être pas longtemps, mais en tout cas, l'assemblage est assez efficace.

Hulk Return est un gros bourrin, toujours le premier dans la bagarre. Force surhumaine, corps forgé dans l'acier, il a tout pour être en première ligne. Je crois que son problème vient du fait qu'il a une trop haute image de lui. Il se croit beau ... Ca sera sa perte. Si je reconnais volontiers sa puissance physique, je m'imagine aisément qu'il ne sera jamais qu'un simple soldat, tout juste bon à obéir aux ordres. J'ai l'impression que sa matière cérébrale est salement lessivée.

Bad Trip est toujours à notre suite, rarement au devant. Je ne considère pas que sa puissance de feu soit négligeable, mais il faut reconnaître qu'il reste souvent en retrait. Cependant ses autres pouvoirs ont un effet dévastateur sur nos ennemis. Il sape les forces vives de nos ennemis, ce qui est un atout majeur. Il essaye aussi -sans succès- de nous modérer, HR et moi, quand nous nous disputons. J'estime que son surnom de Prince des Ténèbres n'est pas totalement usurpé.

Et il y'a moi, Mister Zane. Si physiquement, je ne suis pas à la hauteur de Hulk Return, mon atout principal vient de ma force de frappe robotisée. Six robots, répartis en trois classes :
- Drônes de combat (3) : le nombre fait la force. Individuellement, ils sont de peu d'utilité.
- Robots Protector (2) : indispensables soutiens, grâce à leurs capacités de protection et de guérison.
- Robot d'Assaut (1) : la puissance d'un char d'assaut sur deux pattes ; j'aimerais bien que Zitch m'en fasse un deuxième, mais il me dit que ça prendrait trop de ressources.
On a beau dire ce qu'on veut : le nombre fait la force ! Au pire, si le combat tourne à notre désavantage, je laisse les autres se battre .... et je prends la tangente. Comme ça je peux les ramener à l'abri, et reprendre les opérations où on les avait laissé.

C'est ça que Hulk Return ne comprend pas : mon truc à moi, c'est la tête, pas les muscles, même si en combat je me pose sacrément bien avec ma troupe robotique. Il peut dire ce qu'il veut, le tas de muscles : à force de foncer sans réfléchir, il finira par y laisser les dents. Calystix nous l'a bien prouvé, il y'a peu. (Note de l'auteur : trois fois en un week-end !)

Comment ?

Le Panthéon sert à présenter son histoire ?

Ben, ce sera le prochain article, alors !

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mar 9 Mai - 18:26

Comment tout a commencé ....

Je suis un mutant, à la base. Ca fait bien rire les autres, quand je leur dis ça, suivi de ma troupe de robots. Pour eux, je suis plus Technologique que Mutant. Ils n'ont pas tout à fait tort .... en fait, je suis un peu des deux. Mais principalement mutant.

Ma frangine aussi est une mutante. On a à peu près les mêmes pouvoirs, si ce n'est qu'elle dispose de puissantes attaques d'illusion ... ce que je ne sais pas faire. Ca doit être à cause de son chromosome XX.

Les pouvoirs ? Champs de force et téléportation. De prime abord, ça ne semble pas très lié, mais en fait, on s'aperçoit vite que les deux pouvoirs dépendent de la même énergie, mais dont l'usage est différent. Les pouvoirs d'illusion de ma soeur sont de la même nature ...

Quand je suis parti de chez mes parents, vers mes quinze-seize ans, j'ai voyagé dans le monde, d'abord, dans les dimensions alternatives ensuite. Ce faisant, je me suis arrêté pendant un bon moment chez Zitch.

Zitch vit dans un monde presque entièrement robotisé, déserté par les humains. Lui-même n'a plus grand chose d'humain, tout au plus un hologramme représente t'il la forme qu'il avait quand il était encore de chair. Actuellement .... il ressemble plus à un amalgame d'écran informatique, surplombant une espèce de cuve de liquide bio-organique. Je suis parti dans l'idée que la fameuse matière n'est autre que Zitch lui-même.

Ma soeur s'est ensutie paumé dans les dimensions, son pouvoir s'était dérèglé. Je l'ai rattrapé avant qu'elle ne erre entre les strates pour l'éternité, reconduite chez elle, et reprit ma route vers le monde de Zitch. Notre rencontre m'a cependant fait rappeller qu'un jour je vivais sur Terre.

Je suis donc rentré sur mon monde d'origine. J'ai découvert que ma soeur était devenue super-héroïne. Cela offusquait mon goût de l'équilibre. J'aime que les forces opposées soient de même valeur : le combat n'en est que plus long et savoureux. Ténèbres et Lumière, les deux doivent s'équivaloir. Si l'un des camps devaient perdre ... et bien disons que le monde existe parce qu'il est partagé. Si il ne l'était plus, la destruction finale serait proche. Que ce soit les Ténèbres ou la Lumière qui gagne.

Le Bien avait récupéré ma soeur ... je me devais donc de rétablir l'équilibre en devenant le Mal.

Mais je rencontrais un problème : si ma soeur avait des pouvoirs d'assaut, je n'en disposais pas. Je mis donc à contribution ma relation presque fraternelle avec Zitch, lui demandant son assistance pour m'aider.

Il m'offrit son aide, sous la forme d'un fusil à impulsion d'abord, me promettant une provende plus adéquate, dès qu'il pourrait. J'ai ensuite décidé de pénétrer le Zig, pour mieux m'imprégner de l'ambiance malsaine. Va savoir comment, je me suis retrouvé en plein milieu d'une évasion de masse. Juste ce qu'il me fallait.

Zitch tint sa parole, et, rapidement, je fus accompagné d'un robot de combat, que je nommais Radius.

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mer 10 Mai - 12:31

Ah, les Insoumises ...

Un vaste dépotoir, recelant la lie de l'humanité, toujours plus avide de destruction et de chaos. Mine de rien, je me marre bien ici.

C'était une grande organisation maléfique, nommée Arachnos, qui avait orchestré l'évasion massive du pénitencier, dans laquelle je fus pris. Selon la logique des choses, j'ai donc ainsi commencé à travailler pour ces gens. C'était pas trop dur, tout ce que j'avais à faire, c'était d'accomplir quelques missions ...

Corriger un traître ...
Tuer quelques Serpents ...
Me balader, faire quelques commissions ...
Braquer des banques ...

Rien de vraiment 'méchant' en fait. Les choses sérieuses n'ont commencé que plus tard. Fort heureusement, Zitch avait eu le temps de me produire un deuxième robot, du même genre que Radius. Cubitus rejoignait donc son compère pour une nouvelle série de méfaits.

Entre mes pouvoirs de champs de force, mes techniques de téléportation et mon équipe de boîtes de conserve, je dois bien reconnaître que je m'en sortais pas mal. Je n'avais aucun remords à écraser conciensieusement ceux qui me barraient la route, des gentils comme des méchants. De toute manière, ils ne m'épargneraient pas, eux. Donc, c'est à charge de revanche !

Mon principe d'action est clair : entrer, vider les lieux, prendre ce que je suis venu chercher, et me barrer, sans autre forme de procès. Pas toujours évident, car je rencontre parfois de la résistance. Enfin, l'apparition de mon premier robot de la catégorie 'Protector' m'a permis de procéder plus rapidement aux réparations sur place. En effet, auparavant, j'étais obligé de renvoyer les robots auprès de Zitch, pour un entretien complet.

Plus je progressais, plus mes troupes augmentaient. De deux, je suis passé à trois drônes de combat. Un deuxième robot Protector est venu rejoindre son collègue. Depuis peu, Zitch m'a fourni la pièce maîtresse de ma 'petite armée', un titan de métal que j'ai nommé Sternum.

Voilà donc mes alliés robotiques :

Radius, Cubitus et Humérus, mes drônes de combat. Le nombre en fait la force. C'est d'ailleurs assez intéressant de constater qu'ils peuvent fournir une puissance d'assaut à distance assez intéressante, sans compter qu'étant robotique, ils résistent assez bien aux pouvoirs psychiques.

Clavicule et Rotule, mes robots Protector. Zitch a eu la bonne idée de leur inclure des capacités de réparation des autres robots et d'eux-mêmes. Ca m'évite d'avoir à activer mes nano-machines de réparation, autre gadget à ma disposition, trop souvent. En revanche, ne les laissez pas faire le café : celui qu'ils font est infect !

Sternum, mon robot d'assaut. Une espèce de montagne de métal, doté à chaque bras d'un canon à proton, équipé d'un lance-flammes. Si il n'est pas le mieux pour un déménagement, en revanche, il surclasse tous mes autres robots en terme de démolition ! En plus, je crois pouvoir encore l'améliorer !

C'est drôle, le fusil à impulsion du début, je ne m'en sers presque plus. Je préfère me concentrer sur d'autres de mes talents.

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Jeu 11 Mai - 12:04

J'en vois déjà ....

'Bah, alors, sans tes robots, qu'est-ce tu sais faire ?'

En fait, pas grand-chose ! L'essentiel de ma puissance tient essentiellement de ma troupe de robots. Cependant, les diriger demande un certain entraînement, et plus d'une fois je me suis fait engueuler parce qu'ils bloquaient le passage !

Je dispose, comme arme d'appoint, d'un fusil à impulsion, réglable sur deux puissances différentes. Une Impulsion Standard, qui repousse et fait mal, et une Impulsion Concentrée, plus lourde et gourmande en énergie. Mais ça, c'est le dernier recours !

En général, je préfère confier la tâche de faire de gros bobos à mes troupes robotiques, réparties en trois catégories : Drônes de Combat, Robots Protector, et Robot d'Assaut. Ce sont eux ma force de frappe. Moi, je suis juste bon à donner des ordres ... ce qui m'arrange !

Evidemment, je dispose de quelques capacités liées à la robotique : par exemple, je peux appeller à moi un atelier mobile de chez Zitch, qui monte sur les robots des équipements plus performants (Equiper Robots). De même, grâce à une flopée de nano-machines, je peux lancer une Réparation, quand l'un de mes sbires de métal est trop endommagé.

Mais tout ça, je le dois à Zitch ! Si je n'avais que mes talents, je serais bien protégé, mais incapable d'accomplir la moindre mission. En effet, ma Projection de Force est ma seule attaque avec mes champs de force.

Cependant, avec la troupe de sbires, le mélange devient vite appréciable. Protégés par ma Bulle Déflectrice et ma Bulle Isolante, complétées avec la Bulle de Dispersion, mes robots sont ainsi plus efficaces, permettant de réduire la perte de temps liée aux réparations. On a beau dire, un champ de force, c'est quand même sacrément pratique !

C'est pour cela que j'ai un Champ de Force Personnel. Certaines missions nécessite la vitesse, et il me sert donc à passer d'un point à l'autre en évitant la plupart des attaques ! J'en ai même inventé une version opposée ! En effet, quoi de mieux qu'enfermer un ennemi dans un Champ de Confinement, le temps de se débarrasser des alentours ?

Comme je l'ai déjà dit, je suis aussi capable de me téléporter. Je peux ainsi faire un Rappel d'un allié, près de moi, et faire une Téléportation de ma personne, d'un point à un autre.

En plus de tout cela, je commence à prendre l'habitude de gérer ma troupe robotisée, ce qui nous donne une meilleure Coordination Offensive. Je pense que je peux encore m'améliorer à ce niveau, nous verrons bien (Coordination Tactique, probablement au level 30 : les champs de répulsion ne m'intéressent pas !).

Normalement, Zitch m'a promis un nouvel atelier de Mise à Niveau pour les robots ... j'attends de voir ce que ça va donner (level 32).

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Ven 2 Juin - 18:29

Je dois reconnaître que je ne suis pas exempt de défaut. J'en ai notamment un qui me colle depuis maintenant plusieurs années.

Je suis un obsédé notoire ...

Du moment qu'un décolleté se balade dans les environs, je perds toute concentration. Une paire de cuisses bien galbées, je me transforme en toutou lubrique. Un popotin qui se tortille, je fonds complètement.

Il faut savoir que les voyages dimensionnels ne m'ont pas laissé beaucoup le temps de batifoler, tout au plus de lier connaissance avec quelques jeunes femmes, mais ça ne durait pas bien longtemps : je ne tenais pas en place ! Une journée dans cette dimension-ci, une heure dans cette dimension-là, je passe la nuit deci-delà, je vais manger ici ... un vrai Dimension-Trotter ! Doublé d'un vrai pique-assiette !

Depuis que je suis revenu dans mon monde d'origine, je n'arrête pas de croiser des créatures plus splendides les unes que les autres. Certaines sont aussi belles que passablement perturbées. Les autres ... Et bien, elles voient bien qu'elles me perturbent, et elles abusent honteusement de la situation pour me faire faire ce qu'elles veulent ... que ce soit du côté des Insoumises ou de celui de Paragon. Y'en a quelques-unes, notamment qui m'ont particulièrement exci... plu !

La Nounou d'Enfer a été un choc : une brune sculpturale toute en formes et courbes, avec un décolleté à faire pâlir de jalousie une star du X ! J'ai bien essayé de l'attendrir en jouant les bébés, mais allez savoir pourquoi, ça n'a pas marché ; pourtant avec une nounou, je me disais que ... Je ne l'ai pas revu depuis : ou je ne l'intéresse pas, ou elle ne s'intéresse pas aux hommes en général. Quelle déception ! Elle était si mignonne !

Kitty Cat, la super-héroïne, amie de ma soeur, s'est servie de ses atouts naturels pour que j'accepte de lui rendre un service. Je l'ai fait, et j'ai demandé à ce qu'elle sorte avec moi, en compensation. Le rencard a tourné court quand son portable a sonné, interrompant ainsi notre tête-à-tête, avant même que je ne puisse avoir la main baladeuse ! Sic ! Un peu mauvais caractère et la main leste, mais avec des formes généreuses.

Depuis peu, je m'intéresse donc au cas de Bloody Kris, bien que le dédoublement de personnalité soit un peu gênant. Moins de tour de poitrine que les deux précédentes, mais une paire de hanches qui peuvent provoquer des émeutes ! On joue un petit peu au chat et à la souris, bien que nous ayons passé un peu de temps ensemble, pour trouver cette maudite Corne ! Je ne désespère pas de la revoir un jour, et, qui sait, peut-être de conclure. Ou alors qu'elle me flingue ... ça dépendra de celle qui dirige le corps !

Mais une nouvelle venue commence à faire parler d'elle. Bad Cat, selon les informations dont je dispose, serait une rouquine un peu gothique, 'bien en chair' d'après mes anciens contacts qui ont eu affaire à elle. Il parait qu'elle veut acquérir un peu de puissance avant de repartir chez elle et de se venger. Si je lui propose mon aide, peut-être voudra t'elle bien ... euh, j'en dis trop, là ! Me reste plus qu'à voir un peu l'allure générale de ce petit chaton. Cependant, un problème se profile déjà à l'horizon : Hulk Return. Lui aussi a des vues sur la petite bête.

Je crois qu'on va encore se fritter !

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mer 7 Juin - 17:33

Mister Zane dans

Vas-y, secoue-moi le cocotier !

Bon, je sais, je suis pas très doué pour trouver les titres. J'aurais sans doute fait un très mauvais scénariste de film ! Mais j'ai rien trouvé de mieux pour ce que j'ai fait hier soir.

Stella la Pie, beauté brune sévissant du côté de l'Archipel des Nerva, m'a demandé de me livrer à un braquage. Mais pas n'importe où ! A Paragon City ! A Talos Island même ! Hélas, cette chienne sait parfaitement comment me manipuler, et je n'ai pas eu d'autre choix que d'accepter si je voulais avoir une chance de la ... aurais-je débordé du contexte ?

Je me retrouve donc, bon gré, mal gré, à Saint Martial, près de la ligne d'hélicoptères de Recluse & Co. Pas très enthousiaste à l'idée d'empiéter sur les plates-bandes de ma chère soeur, mais bien décidé à tout faire pour que la Pie m'ouvre son coeur ... ou son débardeur ! J'en suis là, pesant le pour et le contre quand je reçois une demande. Il y'a eu des fuites, et une certaine Lady Lust demande pour venir m'aider dans cette mission. Une femme ... comment refuser ?

La magnifique Lady me rejoint donc à Saint Martial, en compagnie d'un affreux moustachu que je ne connais que de trop. Sadiko, interceptant la dame au passage, s'est jointe à elle, et est venu troubler notre tête-à-tête. Il me le paiera !

C'est une petite nouveauté pour moi. J'ai déjà visité Paragon, mais pas en tenue de super-vilain et surtout pas en plein jour ! Ca va être hot, je le sens !

Déjà d'une : on ne peut pas rester très longtemps ! Sinon, passé un certain temps, les drônes de la police vont venir nous cueillir comme des cerises trop mûres. Bordel, ça commence bien ! Le temps d'appeller mes précieux robots à la rescousse et de les équiper convenablement, et on perd de précieuses minutes comme un rien ! Sadiko, lui, est déjà dans la bataille. Bande de bons-à-rien de Brutes ! Ils n'ont pas nos contraintes, à nous les Masterminds !

On se lance, je consulte ma carte pour visualiser l'endroit où se trouve la banque à braquer. Nous traçons une ligne sécurisée jusque là, détruisant tout sur notre passage. C'est obligatoire : cela repousse l'arrivée des renforts. Poubelles, agents du SWAT, abris de bus, policiers en armure, voitures, agents de l'Arc qui arrivent ... Pfiou ! Quel boulot !

On arrive à la banque, dont les couloirs étroits nous obligent à nous resserrer. J'essaye de coller un peu à la Lady, mais l'autre empaffé de moustachu s'installe entre nous ... C'est raté ! Pas grave, je réessayerais !

Basta les gardes, la porte du coffre, les renforts de l'Arc. Soudain, des exclamations de surprise et de joie se font entendre chez nos ennemis.

- "Ils pètent un câble ?" demandais-je.
- "C'est plutôt qu'un héros vient d'arriver !" répondit Lady Lust.
- "Un ... un héros ?"
- "Un problème avec ça ?"
- "Non, enfin oui, peut-être."

J'aurais l'air fin si c'est ma frangine qui débarque ! Heureusement, ce n'était pas elle. C'était un mastodonte nommé le Fourneau, cracheur de flammes de son état. Ouf ! Je l'ai échappé belle ! Quelle surprise, si ça avait été ma soeur ! Je la vois d'ici : "Zane ? Qu'est-ce que tu fiches ici, espèce d'abruti de petit frère !" Va t'en après expliquer que tu as décidé de devenir méchant parce que ta soeur est une super-héroïne ! C'est un coup à perdre toute crédibilité ... surtout auprès des femmes des Insoumises !

On a étalé le héros, assez vite, puis on s'est concentré sur quelques boutiques des environs. On cherchait les clés, et c'était un gros ahuris des Freakshows qui l'avait sur lui. Ni une, ni deux, on lui demande, il nous répond grossièrement, on lui apprend la politesse tout aussi grossièrement ! La clé en poche, nous nous dirigeons vers la bijouterie que cette clé ouvre, en passant dans une ruelle étroite qui est l'endroit idéal pour tendre une embuscade !

Dans la bijouterie, je ne sais pas ce qu'il s'est passé : on a eu l'impression de se retrouver dans une boîte de raviolis, tout serré ... et ça a explosé quand les agents de l'Arc ont déboulés, en force.

Bah, j'avais ce que j'étais venu chercher, ce n'était plus la peine de m'éterniser.

Je suis donc retourné auprès de la Pie, espérant obtenir ma récompense en nature ... et je suis rentré chez moi le soir avec une photo dédicacée, 'pour penser à moi quand tu t'endormiras'. Salope !

Une fois à la maison, je me suis pris une soufflante par ma frangine, qui m'avait vu aux infos et trouvais que j'allais trop loin ... Je dois être le seul super-vilain à avoir présenté des excuses à une super-héroïne.

En tout cas, je ne lui ai pas promis que je ne recommencerais pas ! Parce qu'en fait, moi, j'ai trouvé ça assez marrant Very Happy

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Ven 9 Juin - 12:53

J'avais dit à Zitch, une fois, que je ne voyais pas comment il pourrait encore améliorer ses robots. C'était une boutade, une simple plaisanterie, mais mon ami l'a pris comme un défi, et s'est mis en tête de me prouver mon erreur. Grâce lui en soit rendu !

C'est comme cela qu'il y'a peu, j'ai hérité d'un nouvel atelier technique, permettant une Mise à Niveau de mes sbires robotisés.

Sternum héritait ainsi d'un lance-missiles montés sur son dos, attaque relativement efficace et précise, et de poches de napalm pour établir des zones enflammés, ce qui s'avère très utile !

Clavicule et Rotule n'étaient pas en reste, car l'atelier mobile installe sur eux un lance-grenades à photons, et leur octroit à chacun des drônes autodirecteurs, qui explosent à l'impact.

Je n'ai pas vu grand changement sur Humerus, Radius et Cubitus, hormis une nouvelle fonctionnalité sur leurs lasers, ce qui leur permet de faire déferler sur mes ennemis une pluie de rayons mortels.

Fort de ces nouvelles armes, j'ai eu pour idée de les tester sur un adversaire potable, en l'occurrence le très connu (ou cornu tongue ?)Infernal. La base remplie d'agents de l'Arc n'était qu'une formalité pour mon équipe de robots, et, une fois vidée, le combat allait bientôt pouvoir commencer. Le nombre fait la force, semblait-il, car le dénommé Infernal invoqua environ cinq démons, sortis de je ne sais où.

J'avais appliqué mes pouvoirs sur l'ensemble de ma troupe, les protégeant ainsi de mon mieux, seule chose que je pouvais réellement faire. Les ordres fusaient, et ceux-ci étaient simples : s'acharner sur le super-héros, en ignorant superbement les démons, qui subissaient néanmoins des dommages, car les nouvelles attaques de mes sbires avaient l'avantage de toucher en zone d'effet.

En plein milieu de la bagarre, probablement appellés en renfort, surgit une troupe de l'Arc. Le feu aidant, la troupe fut vite anéantie, en emportant hélas un des mes drônes de combat. Pauvre Radius (NdA : avec le problème des noms, je suis incapable de dire lequel est tombé Smile ), il n'aura pas vu la défaite du super-héros, orchestrée de main de maître par votre serviteur, exécutée par ses fidèles alliés.

S'effondrant au sol, Infernal disparut. Retour à l'envoyeur, pensais-je. Le dernier démon s'évanouit dans les airs, le sort le liant à notre réalité ne devant être effectif que si Infernal conservait sa lucidité.

Le soir, en rentrant, je vis bien que ma soeur me regardait d'un drôle d'air. A mon avis, elle attend de s'assurrer que ce soit moi qui ai fait ça, avant de m'enguirlander. Je sens qu'on va encore se disputer !

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Ven 16 Juin - 17:41

Etrange affaire ...

Comme d'hab', Ian le Requin avait besoin de mes services pour faire un sale boulot sur Talos Island, un braquage doublé d'un maximum de destruction.

- "Salut, Zane."
- "Salut, Ian. 'parait que t'as un truc à me proposer ?"
- "Ouais. Il faudrait que tu ailles sur Talos, braquer une banque."
- "La routine, presque, je dirais. Les conditions sont les mêmes que les fois d'avant : 60/40 sur le principal, tu ne touches rien sur les secondaires que je prends. Droit de pillage, hé hé !"
- "T'es dur en affaire, mec ! Je te conseille de prendre des renforts."
- "Tu m'as bien regardé ? Des renforts, moi ? Pas besoin."
- "C'est que j'ai eu des problèmes avec ... non, laisses tomber. Mais j'ai pas envie de mettre au point un nouveau plan, et qu'un individualiste me fasse tout planter comme l'autre."
- "L'autre ? Qui ça ?"
- "Tu dois connaître. Hulk Return, ça te dit quelque chose ?"
- "Sans blague ? Lui qui me traite toujours de lavette ? Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?"
- "Il a pas fait le poids ..."
- "Nyah hahahahaha ! Mais quel naze !"
- "Ne ris pas comme ça, tu me files les jetons !"
- "Désolé ! Mais quand je disais que c'était un imbécile, je crois que je lui donnais trop de crédits !"
- "Donc, tu vas y aller seul ?"
- "Ouais. Mais tu verras vite que moi, au moins, je ne me surestime pas. Je connais mes propres limites."

Plus tard, au plein coeur de Talos Island, le Fourneau s'inclina devant Mister Zane et ses troupes robotiques, en dépit des nombreux renforts que le super-héros demanda. Abrité derrière son champ de force, Zane avait nargué l'encapé, celui-ci n'arrivant pas à l'atteindre, tandis que les robots éliminaient les renforts.

- "Exit, le Fourneau ! Tu es cuit !"

Zane eut une courte pensée, pour Hulk Return.

- "Incapable de faire ça ... quel faiblard ! Enfin, maintenant, j'ai le champ libre avec Bloody Kris et Bad Cat !"

(NdA : la riposte de Mister Zane Wink )

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Lun 26 Juin - 15:05

Une rencontre avec Bad Cat

Et oui, j'ai eu la chance de mettre la main dessus. Enfin, c'est juste une image. Je reste persuadé, encore aujourd'hui, que, malgré la différence de niveau, si j'avais tenté quoi que ce soit, elle m'aurait tapé dessus. Au détour d'une mission à Port Oakes (Fichus contacts ! Quelle idée de m'envoyer aussi loin ! Fort heureusement, ça m'a permis de la rencontrer !), je suis tombée sur elle totalement par hasard.

Inutile de dire que j'aurais eu du mal à la rater, avec mes tendances, cette grande rouquine toute en muscles et gothique à souhait. Sans compter que ce qui m'a tiré l'oeil avant tout, c'est cette impressionnante paire d'obus .... oups, ça m'a echappé ! Mes mots ont encore devancés ma pensée !

Toujours est-il que je ne pouvais définitivement pas rester insensible à ce joli morceau bien en chair, avec ce qu'il faut là où il faut. Je dirais même qu'elle en a un peu plus que la moyenne du raisonnable .... même pour moi ! Epaulières à pointes, visage maquillé à la mode 'chat', des oreilles félines implantées sur le sommet du crâne, cheveux roux légèrement désordonnés (sûrement dû à la rouste qu'elle venait de fiche à ces membres de la Famille qui trainaient sur les quais), haut moulant baroque qui laissait voir sa peau en dessous, gants agrémentés de chaînes (très certainement pour faire plus de bobos !), ceinture en forme d'os bleuâtres, bas résilles sur les cuisses, et bottes de combat pour le reste.

Au vu de son arrogante poitrine, je me demande encore comment j'ai pu voir tout ça !

Mais, malgré tout, je n'arrivais pas à me dire que je ne l'avais jamais vu. De son visage à son maintien, tout dans cette personne me laissait un goût de déjà-vu. Maintenant, avec le recul, je sais d'office à qui elle me faisait penser : la super-héroïne Kitty Cat. J'ai d'ailleurs fini par me dire que cela devait être sa soeur, ou quelque chose comme ça. Peut-être une cousine qui sait ? Tout ce que je sais, c'est que celle-ci est plus âgée que la copine de ma soeur.

Rencontre au sommet pour deux vilains ...

- "Yo, salut beauté ! Tu es seule ? Besoin de ... compagnie ?" l'avais-je apostrophé.
- "..." Elle m'a regardé comme si un poteau venait de s'adresser à elle !
- "Muette ?"
- "Ta gueule, connard ! Tu vas me faire fuir mon gibier !"
- "..." A mon tour, je fus silencieux, me disant qu'un tel langage collait parfaitement à la demoiselle.
- "Qu'est-ce que tu me veux ?"
- "Je me demandais juste si tu avais besoin d'un coup de main, beauté. C'est tout." Elle me regarda avec dédain.
- "J'ai l'air d'être en difficulté ?"
- "Ben ... euh ... non."
- "Alors, dégage ! A moins que tu n'ai un moyen de me ramener ce mec de la Famille, celui qui se sauve là-bas. J'ai pas envie de courir ..." Elle me lançait déjà un défi.
- "Okay !" D'un simple geste du bras, malgré la distance qui nous séparait, je téléportais l'individu en question près d'elle.
- "Quoi ? Que ?" Ce furent les seuls mots qu'il put dire. Bad Cat acheva son travail, et le type par la même occasion ! D'ailleurs, elle ne fit preuve d'aucune clémence.
- "Finalement," dit-elle en faisant courir sa main sur mon corps "je me suis peut-être trompé sur ton sujet. Tu n'es pas du gabarit de type que je fréquente, mais tu as des pouvoirs ... intéressants !"
- "Et j'ai d'autres capacités toutes aussi étonnantes, malgré mon jeune âge !"
- "Plus tard, trésor, plus tard. Je dois d'abord gagner en puissance. Après, éventuellement, je m'occuperais de toi. Enfin, si tu peux exaucer mon souhait !"
- "Quel serait-il ?"
- "Me ramener dans le monde de Tyran !"
- "Voyage dimensionnel ? C'est dans la poche, c'est ma spécialité ! Allons-y, poupée ! Y'a un motel pas loin !"
- "Keep cool, Bambino ! Je te l'ai dit, j'ai besoin de devenir plus forte ! Mais, promis juré, quand j'en ai fini ici, je viens te voir, et, si tu peux vraiment m'aider, je te donnerais une belle récompense !"

Elle est alors partie vers les arènes, en se tortillant de l'arrière-train, me laissant contempler son postérieur à ma guise.

Argh, vivement qu'elle progresse !

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mer 4 Oct - 16:28

Cette interview est extraite d'un reportage effectué par Amanda Vines,avec la participation exceptionnelle de Mister Zane. Celle-ci ne sera jamais diffusée, sur ordre de Lord Recluse, bien que ce dernier soit le commanditaire de cette entrevue.

Amanda Vines : (vêtue d'une superbe robe de soirée rouge, avec un decolleté généreux, largement échancré sur le dos) Mister Zane, bonjour, bienvenu sur ce plateau.
Mister Zane : (dans sa tenue de super-vilain électronique, dit 'Costume de maître des robots') Salut ! (Les deux s'asseoient dans des fauteuils, face à face)
AV : Vous avez atteint un certain niveau de reconnaissance dans les Insoumises, malgré le fait que personne ne sait beaucoup de choses sur vous, de quel côté que ce soit. Parlez-nous de vous.
MZ : (croisant les jambes) Sujet vaste sur lequel je pourrais vous entretenir pendant des heures, mais ce n'est pas le but recherché, pas vrai ? Posez-moi vos questions, et j'y répondrais du mieux que je pourrais !
AV : (décontenancée) Euh ... bien. Commençons par une question simple : qui êtes-vous ?
MZ : Mister Zane, ni plus, ni moins. C'est déjà bien.
AV : Votre identité est donc un tel secret ?
MZ : Comprenez que dans le monde de hyènes dans lequel nous autres, super-vilains, évoluont, il nous est nécessaire de garder quelque anonymat. Ouvrir son coeur à tout-va, ça marche chez les héros. Dans les Insoumises, c'est le meilleur moyen de dévoiler ses faiblesses. Seuls ceux qui n'ont pas d'histoires n'ont rien à craindre. Je préfère donc ne pas avoir d'histoire !
AV : (approuvant) Hum, oui, vu comme ça ...
MZ : Ma véritable identité est que je n'en ai pas. C'est tout. Je suis Mister Zane, point à la ligne.
AV : Un élément récent, que nous avons appris de source sûre, prétend que vous n'avez jamais été incarcéré au Zig. Cependant, vous en êtes bien sorti avec les autres Elus ?
MZ : J'y étais en visite, dirons-nous.
AV : (surprise) En ... en visite ?
MZ : Ouais, je voulais juste voir l'intérieur. Vous savez, à force d'entendre parler d'un endroit et de ne le voir que de l'extérieur, on finit par se demander comment c'est, dedans !
AV : (sautant sur l'occasion) Vous viviez donc à Paragon ?
MZ : Non, pas du tout, je n'y étais que de passage.
AV : (surprise de nouveau) Ah ... Ah bon ?
MZ : Ben oui, du tourisme, quoi ! Et comme les grands explorateurs, j'aime bien tout visiter, des places touristiques aux recoins les plus sombres ! Le hasard a voulu que l'évasion d'Arachnos intervienne au moment précis où je m'y trouvais.
AV : (confidente) C'est une coïncidence plutôt troublante, ne trouvez-vous pas ?
MZ : Bof, pas tant que ça.
AV : (exaspérée) Vous êtes bien le seul. Mais alors, si vous étiez simplement en visite au Zig, pourquoi être rentré au service d'Arachnos ?
MZ : Je trouvais ça marrant !
AV : (bouche bée) ...
MZ : Un souci ?
AV : (soupirant) Vous êtes ... perturbant.
MZ : Merci !
AV : (énervée) Ce n'est pas un compliment. Du moins, pas pour une journaliste. Vous répondez ce que les gens attendent de vos réponses, sans nous apporter de vérité flagrante. C'est en cela que vous êtes perturbant.
MZ : Navré, mais j'ai toujours été comme ça.
AV : Nouvelle question, des bribes d'informations nous rapportent que vous avez évoqué quelques rares fois avoir une soeur. Qui est-elle ? Est-elle fière de vous ?
MZ : (se balance en arrière sur son fauteuil, mains posées sur les accoudoirs) Question piège à laquelle je vous répondrais que je l'ignore. Je ne l'ai pas revu depuis plusieurs années.
AV : (inquisitrice) Vous en parlez pourtant comme si vous la revoyiez fréquemment.
MZ : Erreur d'interprétation de votre part. C'est simplement que nous étions très proches.
AV : Vous n'avez pas envie d'en savoir plus sur elle ?
MZ : Pas particulièrement. Elle a sa vie, j'ai la mienne. Notre affection l'un envers l'autre date de notre enfance. Depuis, elle a pu changer, comme moi-même j'ai changé.
AV : En parlant de votre enfance ... avez-vous été malheureux, ce qui vous a conduit à cette extrémité ? Craignez-vous d'être reconnu par vos parents ? Où avez-vous grandi ?
MZ : (se redresse) Hé, hé, hé, c'est top secret. Je n'ai pas été malheureux en tout cas, donc ne cherchez pas un quelconque sentiment de vengeance, ou quelque chose dans ce goût-là. J'ai décidé de devenir un super-vilain par moi-même, et pour moi-même.
AV : (consternée) Ah oui, d'accooooord. (reprend ses notes) Vous aimez les femmes, semble-t'il. Un peu trop, même, d'après nos informations.
MZ : Quand on est célibataires comme moi, on court après toutes les opportunités, n'est-ce pas ? (posant sa main sur le genou d'Amanda)
AV : (retirant la main) Vous n'avez pas quelqu'un que vous aimez vraiment ?
MZ : Si. Il y'en a quelques-unes. Mais ces choses-là prennent du temps pour se mettre en place, et je suis plutôt du genre impatient !
AV : (cherchant à le décontenancer) La Veuve Fantôme, par exemple ?
MZ : (hilare) Ah, non. Elle me tuerait si on lui en donnait la permission.
AV : Vous vous laisseriez faire ?
MZ : Certainement pas.
AV : On dit que vous avez connu de grands succès contre de puissants héros de Paragon. Je lis ici, sur mes notes, des noms tels qu'Infernal, Aurora Borealis, Cygne, et, plus récemment, Manticore. Pas de regrets ?
MZ : (fier de lui) Aucun. Quand on me barre la route, il faut s'attendre à quelques désagréments ! Tant pis pour eux.
AV : Quand à l'origine de vos pouvoirs ...
MZ : Vous le savez déjà, non ? Je ne l'ai jamais caché. Je suis un mutant.
AV : Non, non, vos autres pouvoirs ...
MZ : Les robots ? C'est un secret aussi !
AV : (exaspérée) Tout est secret, chez vous !
MZ : (taquin) Là, c'est parce que j'ai un contrat d'exclusivité avec mon fournisseur, hé hé ! Et puis, un peu de mystère, ça entretient une aura autour de soi.
AV : (étonnée) C'est spécial. Pour un engagement durable, il ne faut pas avoir de secrets. On vous connait quelques alliées, parmi lesquelles la controversée Bloody Kris, qui ne cache pas son allégeance à Arachnos.
MZ : Disons que nos liens sont pour l'instant légèrement plus que professionnel. Mais vraiment de peu.
AV : (prenant ceci pour des aveux) Donc, vous aimeriez bien en faire Madame Zane ?
MZ : (sourire égrillard) A votre avis ?
AV : Mon avis est que vous êtes un affabulateur. Vous essayez de vous donner un genre.
MZ : (interrogateur) C'est réussi ou pas ?
AV : Pas vraiment.
MZ : (moqueur) Pas grave, je persévèrerais !
AV : Vous-même n'avez pas d'engagements envers Arachnos ou qui que ce soit ?
MZ : Strictement aucun, je fais ce que j'ai envie, quand j'en ai envie.
AV : Ni Dieu, ni maître ?
MZ : Quelque chose comme ça !
AV : (reprends ses notes) Autre chose, tout le monde ignore où vous vivez.
MZ : Pour des raisons évidentes de sécurité. Et puis, pour un peu de calme aussi. Je passe des nuits sereines comme ça.
AV : Beaucoup croyaient que vous et Bloody Kris ...
MZ : C'est une amie, sans plus. Je ne désespère pas. Mais, pour l'instant, je préfère que cela se passe comme ça.
AV : (se tapotant le menton avec son stylo) Pourquoi ?
MZ : J'ai un peu plus de libertés pour courir après les autres femmes.
AV : (déçue) Ah, oui. C'est vrai. J'avais presque oublié que vous étiez un obsédé ...
MZ : (rit de bon coeur) Presque ... Vous voyez, ça vient.
AV : (se crispant légèrement) Que pensez-vous de la situation actuelle dans les Insoumises ?
MZ : Disons que c'est une terre d'opportunités formidables, pouvant conduire à bien des choses ... en mal comme en bien !
AV : (abandonnant toute retenue, se levant et pointant Zane du doigt) Ca, c'est un discours comme nous en entendons souvent. Ce que je voudrais savoir, moi, c'est ce que vous en pensez réellement !
MZ : (continue de sourire, moqueur) Ce que j'en pense ? Vous voulez vraiment que je dise à Monsieur Araignée, qui attend sûrement derrière la caméra, ce que je pense de lui ?
AV : (s'effondre dans son fauteuil) Vous le saviez ?
MZ : Bah, les questions étaient trop pertinentes pour être dues au hasard, quelques soient vos talents d'investigations, ma chère Amanda. (se lève, embrasse Amanda sur le joue et va devant une des caméras) Lord Recluse, reconnaissez qu'elle a fait son maximum et rendez-lui sa mère. (fait un grand sourire à la caméra et s'en va).

Dans la salle de diffusion, Lord Recluse éteint l'écran, plongeant la pièce dans une obscurité qui n'est brisée que par la faible lueur ectoplasmique de la Veuve Fantôme.

Lord Recluse : Nous aurons au moins essayé. Les Fortunatas n'arrivent toujours pas à en savoir plus sur lui ?
Veuve Fantôme : Hélas non, Seigneur.
LR : Comme Elu, il est vraiment parfait. Mais si nous pouvions avoir un point de pression sur lui ...
VF : Fabriquons-en un, puisque nous ne pouvons en trouver.
LR : A quoi penses-tu ?
VF : A Bloody Kris.
LR : Je refuse de la sacrifier.
VF : Mais pourquoi ?
LR : Les connaissances de Kinra nous seront par trop nécessaires dans l'avenir.
VF : Alors la situation restera inchangée.

Lord Recluse retomba dans un mutisme absolu.

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mar 14 Nov - 16:51

- « Alors ? »
- « Quoi, 'alors' ? »

Victoire Lissel s'était plantée devant son frère, qui notait des indications sur un petit calepin noir, passablement usagé. En tenue civile, il faisait tout de suite moins impressionnant que dans ses costumes de super-vilain. En face de lui, sa soeur attendait une autre réponse, elle aussi vêtue simplement, et ne le quittait pas des yeux.

- « Qui est-ce ? »
- « De quoi tu me parles, Vicky ? »
- « Tu sais, Zane, je suis timide, mais pas aveugle. Comment s’appelle t’elle ? »
- « Toute sœur que tu sois, je ne sais pas si je vais te répondre. »
- « Bien ce que je craignais ! A force de vivre sur les Insoumises, tu es tombé dans les griffes d’une super-vilaine ! »
- « Quel mal y a-t-il ? Après tout, je suis un homme comme les autres ! »

Victoire croisa les bras. Etrangement, elle qui était d’ordinaire si timide avec les gens, même si ceux-ci étaient des amis intimes, se montrait beaucoup moins effacée avec son frère. De son côté, Zane, lui, voyait cela plus comme une crise de jalousie que comme une réelle inquiétude. Il souria à sa sœur, mais celle-ci ne cilla pas, et conserva son air sombre.

- « Je vais être franche, frérot. Je ne veux pas que tu sortes avec une de ces cinglées psychotiques qui sévissent sur ces îles. »
- « Mais non, elle n’est pas comme ça ! C’est une fille bien. C’est juste qu’elle n’a jamais eu de chance, c’est tout. Faut pas croire les propagandes menées par l’Arc, tu sais. Une partie des vilains le sont devenus par accident ou malchance, pas par pure volonté de nuire. »
- « Quoi ? »
- « Je pourrais même te raconter que j’en connais une qui fait son possible pour revenir à Paragon et réintégrer l’Arc. En revanche, comme elle traîne la poisse derrière elle, à chaque fois qu’elle s’en rapproche, une catastrophe se produit ! »
- « Brenda Smithson ! »
- « Tu connais ? »
- « Ne me dis pas que c’est avec elle que tu … »
- « Non, je te l’ai dit, elle est juste une simple connaissance. »

Victoire ne savait plus que croire. Il arrivait à Zane de mentir à son entourage, mais rarement à elle, sauf si il fallait la protéger. Elle interrogea son frère du regard, mais celui-ci ne semblait pas décidé à lui donner satisfaction. Ce fut lui qui reprit la parole.

- « Comment tu as su que j’avais rencontré quelqu’un ? »
- « Tu rentres de plus en plus tard, et même parfois tu ne rentres pas du tout de la nuit. Comme j’entends parler moins souvent de toi sous ton nom de guerre, j’en déduis qu’il y’a une femme derrière ton absence. »
- « A partir de quelques absences, tu en es arrivé à cette conclusion ? Tu aurais dû faire enquêtrice ! »
- « Il y’a aussi ces traces de rouge à lèvre, couleur cerise. »
- « M*rde ! Ca, j’aurais pu y penser ! »

Victoire soupira. Il n’y avait manifestement pas matière à s’inquiéter pour la santé de son frère, mais cette nouvelle la plaçait dans un certain embarras.

- « Tu pourrais me dire, à moi, comment elle s’appelle. Je te promets de ne pas le répéter. C’est juste pour m’assurer qu’il ne t’arrive rien. »
- « Je ne peux pas. Soit tu vas te moquer de moi, soit tu vas te mettre en colère. »
- « A ce point-là ? »
- « Ben … »
- « Allez, dis-le moi. Je te jure que je ne me mettrais pas en colère, et que je ne me moquerais pas de toi ! »
- « En fait … »
- « Oui … »
- « Tu jures de ne pas m’exploser au visage ? »
- « Promis, juré. »
- « Et bien, c’est … »
- « Tu as si honte que ça de l’avouer ? »
- « Tu ne me facilites pas les choses. C’est assez dur à expliquer. »
- « Alors ? »
- « En fait, la femme que j’ai rencontré, c’est … Bloody Kris. »

Victoire tint sa parole. Elle ne cria pas, ni ne se mit à rire. De fait, elle s’évanouit et s’effondra sur le sol. Quand elle reprit enfin conscience, son frère était reparti, laissant un petit mot sur la table de la cuisine.

« Comme tu n’avais pas l’air en danger, je suis parti dîner avec ma copine. Il reste du chinois dans le frigidaire. Bon appétit ! »

- « Misère. Si Snow apprend ça, elle va me tuer ! »

Sur les Insoumises, dans la base de Kris

Les autres occupantes de la base étaient sorties, suite à une discussion animée. Kris avait réussi à obtenir la base pour elle seule, afin de recevoir Zane en tête-à-tête. Habillée de la robe de satin bleu ciel qu’elle avait acheté pour la soirée au Golden Gizeh, elle tentait d’arracher des informations à l’homme qu’elle s’était choisie.

- « Tu as une sœur, je crois. Tu m’en as parlé, une fois, pendant que nous cherchions la Corne. »
- « Tu … tu t’en souviens ? A l’époque, je croyais que tout ce que je te racontais te passait au dessus de la tête, tellement tu t’en moquais, de moi. »
- « Je n’ai rien oublié. Alors, qu’est-ce qu’elle pense de tout ça ? Enfin, je veux dire, que tu sois devenu un super vilain, et que tu sortes avec moi ? »
- « Elle l’a assez bien pris, je trouve. »
- « Tu la revois donc ? »
- « Régulièrement, oui. »
- « C’est chez elle que tu dors, alors. Je me demandais où est-ce que tu dormais. »
- « Rassurée ? »
- « Oui, plutôt. Comment s’appelle t’elle ? Qu’est-ce qu’elle fait ? Tu me la présenteras ? Je sais que tu t’es disputé avec tes parents, mais j’aimerais connaître un peu ta famille. Tu comprends, moi, je n’en ai pas. »
- « Ca risque d’être assez compliqué. »

Kris dressa un sourcil interrogateur, en regardant Zane droit dans les yeux. Celui-ci se mit alors à lui sourire, jouant des doigts sur sa fourchette.

- « Pas possible, ça, vous vous êtes donné le mot ? »
- « Comment ça ? »
- « Je viens déjà de subir un interrogatoire de ma sœur, qui voulait savoir qui tu étais. »
- « Tu lui as dit ? »
- « Oui. »
- « Et alors ? »
- « Elle s’est évanouie ! »
- « Ha, ha ! Ca l’a choqué ! Pour si peu ! »
- « Ne ris pas. La situation n’est pas simple ! »
- « Ah ? »

Bien qu’elle ait posé une question, elle continuait de pouffer de rire. Zane, se mit à rire aussi, mais lui s’imaginait déjà la tête de Kris quand il lui apprendrait la vérité. Il cessa de sourire et prit un air solennel qui ne lui était pas coutumier. En le voyant ainsi sérieux, Kris s’arrêta de rire, et l’écouta.

- « En fait, si tu veux vraiment le savoir, il faut que tu me promettes de ne le répéter à personne : ni à Bad, ni à Brenda, ni à Arachnos. Personne, strictement personne, ne doit le savoir. Ce sera un secret, entre toi et moi. »
- « D’accord. »
- « Ma frangine est une super héroïne ... »
- « Ca ne m’étonne pas que tu ne veuilles pas qu’on le sache ! »
- « … et elle connaît Snow. »

Kris tomba à la renverse, puis se redressa maladroitement. Abasourdie, elle se repositionna sur sa chaise et regarda Zane, cherchant à jauger si il plaisantait ou non.

- « Tu … tu me joues un tour, c’est ça ? »
- « Hélas non. »
- « C’est … ce n’est pas possible. »
- « Je t’avais dit que la situation n’était pas simple. »
- « C’est même plutôt compliqué ! Et si ta sœur va avouer à Snow que tu me connais ? Et si ils te forcent à leur dire où je suis ? Et si ils t’emprisonnent à cause de moi ? »
- « Ma sœur est très timide. Et Snow est plutôt caractérielle. A mon avis, elle n’ira pas provoquer sa colère en lui disant que je sors avec toi. Elle s’est déjà faite rouspétée parce que je suis venu te délivrer l’autre fois … De ton côté, je sais que tu ne chercheras pas à en savoir plus sur elle, de peur de tomber nez-à-nez avec Snow. »
- « C’est vrai. »
- « Merci pour ce succulent repas. »

Il se leva pour l’embrasser, mais elle ne sembla pas décidée à le laisser partir. Elle avait passé ses bras autour de son cou, dans une étreinte assez suggestive.

- « Euh, Cristel … »
- « Tu ne veux pas me tenir compagnie cette nuit ? »
- « Ce n’est pas que je n’ai pas envie, mais tes colocataires ne risquent pas d’apprécier de me trouver ici. »
- « Je me chargerais de les calmer. »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mer 10 Jan - 18:58

- « Je ne sais pas, Zane. Rencontrer ta sœur dans un endroit pareil … »

Les enceintes du Pocket D crachaient de la musique techno à fond, les stroboscopes aveuglaient les danseurs, et si il y’a bien un couple qui ne dansait pas, en dépit de l’excellente prestation de DJ Zero, c’était bien le tandem Mister Zane-Bloody Kris. Ils attendaient l’arrivée de Miss Victory.

- « C’est pas un peu risqué de se rencontrer ici ? »
- « Tu aurais préféré une entrevue à Warburg ou à la Baie Sanglante ? »
- « Je n’ai rien dit. Mais tout de même. »
- « De une, elle vient en civile. De deux, elle se rendra sûrement invisible pour ne pas qu’on la voit. De trois, nous avons rendez-vous dans une alcôve du bar Tiki Lounge, donc, selon toute logique, nous ne serons pas dérangés. »

Kris soupira, et Zane consulta sa montre.

- « Montons nous installer dans notre loge, très chère. Si ça se trouve, elle nous y attend déjà. C’est qu’elle aime bien être en avance. »
- « D’accord. »

Ils quittèrent la salle illuminée pour se rendre dans le bar du Tiki Lounge. Là, la musique faisait beaucoup plus tribale, l’ambiance était moins ‘discothèque’ et beaucoup plus confidentielle. Ils avancèrent vers le fond de la salle, ouvrirent avec une clé l’alcôve qu’ils avaient réservé à l’avance, et, lorsque Kris voulut s’asseoir, deux cris résonnèrent simultanément, le sien et celui d’une autre personne.

- « Kyaaaaaaah ! »
- « Aïe, ne vous asseyez pas sur moi ! »
- « Vicky, tu pourrais faire l’effort d’être visible. »
- « Je ne savais pas qui venait. Dans l’obscurité, je ne t’ai pas reconnu. » La surprise passée, Kris tendit sa main à la sœur de Zane.
- « Enchantée. » lui dit-elle. Victoire hésita un instant, puis lui serra, un peu dédaigneusement malgré tout.

Après tout, elle avait convenu avec son frère de tenter de trouver un terrain d’entente avec celle qu’il s’était choisi. Cependant, une certaine tension régnait dans l’air. Difficile de dire laquelle des deux femmes était la plus choquée de cette rencontre.

- « Bon, ben, je vais chercher à boire. Que voulez-vous ? »
- « Une vodka orange, s’il te plait, trésor. » répondit Kris.
- « Un martini. »
- « Okay, je reviens. » Il se leva, traversa les rideaux qui dissimulaient la porte et, une fois sorti, soupira. « Pffff, et bien, comment j’arrive à me mettre dans des situations pareilles ? »

Il se dirigea vers le bar, apostropha le barman, et commanda les boissons.

- « Prends ton temps pour préparer. » dit-il à l’homme de métier.
- « Bien, Monsieur. »

Il emprunta ensuite un plateau de service, posa les trois verres dessus, et retourna à l’alcôve. Là, il trouva les deux jeunes femmes dans la même position que tout à l’heure.

- « Rassurez-moi, vous avez discuté un peu pendant que je n’étais pas là ? »
- « Euh … » firent-elles en même temps.
- « C’est un comble ça ! On organise une rencontre pour que vous puissiez faire connaissance, et quand je vous abandonne quelques minutes, vous vous regardez en chien de faïence ! »
- « C’est-à-dire que … » commença Kris.
- « Cristel, je t’ai dit que Victoire était timide. Elle ne commencera pas la conversation. Vicky, comme te l’a déjà dit Kitty, il faut que tu te montres un peu plus. »
- « Qui c’est ça, Kitty ? » demanda suspicieusement Kris.
- « Hmmmm ? Une connaissance ! »
- « Kitty Cat, une jeune super-héroïne avec laquelle il est sorti. » hasarda Victoire.
- « Quoi ? » Le ton de Kris montait.
- « Hé ho, du calme. C’était juste une fois, et bien avant que tu n’acceptes de sortir avec moi ! »
- « Sûr ? »
- « Certain. » La catastrophe est passé pas loin, se dit Zane. Il n’aurait jamais imaginé que sa sœur puisse dire une chose pareille. « Et bien, faites connaissance. »
- « Je crois que ça a bien commencé. » Kris avait une moue évocatrice. « Je pense que ta charmante sœur a bien des choses à me dire à ton sujet. »
- « Vous n’imaginez même pas. » ajouta Victoire.
- « Vous vous appellez Victoire, c’est ça ? Joli prénom. »
- « Et vous Cristel ? Etrange, je ne pensais pas que vous ayez une véritable identité. » La remarque était acide, mais Kris ne cilla pas.
- « Oh, vous savez, je ne suis pas sûre d’avoir une véritable identité. Après tout, je ne suis qu’un clone. »
- « Comment ? »
- « Votre frère ne vous a pas raconté mon histoire ? »
- « Euh, c’est que … » bafouilla Zane.
- « A dire vrai, je ne l’ai pas questionné non plus. » Cette fois, Victoire sauvait la mise à son frère.

Les deux femmes se regardèrent encore un moment. La timidité naturelle de Victoire avait fait place à un besoin de protéger son petit frère, d’où les quelques remarques impertinentes qu’elle s’était autorisée sur Kitty Cat et le nom de Cristel. Mais, étrangement, une sorte de connivence s’établissait entre elle et Kris.

- « Bon, je fais les présentations de manière un peu plus formelle … » commença Zane. Mais il fut vite interrompu par sa sœur.
- « Je pense que nous sommes assez grandes pour nous présenter toute seule. Je m’appelle Victoire, je suis la sœur de Zane. »
- « Je m’appelle Cristel, je suis sa fiancée. »
- « Fiancée ? » Kris exhiba la magnifique bague en argent orné d’un diamant qu’elle portait à l’annulaire.
- « C’était un peu le but de la rencontre, t’avouer que … » fit Zane.
- « Je vois, je vois. Dites-moi, ça a dû coûter cher, une babiole pareille ? »
- « Je n’en sais rien. » répondit Kris. « J’ai demandé à Zane, mais il n’a pas voulu me répondre. »
- « Bien que nous n’ayons pas de soucis à nous faire pour lui du côté financier. Vous a-t-il dit qu’il avait des économies assez conséquentes ? »
- « Non, mais je le suspectais. »
- « C’est donc ce qui vous intéresse chez lui ? »
- « Pas vraiment. »
- « Alors, qu’est-ce vous pouvez bien trouver à quelqu’un comme lui ? »
- « Hé ho, Victoire ! » fit son frère, offusqué par cette remarque.
- « Et bien, il est drôle, attentionné, intelligent … et bien équipé ! » ajouta t’elle à voix basse, pour que seule Victoire l’entende. Cette dernière rosit. « Sinon, je dirais que nous avons beaucoup d’atomes crochus, comme un certain sens de l’humour. »
- « Zane … à boire ! » fit Victoire en lui tendant les verres vides. « Et prends ton temps, surtout, comme tout à l’heure ! »

Zane quitta la pièce avec le plateau chargé, s’inquiétant de ce brusque revirement. Il craignait que les deux femmes se crêpent le chignon pendant sa courte absence, mais n’osait pas revenir trop vite. Quand il rentra de nouveau dans l’alcôve, il entendit juste des rires féminins.

- « Et voilà Zane, » continua Victoire, sans prêter attention au retour de son frère, « gesticulant dans tous les sens, allant trouver le prof de sport, en disant qu’il avait une grenouille dans le caleçon et demandant à quitter le terrain pour pouvoir s’en débarrasser, sans préciser que c’était lui qui l’avait mise là pour pouvoir sécher le cours. » Kris éclata de rire, devant un Zane complètement abasourdi. La super-vilaine peinait à reprendre son souffle.
- « On ne devait déjà pas s’ennuyer à l’époque, avec un loustic comme toi ! » lui fit-elle.
- « Euh, ouais, j’aimais bien faire le pitre. » La situation échappait complètement à son contrôle.
- « Tiens, j’ai une anecdote aussi ! » fit Kris.

La soirée se déroula entre beaucoup de petites histoires tournant toutes autour de Zane, de ses frasques de jeunesse, des mésaventures qui lui arrivaient sur les Insoumises. Et c’est vers quatre heures du matin qu’un Zane excédé usa de ses pouvoirs pour téléporter les deux jeunes femmes, bien saoules, jusqu’à leurs demeures respectives.

Le lendemain matin, à Paragon City

- « J’arrive pas à croire que j’ai passé une si bonne soirée avec une super-vilaine ! » s’étonna Victoire devant le miroir de la salle de bain, dans un mélange de stupéfaction et de révolte.

Le lendemain matin, sur les Insoumises

- « Zane, chéri … j’ai rêvé ou ta sœur a fini par m’accepter ? »
- « Je dirais qu’elle doit se poser la question de savoir que décider à ton sujet. Mais le premier pas a été fait, et dans le bon sens ! »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Ven 16 Nov - 20:53

Le mariage

- « De quoi j’ai l’air ? » demanda Kris, à la cantonade, alors qu’elle serrait le corset de sa robe de mariée.
- « D’une folle qui s’apprête à faire une bêtise. » lui répondit Bad Cat.
- « Mais non, ne l’écoute pas, tu es splendide. » rétorqua Brenda, qui était en train d’habiller Hacaga d’une robe rose à fanfreluches. « Quant à toi, Bad, cesse de faire ta jalouse. »
- « Moi ? Jalouse ? Mais pas du tout ! Pfff ! » soupira t’elle.

Kris eut un sourire, et devina que Brenda avait vu juste. La Brute détourna alors le dos, pour resserrer les lacets de ses hautes bottes, qui complétaient sa tenue des grandes occasions. Le dos tourné, pour ne pas montrer qu’elle mourrait littéralement de jalousie, la grande rousse reprit la parole.

- « Bon, je sais bien que ça fait un moment que vous vous fréquentez, toi et Zane, mais ça fait un peu précipité, là, non ? »
- « Ecoute, Bad, je connaissais Zane avant de faire ta rencontre. Et ce mariage n’est pas quelque chose d’inconsidéré. »

Pendant ce temps, Brenda posait sur la tête de Kinra et Hacaga des couronnes de fleurs. Si cette dernière paraissait mal s’accommoder de cette tenue, la première, elle, adorait.

- « C’est magnifique. » fit Kinra, en tournant sur elle-même.
- « Hacaga pas aimer. Pas être bien. »
- « On dit ‘à l’aise’. Tu n’es pas à l’aise, je comprends, mais tu es demoiselle d’honneur. Tu ne veux pas faire plaisir à Kris ? »
- « Si. »
- « Ne t’inquiète pas, dès la cérémonie terminée, tu pourras mettre d’autres vêtements. »

La Corruptrice mettait la dernière touche aux costumes des jeunes filles, elle-même s’étant habillée juste avant, d’une robe de soie verte magnifique. Elle avait laissé défait ses longs cheveux, qui ondulaient depuis son passage chez le coiffeur. Elle se redressa après avoir refermé la fermeture éclair de la robe d’Hacaga. Bad Cat, elle, avait opté pour une longue robe noire, dotée d’un décolleté vertigineux.

- « Et la suite du programme ? » demanda Brenda. « Voyage de noces, n’est-ce pas ? »
- « Nous en avons déjà parlé. Ce n’est pas pour trois ou six mois d’absence que vous allez pleurer, non ? »
- « Tant que ça ? »
- « Zane a déjà prévu plein d’escales inter dimensionnelles. Il connaît des tas de gens auxquels il souhaite me présenter. »
- « En parlant de Zane, cette fille timorée qu’il a amenée, qui est-ce ? »
- « Sa sœur. »
- « J’ignorais qu’il avait une sœur. Tu le savais, toi, Kris ? »
- « Bien sûr ! »
- « En tout cas, elle a l’air de ne pas être à sa place. On dirait qu’elle pourrait disparaître d’une seconde à l’autre. »

Kris sourit étrangement, à cette évocation. Qui pourrait croire qu’une super-héroïne était présente au milieu de tous ces super-vilains, réunis pour une rare occasion. Il n’était pas étonnant qu’elle se sente à l’étroit.

- « Moi, je lui ferais bien son affaire. J’aime bien dévergonder les filles dans son genre. » fit Bad Cat, un sourire graveleux sur le visage.
- « Pas touche, rouquine. Fiche-lui la paix. Ca ne doit déjà pas être évident, pour elle, d’être entourée de célébrités. » Kris préféra changer de sujet, de crainte que sa langue ne fourche. « En tout cas, je ne vous remercie pas pour la soirée d’enterrement de vie de garçon de Zane ! »
- « Encore ! Tu ne vas pas remettre ça sur le tapis ! »
- « Franchement, lui organiser un défilé de lingerie ! Ca, vous me le paierez ! »
- « N’empêche que tu nous as dit que ça l’avait mis en forme ! »
- « Oui, mais depuis, j’en ai appris de belles ! Il parait que vous avez fait participer Hacaga et Kinra au défilé ! »
- « C’était un défilé privé, il n’y avait que Zane, en spectateur. Il y avait peu de risques, non ? Et puis, c’était l’idée d’Ylliade, pas la mienne. » se justifia Bad Cat.
- « Et ta séance de topless, Brenda ? Tu t’es bien lâchée ! »
- « Ca, c’est de sa faute à elle. » répondit la susnommée en désignant la Brute. « Elle m’a mis de l’alcool fort dans mon cocktail ! »
- « J’espère que, pendant mon absence, vous n’aurez pas d’autres idées farfelues de ce genre. »

On ouvrit la porte, et la tête de Lady Lust passa par l’entrebâillement.

- « Dites, les invités commencent à s’impatienter. »

De l’autre côté de la chapelle du Golden Gizeh, se tenait une autre réunion, semblable à celle-ci.

- « Alors, de quoi j’ai l’air ? »
- « C’est moi qui me marie, c’est lui qui s’inquiète de son apparence. » protesta Mister Zane, à l’adresse de Blue Howler.

L’actuel petit ami de Bad Cat était venu pousser la chansonnette, pour les jeunes mariés, sur demande de sa copine et celle de Johnny Sonata. Il avait sorti la tenue des grandes soirées, costume bleu, chemise jaune, et lunettes de soleil réfléchissantes. Ses chaussures luisaient à la lueur des néons, et il passait un peigne dans ses cheveux gominés. Adossé au mur, un colosse affichait une mine des petits jours.

- « J’arrive toujours pas à croire que t’épouses Bloody Kris. » fit HR, boudeur et insatisfait.
- « C’est comme ça, mon vieux. » répondit Zane. Ce disant, il ajusta le nœud papillon de son costume.
- « Tu lui as fait du chantage, pour qu’elle accepte, je ne vois que ça ! »
- « Mais non. On arrive à tout, à force de patience et de persévérance. Il faut de nombreuses marques d’affection, un intérêt constant pour la personne aimée, et beaucoup, beaucoup de tendresse. »
- « Beuh, moi aussi, je suis tendre. »
- « Non, HR, la tendresse ne se résume pas à des coups de reins bien placés. Tu devrais faire gaffe, avec Miss Mytho. Un jour, ton côté ‘brute de décoffrage’ la lassera, et elle ira voir ailleurs. »
- « Mouhahaha, quel spécimen, celui-là. » rit Blue Howler.
- « Tu te fous de moi, toi ? » lui demanda HR.
- « Je n’oserais pas. » répondit-il, l’air mesquin.
- « Et la copine de Kris, celle qui partage son corps, elle en pense quoi ? Tu sais, l’autre, la teigneuse ? »
- « Je pourrais t’expliquer, mais tu ne comprendrais pas. Alors inutile de perdre mon temps. » rétorqua Zane. « Sache seulement que j’ai ‘son’ autorisation. »
- « J’ai un doute. »
- « Moi pas ! »

HR semblait digérer l’information avec beaucoup de mal. Il lui paraissait improbable que la super-vilaine lui préfère Zane. Il le prenait comme une injure personnelle.

- « Tant que j’y pense, mec. » fit Blue Howler. « Evite de tourner autour de Bad Cat. »
- « Et pourquoi pas ? » Ce fut Zane qui répondit.
- « Parce que si ta copine et toi commencez à mettre le boxon à mon mariage, je vous promets un petit voyage dans une dimension qui refroidira vos ardeurs. Et je vous garantis que du moins trente en été, ça calme ! » répondit Zane. « Pour une fois, sois raisonnable, et contente-toi de ta propre copine. »
- « Dommage, j’ai déjà fait un petit repérage. Il y’a une brunette qui a l’air toute réservée et timide, j’en ferais bien mon quatre heures, hé, hé ! »
- « Touche à ma sœur, et t’es un homme mort. » menaça le Mastermind.
- « Ta sœur ? »
- « Je n’aurais rien contre l’idée qu’elle rencontre un mec, mais je refuse de te voir entrer dans ma famille. »
- « C’est pas dans ta famille que je veux entrer, hé, hé, hé ! »

Zane s’apprêtait à répondre, lorsque Robert Gelluc fit irruption dans la pièce. Il montra sa montre en tapotant dessus. Les trois hommes quittèrent la pièce à sa suite. Johnny Sonata attendait devant un autel de fortune. Sur les bancs, les invités affichaient des mines variées, allant de l’étonnement le plus complet, au plaisir le plus total. Mister Zane se mit devant le propriétaire des lieux, en attendant que sa future moitié arrive. HR et Blue Howler se glissèrent sur les bancs. De l’autre côté de la salle de mariage, une porte s’ouvrit, laissant entrer Bloody Kris, la longue traîne de sa robe étant portée par Hacaga et Kinra, pendant que Bad Cat et Brenda rejoignirent les deux autres hommes. Quand Kris fut à portée de voix, Zane lui parla.

- « Cette fois, ça y’est, nous y sommes. »
- « Ca aura pris un peu de temps, mais nous avons réussi. » répondit Kris.
- « Mister Zane, acceptes-tu de prendre cette femme, Bloody Kris, pour légitime épouse ? »
- « Oui. »
- « Bloody Kris, acceptes-tu de prendre cet homme, Mister Zane, pour légitime époux. »
- « Oui, je le veux. »
- « Par les pouvoirs qui me sont conférés par le Gouverneur des Insoumises, je vous déclare officiellement mari et femme. Vous pouvez embrasser la mariée. »

HR, qui attendait la phrase disant que si quelqu’un s’y opposait, il devait parler, fut pris de court. Il avait espéré semer la pagaille, quitte pour cela à encourir les foudres de Miss Mytho. Mais, apparemment, Zane avait pris d’office un accord avec Sonata. Le Mastermind souleva le voile de la mariée, et l’embrassa sur les lèvres. Ils disparurent alors dans un éclair de lumière, au grand étonnement de tous. Le voyage de noces avait commencé dès la fin de la cérémonie.

- « Disparus ? » grogna une partie des invités.
- « Ca, ils ne nous avaient pas prévenu, les cachottiers. » fit Brenda. Bad Cat se leva et cria pour couvrir les protestations de mécontentement.
- « Pas grave, les gars ! Il reste le bar et le buffet ! » Sa proposition fut accueillie par un concert d’exclamations joyeuses.

Johnny Sonata quitta la pièce, prétextant avoir beaucoup à faire. Dans tous les coins apparurent, dans un éclair de lumière, des minibars et des tables couvertes de nourriture. Tous les invités firent bonne chère, en bénissant le couple, à quelques exceptions près. La fête perdura jusqu’à tard dans la nuit, la sœur de Zane ayant pris soin de reconduire Kinra et Hacaga dans un endroit ‘moins débauché’.

HR se réveilla dans un lit inconnu, dans une chambre du Gizeh. Il avait souvenir d’une chevelure brune, longue et ondulante, qui ne correspondait en rien à celle de Miss Mytho. En se retournant dans le lit, il vit la femme avec qui il avait passé la nuit, qui revêtait sa robe verte. Le super-vilain se souvint alors d’avoir dansé avec Brenda Smithson, de la techno jusqu’au slow, Miss Mytho ayant pris d’assaut un minibar qui était apparu juste devant elle.

- « Mince, t’es la copine de Bad Cat ? » Il se redressa soudain, dans un réflexe défensif. « Où est Miss Mytho ? »
- « Elle doit dessaouler, quelque part en bas, en compagnie des Gelluc. »
- « Bon sang, ça veut dire que, tous les deux … »

Brenda se contenta d’ajuster sa robe, en haussant les épaules et en levant les yeux au ciel.

- « Bien ma veine, ça. Pour une fois que je décroche un mec, il ne se rappelle même pas ce qu’on a fait cette nuit ! »
- « On peut recommencer, si tu veux. » lui proposa HR. Brenda hésita, puis défit la broche à l’épaule gauche, qui tenait le vêtement.
- « Bah, on peut espérer que ta copine ne se réveille pas tout de suite. »


Notes de l’auteur :

J’ai emprunté à
Delenda : Ylliade (copine de boisson de Bad Cat)
La bestiole : HR (connaissance de Kris et Zane), Robert Gelluc (connaissance de Zane)
Dawn : Miss Mytho (connaissance de Kris et Zane), Anne Gelluc (connaissance de Zane)
Alanor : Lady Lust (vieille fripée, que Zane voulait rendre jaloux / PS : je sais, ça ne l’atteint pas Wink )

Merci à vous …

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   Mer 2 Jan - 19:54

- « Sûre de sûre ? »
- « Hélas, oui. »
- « Mais je croyais que tu avais pris des précautions ? »
- « Il a dû les exploser, les précautions. C’est un sauvage. »
- « Que va-t-on faire ? »
- « Organiser une petite rencontre. »
- « Tu vas l’épouser ? »
- « Ca va bien, non ? »
- « Alors pourquoi tu veux le rencontrer ? »
- « Une erreur de ce genre, ça se fait à deux. Je vais le faire raquer un peu. »

Quelques jours plus tard, dans une boîte de nuit …

A une table, on fête le retour ‘à la normale’ de HR. C’est un bien grand mot, mais Miss Mytho tenait à célébrer le retour de son homme. Autour de la petite table, on retrouve nos deux comparses, en compagnie des Gelluc.

- « A la santé du revenant. » fait Robert.

Ils trinquent pendant une dizaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils soient apostrophés. La personne en question est une femme, rousse, assurément bien faite. Elle est accompagnée d’un homme en costume bleu et d’une autre femme, aux longs cheveux bruns. Elle passe derrière la banquette, après que chacun lui ait fait un petit geste de salut, et attrape Miss Mytho et Anne Gelluc par le cou, pour les tirer en arrière.

- « Salut, Bad ! » fait HR, plein d’entrain.
- « Salut. » lui répond distraitement Bad Cat, en extrayant Anne et Dawn. « Allez, mes chéries, venez danser avec moi ! Les deux autres sont fatigués, ils ne tiennent pas le rythme. »
- « Lâche-moi, grosse vache, tu m’étrangles ! » grogne Miss Mytho en s’étouffant, tandis qu’Anne prend le soin de se relever seule, pour empêcher Bad de lui tordre le cou.
- « Allez, quoi. Regardez, le dance floor est plein, de quoi je vais avoir l’air s’y j’y vais seule ? »

Finalement, elle parvient à ses fins, laissant un autre quatuor à la table. HR ne s’est pas levé. Il n’en a pas eu l’occasion. Dès que Bad Cat a commencé à extirper ses amies de leur position assise, Brenda Smithson s’est placée de manière à lui boucher le passage. De l’autre côté, Jack Stryer s’est assis, juste à la gauche de Robert Gelluc. Comme ce dernier, il ne manque pas de surveiller les danseuses. Il ne leur faut pas dix minutes pour se relever, en voyant que les trois femmes sont déjà bien encadrés par des minets bronzés. Ils quittent la table, laissant en tête-à-tête Brenda et HR. Celui-ci ne s’est pas levé.

- « Je sais que je fais cet effet-là aux femmes, mais franchement, venir me relancer alors que Miss Mytho est dans le coin … » fait-il. Brenda le regarde avec un air amusé.
- « Mauvaise réponse. J’ai organisé ce petit rendez-vous juste pour te parler. »
- « Me parler ? »
- « Oui. D’un petit pépin commun. »
- « Quel genre ? »
- « Monétaire. Il me faudrait de l’argent. »
- « Pourquoi ? »
- « Et bien, pour les neuf mois à venir. » L’allusion est fine et bien placée, mais HR ne la comprend pas.
- « Pourquoi neuf mois ? » Brenda laisse tomber sa tête dans un signe d’exaspération et soupire.
- « Réfléchis un peu. Neuf mois, ça te fait penser à quoi ? »
- « Ben, à neuf mois. »
- « Mais c’est pas vrai ! »
- « Quoi ? Qu’est-ce que j’ai dit ? » Brenda le regarde droit dans les yeux, se disant qu’il est inutile de poursuivre les allusions.
- « Je suis enceinte, gros machin ! »
- « Ah ? Les félicitations au Papa ! »
- « C’est toi, imbécile ! » répond-elle, furibonde.
- « Ah ? » Quelque chose semble se débloquer dans la mémoire d’HR. « Tu veux que je t’épouses ? »
- « C’est absolument hors de question ! Je veux juste que tu participes aux frais d’éducation. Je ne te demanderai pas la Lune, mais une petite pension mensuelle, ce serait bien. »
- « Et si je refuse ? »
- « Et bien, rien. Mais dis-toi qu’un jour ou l’autre, tu me le paieras. Méfie-toi, j’ai la rancune tenace ! »

Miss Mytho, inquiète de voir HR seul avec Brenda, se dépêche de laisser Jack et Robert se débrouiller avec les minets, devant Bad Cat et Anne qui semblent s’amuser de la situation. Elle revient à la table, d’un pas alerte et empressé.

- « De quoi vous parlez ? » demande-t’elle.
- « De pas grand-chose, je le crains. » répond Brenda. « Il n’était déjà pas très brillant avant, mais j’ai l’impression que ça a empiré ! »
- « Hummmm. » approuve Miss Mytho, toujours suspicieuse.
- « Un souci ? »
- « Tu n’essayerais pas de me piquer mon homme, par hasard ? » Au grand étonnement des clients des tables voisines, et à celui de HR et Miss Mytho, Brenda éclate d’un grand rire cristallin.
- « Alors ça, c’est la meilleure ! Tu m’as bien regardé ? Je trouve que tu as une patience monstrueuse pour t’occuper de lui, et je n’ai pas la même. Sérieusement, tu peux le garder, je n’en veux pas ! » HR, vexé, se met à bouder. Il n’a pas compris que Brenda ménage les nerfs déjà à vif de Miss Mytho.
- « Ah, tant mieux. J’ai cru pendant un moment que Bad Cat avait fait exprès pour vous laisser le champ libre ! »
- « Au milieu de tout ce monde ? Avec toi à portée de vue ? Je ne suis pas suicidaire ! » Brenda regarde vers la piste de dance. « De toute façon, je vais y aller, pour empêcher la bagarre. »
- « Fais gaffe de ne pas prendre un mauvais coup. » la prévient gentiment Dawn.
- « Ca devrait aller. »

Une fois que Brenda a fait quelques pas, Miss Mytho se tourne vers HR.

- « Alors, de quoi vous parliez ? »
- « A vrai dire, » lui répond HR « je n’ai pas compris un mot de ce qu’elle m’a dit. »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mister Zane, maître des Robots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mister Zane, maître des Robots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mister-carrosserie et easypieceauto
» le caisson et sono de mister pizza.
» panne qui resste un mister
» Miss / Mister Forum RCS 2010 ?
» Mepps, Mister twister et autre merveilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF VILLAINS :: Panthéon des Vigilants Noirs-
Sauter vers: