LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Chevalier du Désespoir, une vengeance millénaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Le Chevalier du Désespoir, une vengeance millénaire   Lun 26 Juin - 17:53

Note de l'Auteur : il s'agit ici d'un reroll maléfique, sur Union, créé un peu par hasard lors d'une panne de Vigilance. Skin étrange, marquée d'une croix de vie, paradoxal pour un MM Zombie/Poison ... cependant, le concept du revenant venu réclamer revange est assez inhabituel dans mon esprit cartésien. Ca doit être pour ça que le perso me plait bien, malgré ses tares Wink Je vous livre donc, comme je l'avais fait pour Cold Beast, l'histoire de cet être atypique.

- "Richard, sais-tu pourquoi je t'ai appellé comme ça ?"
- "Oui, Père, je le sais. C'est en hommage à notre Roi. Parce que c'est un grand homme !"

Les souvenirs. Ils sont tout ce qui me reste, car dans ces ténèbres denses où je vis, où aucune lumière ne filtre, ils sont ma seule clarté. Je peux difficilement avancer, et ce labyrinthe de galeries reste à jamais clôs, m'empêchant de rejoindre la surface. Je commence à le connaître par coeur, depuis tout ce temps passé en son sein, et il me suffit d'entendre un bruit, pour que je sache où il s'est déroulé, et rejoindre sa source en quelques instants.

- "Richard, mon fils, notre Seigneur part pour les Croisades. Les Infidèles sont presque à nos portes. Vas-tu le laisser partir seul ?"
- "Non, Père. Je l'accompagnerais dans sa Croisade, dussé-je y laisser la vie, pour que notre Roi rentre sain et sauf !"

Un bruit se fait de nouveau entendre, comme un éboulement. Etrange, celui-ci me parvient de l'extérieur ? Se pourrait-il ? Se pourrait-il qu'après cette longue attente, de nouveaux Croisés ouvrent les portes de cet antique nécropole ? Dans ce cas, il me faut me presser. La malédiction ne sera levée que lorsque je ramènerais ici les six autres.

- "Et bien, Messire Richard. Le Duc de Glawsberry aurait-il peur du noir ?"
- "Donnez-moi ma torche, prêtre, que je puisse entrer. Nul ne dira que le fils de Lord Hawthorne, Duc de Glawsberry, a reculé devant quelques couloirs sombres et étriqués !"
- "Nous ... nous surveillerons vos arrières, Seigneur."

Quelle fine équipe, composée de couards et de malandrins ! J'étais le seul noble dans cette région, et l'on m'avait affublé d'un prêtre, de trois serfs en quête de gloire, d'un marchand et d'un fils d'une famille modeste, désirant devenir chevalier. La découverte de ce tombeau, perdu au milieu de cette étendue de sable, avait constitué notre plus importante découverte. Je n'avais pu rentrer au service direct du Roi, et l'on m'avait affecté à la sécurité des abords de nos troupes, comme tant d'autres fils de la noblesse anglaise !

Le bruit se fait plus fort, plus insistant. Ce sont des explorateurs, comme moi, et ils se hâtent d'ouvrir ce qu'ils considèrent comme une trouvaille digne d'intérêt ! Les fous, les inconscients ! Ils ne savent pas quelle erreur ils viennent de commettre. Cette nécropole est maudite, condamnant quiconque l'ouvre et y pénètre au tourment de la non-mort, jusqu'à ce que les profanateurs soient châtiés. J'étais le seul à y être entré, les autres ayant refusé de le faire. Quand la voix sépulcrale prononça la malédiction, je fus le seul atteint. A cet écho, les lâches qui m'accompagnaient ensevelirent la porte. Les murs étaient friables, ils n'eurent aucun mal à provoquer un éboulement.

Et je vis au sein de ce monde de ténèbres depuis maintenant trop longtemps. Ils me faut retrouver les plus proches descendants vivants de ces traitres, en faire des morts-vivants, comme moi, et les ramener en ce lieu, afin que notre châtiment soit juste et exemplaire. Il n'est jamais bon de réveiller les morts, même ceux qui ne peuvent pas dormir du sommeil éternel.

Un nouveau coup, sourd et puissant, me signale que l'on a ouvert une brèche dans les murs. Comme pour moi, les profanateurs seront punis. Mais cette fois, ce sera par moi. Mes pas résonnent sur les parois de pierre, que je devine ornées de motifs païens, tandis que je cours jusqu'à l'origine du bruit.

En dehors de la nécropole, une équipe d'archéologues s'affairent.

- "Professeur Harry, nous avons des échos ! Cette structure enterrée sous le sable est impressionnante. Ca nous donne quelque chose comme un kilomètre de long, à peu de choses près !"
- "Donc, la seule issue accessible est le toit, je suppose ?"
- "Oui, Professeur. D'ailleurs, Ahmed nous a dit qu'il allait ouvrir, pour faire rentrer l'air." Erik Dians montra alors du doigt un individu vêtu d'une djellaba, qui faisait de grands signes de la main.
- "Dites-lui de faire attention ! Il y'a peut-être des piè...."

Le Professeur Harry n'eut pas le temps de finir sa phrase que quelque chose arriva à Ahmed. Il disparut dans la nécropole, d'une manière abrupte, et l'on entendit un seul cri perçant, d'où émanait peur et angoisse, et qui fut vite interrompu. Ensuite, une autre forme sortit du temple, une forme aux contours étranges.

Les autres ouvriers crièrent et tentèrent de s'enfuir, mais de l'énergie noire émanait de l'individu surgi des profondeurs de la terre. En quelques instants, le silence fut complet, seulement interrompu par la respiration rauque de Dians. Ce dernier, paniqué, courut jusqu'à la Jeep, tandis que Harry, stupéfait, ne bronchait pas. Il ne bougea pas de plus lorsque une volute d'énergie noire heurta le véhicule, qui se décrépit alors à vue d'oeil, tandis que le cri de Dians s'étouffa dans un râle d'agonie. En y jetant un regard rapide, Harry ne vit plus que le squelette de son associé.

Entretemps, la forme s'approchait du Professeur, qui put alors distinguer leur agresseur. Il put voir un être en armure médiévale européenne, surplombé par une tête squelettique, le torse marqué d'une croix de vie rouge-orangé, les orbites creuses remplacées par une bande hérissée de pointe. Un pur cauchemar duquel Harry aurait souhaité se réveiller. Le mort-vivant tendit alors la main, et la posa sur le cou du Professeur, qui se dessécha à toute allure à son simple contact. En quelques secondes, il ne restait plus du brillant Professeur Daniel Harry qu'une poignée de sable qui se mélangera bien vite au désert ambiant.

Quelques jours plus tard, à Paragon.

Ils sont ici. Les descendants de ceux qui m'ont trahis. J'en ai déjà retrouvé un, bien que j'ignore encore comment un prêtre a pu avoir une descendance. Il est le Premier d'Entre Eux. Les autres me sont pour l'instant inaccessible. Mais bientôt, bientôt, je les trouverais. Et alors, je pourrais profiter du sommeil éternel !

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Divinity Original Sin 2
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Chevalier du Désespoir, une vengeance millénaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La déca danse
» Mes brêles du millénaire précédent!!!
» Ma petite TT MK1 d'un autre millénaire 99'
» Elagage version 3ième millénaire...
» L'INVENTION DE LA ROUE 4IÈME MILLÉNAIRE Avant Jésus Christ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF VILLAINS :: Récits de vilains-
Sauter vers: