LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MM/HR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: MM/HR   Sam 14 Oct - 9:59

Bon ... La journée n'a pas si mal démarrée What a Face

D'abord, je m'échappe du ZIG, après je rencontre ce pétard de Miss Mytho, après on se fait un petit voyage tranquille et pour finir ... Niark, niark, niark tongue

C'est juste après que c'est parti en co***le. Je ne sais pas ce qui csest passé, mais Zane nous a rejoint ... Je ne sais pas comment il a fait pour denviner que j'étais en bonne compagnie, mais IL ETAIT LA !!!

Et le plus bizarre là dedans, c'est qu'il n'a même pas essayé de la draguer !

Ensuite, quand je le questionne pour savoir où sont passées Bloody et Bad Cat, histoire de reprendre nos histoires là où elles en étaient (belle erreur d'ailleurs, Miss Mytho m'a l'air de ne pas être très prêteuse ... ), il a eut ce sourire plus qu'énigmatique ...

Cet enfoiré, je suis sûr qu'il a profité de mon absence pour te me les emballer ...

Il va falloir que je retrousse mes manches pour rattrapper le retard accumulé ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Dim 12 Nov - 21:15

Le soir, après une première journée de missions en groupe avec quelques membres du SG des Vigilants noirs, Miss Mytho et Hulk Return sont de retour chez eux.
HR semble tout guilleret tandis que MM n’a pas prononcé un mot depuis un petit moment.

* Pensées d’HR.
Rhaaaaa, le méga coup de bol !!!!

Bloody et Bad Cat font parties du groupe que nous avons rejoint !! Même pas besoin de les chercher, niark, niark, niark.

Bon, qu’est-ce qu’elle a la poulette à tirer la tronche comme ça ??? *

- Ben alors poulette ? Qu’est-ce qui …
- (MM explosant littéralement) Ha toi, la remmènes pas !
- (HR, surpris) Meuuuuh ? Quoi ? Tu t’es pas amusée ?
- C’est qui cette sale poufiasse de Bad Cat, hein ?
- Hein ?
- Il y en a encore beaucoup comme ça ?
- Quoi ?
- Quoi, quoi ? Tu vas me faire croire qu’il n’y a rien entre elle et toi ?
- Ben non, malheureusement …
- Ha ! Parce que si elle te proposait la botte, tu ne dirais pas non !!!
- La botte ? C’est pas le pied que j’ai envi de fourrer Razz

SBROUFFF

- (HR, qui vient de se prendre une boule de feu en pleine face) Rhaaaaa, mais tu m’as cramé les cheveux !!!
- Je te préviens le gros, tu touches à cette petite garce, la prochaine fois, c’est un peu plus bas que ça cramera !
- Mais il n’y a rien entre elle et moi je te dis ! C’est juste pour me donner un genre histoire d’être un peu respecter quoi … (Il va vraiment falloir que je magouille pour me retrouver un petit moment avec Bad moi …).
- Et bien trouves-toi un autre style fissa !
- Ha ouais, tu parles d’un méchant, marié, fidèle, rangé …
- Robert GELLUC y arrive bien lui !
- Robert, c’est une bouse ! Anne est pas mal par contre tongue
- Ben moi Robert me plait bien … J’irais bien fricoter un peu avec lui … Ou bien même avec Zane tant qu’à faire …
- Quoi ? QUOI ??? QUOOOOIIIIIII ??????? Si l’un d’entre-eux te touche, Je le bute ! Et je te bute aussi, c’est compris ??? T’es à moi, c’est clair ???
- (MM, rassurée et toute émoustillée par ce comportement) Ha ben tu vois là, ça fait plaisir. Tu vois que tu m’aimes.
- Ouais, ben … Ben quoi ?
- (MM, langoureuse au maximum) Quoi ben quoi ? Tu veux passer ton temps à courir après n’importe quelle salope ou garder un accès total à ce que tu as en face de toi ?
- J’ai le droit de dire : les deux ?

SBROUFFF

- MES LUNETTES !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Mer 15 Nov - 15:21

La famille Wincox s’apprête à se mettre à table lorsque l’on frappe à la porte.

Le père de famille va ouvrir la porte et ne peut s’empêcher d’avoir un mouvement de recul en apercevant un mastodonte au torse entièrement recouvert de tatouages et à la face traversée de cicatrices.

- Bonjour monsieur, je suis un de vos voisins … Enfin, nous habitons quelques étages au-dessus.
- B … Bonjour monsieur, je… Je peux quelque chose pour vous ?
- D’après ce que j’entends, on dirait bien que oui. Vous regarder le match sur le 12ème ?
- Oui, oui. Génial ce match !!! Très prenant.
- Je sais. Notre poste nous a lâchés. Je pourrais m’incruster pour profiter de la fin, s’il vous plait ?
- Heu … Oui, pourquoi pas. CHERIE, SORS DES BIERES, NOUS AVONS UN INVITE !

Quelques instants après, les deux hommes sont installés dans le canapé devant un superbe écran plat à regarder le match.

- Et sinon, c’est quoi ton nom ?
- HR. Pas mal la bière.
- Ouaip et … ALLER !!! ALLLEEEER !! MAIS TU VAS COURRIR FAIGNASSE ???
- ‘CULE L’ARBITRE !!!!

(Je ne vous imposerais pas le quart d’heure suivant, ce serait trop inhumain).

Un quart d’heure plus tard, quelqu’un d’autre frappe à la porte. Madame Wincox va ouvrir. Elle trouve une charmante demoiselle.

- Bonjour madame, excusez-moi de vous déranger, mais il me semble bien avoir entendu mon compagnon chez vous …
- (Madame Wincox, blasée) Ha ? Il est à vous cet énergumène ?
- Malheureusement, oui …
- Et bien, je compatie. J’ai le même. Juste un peu plus petit et moins gros … Ils sont au salon en train de regarder le match.
- Vous permettez ?
- Oui, oui, allez-y. De toute façon, je suis invisible pour eux …
-Merci.

Arrivant au salon, Dawn voit le spectacle que donne HR, prenant quasiment toute la largeur du canapé.

- Ca va gros ? Je ne te gènes pas ?
- Ha salut poulette. Heu non … Je regardais juste un peu le match là.
- Ha ? Et tu ne t’es pas dis QUE MOI AUSSI J’AURAIS PU ETRE INTERESSEE PAR CE P*TAIN DE MATCH ???!!?
- Maintenant que tu le dis, je me disais bien que j’oubliais quelque chose …
- TU REMONTES ILLICO, COMPRIS ???
- (HR, joignant le geste à la parole) Oui madame, tout de suite madame !

HR suit Dawn jusque dans le couloir.

- HR …
- Oui ?
- Tu peux me rappeler pourquoi tu étais déjà ?
- Pour aller chercher de quoi remplacer la télé que tu as cramée comme une conne …
- Bon … Pour commencer, cet arbitre est une merde et il m’a un peu énervée …
- Et ensuite ?
- T’as pas l’impression d’oublier quelque chose là ?

Lueur d’intelligence dans les yeux de HR qui fait demi-tour, prends l’écran plat sous le bras, colle une baffe au père Wincox qui faisais juste mine de s’interposer puis remboite le pas à Dawn sous l’œil médusé de madame Wincox.

- (Dawn, passant devant elle) Veuillez nous excuser madame. Nous ne vous dérangerons plus.
- (HR) Au fait, chérie, ils ont de la bière pas mal aussi.

Dawn regarde HR quelques instants puis va se servir dans la cuisine. Passant une nouvelle fois devant madame Wincox :

- Bonne journée donc.

Aussitôt la porte fermée que madame Wincox se jette sur le téléphone pour appeler la police.

- Ouais ?
- Bonjour monsieur, c’est bien la police ?
- Ouais.
- Nous venons de nous faire cambrioler. Et mon mari c’est fait frappé et …
- Et ouais, mais tu veux que j’y fasse quoi moi ? Je ne sais pas qui est venu chez vous moi !
- ??? Mais … Heu … en fait, si, c’est un voisin, il a dit s’appeler ‘HR’ je crois, il habite quelques étages au-dessus de nous.
- HR ? Ha ben ouais, il est bien connu de nos services celui là.
- Vous allez pouvoir faire quelque chose ?
- Nous ? Avec HR ? Non mais ça va pas non ?
- Comment ? Mais vous êtes de la police, c’est votre travail !
- Ouais, mais c’est HR qu’il y a en face. Démerdez-vous, on a assez de gars à l’hosto nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 12 Mar - 13:11

Après leur séparation d’avec Bad Cat et compagnie, Miss Mytho est d’une humeur exécrable. Elle décide donc d’aller se passer les nerfs, accompagnée d’HR, sur quelques membres de la famille.

Le tatannage de mafieux calmait peu à peu la colère de Miss Mytho (ainsi que celle d’un HR dégouté de n’avoir pu conclure ni avec Bad Cat ni avec cette charmante jeune femme qui l’avait trainé dans une chambre d’hôtel) quand l’un d’entre-eux, espérant sans doute qu’HR cesse de lui mettre des baffes, les oriente sur un rendez-vous entre deux faction mafieuses rivales dans le but de trouver un terrain d’entente pour un partage de zones.

Après un instant de réflexion, Miss Mytho regarde HR qui tient toujours le mafieux par les pieds et lui dit :
- « C’est pas que ça me dérangerait outre mesure de savoir qu’ils vont trouver un moyen de faire la paix, mais j’ai encore besoin de me calmer les nerfs moi …
- Heuuuuuu … OK, on fait quoi alors ?
- … On va dans cet immeuble et on baffe tout ce qui bouge …
- Ha, OK, dit comme ça, d’accord … »


Arrivés sur place, Miss Mytho et HR se postent à un coin de rue et observent l’entrée de l’immeuble de loin.
- « Bon, on fait quoi là ?
- … On regarde s’il y a bien des trucs louchent dans le coin gros … J’ai pas envie de taper sur des personnes innocentes moi !
- OK, mais regarde les deux poulettes là-bas, on dirait bien qu’elles ne se posent pas trop de questions, elles !
- Merde ! On fonce, c’est NOTRE défouloir ! »

Une fois à portée de voix, c’est une Miss Mytho furax qui interpelle les deux inconnues.
- « Hé non mais ça va, ouais ? Je vous gêne pas ? » La première, habillée en gris dans un style vaguement pirate débraillée s’interpose entre les arrivants et sa collègue prend la parole.
- « Quoi, tu veux une baffe, toi ?
- Non, mais on doit dératiser ce qui se trouve là-dedans et on surveille depuis un petit moment déjà … Chasse gardée quoi. »

HR, lui est déjà en train de rouler des muscles.
- « Salut les filles, je suis HR … LE beau gosse du coin. Ca vous dit de tout nettoyer avec nous ? Plus on est de fous, plus on rit.
- Salut. La nana derrière, c’est Yo-An, mastermind. Moi, c’est Pow et je suis … un peu plus brutale.
- Eeeeeet … Vous êtes en couple, l…. »

SBROUFF !!

HR n’a même pas eu le temps de terminer sa phrase que Miss Mytho lui a déjà balancé quelques boules de feu dans la tête.

Restant impassible devant ce spectacle affligeant, Yo-An répond à HR :
- « Non. Je suis plus aux hommes. » Devançant une remarque éventuelle de Miss Mytho : « Et tu n’es pas vraiment mon style … alors calme tes ardeurs, vu ? »

Tout le monde étant calmé, l’équipe nouvellement formée se lance dans les combats, détruisant tout sur leur passage.

Tout se passe pour le mieux (en tout cas, pour nos vilains, les mafieux, eux, n’étant pas trop de cet avis). Le groupe de forcenés se trouve à présent devant les chefs des deux factions et leurs hommes, tous prêts à en découdre.

Pow commence à avancer pour en terminer rapidement quand Miss Mytho voit un papier tomber de sa poche :
- « Hé, Pow, t’as fait tomber ça … Hé mais c’est le numéro de téléphone de … QU’EST-CE TU FAIS AVEC LE NUMERO DE MON MEC SALE GARCE !!!!! »

Pow n’a même pas le temps de réagir avant que les boules de feu ne commencent à l’atteindre.

Les deux femmes se battent, donc, ne prêtant plus aucune attention aux mafieux.

HR, lui s’est rapproché de Yo-An et lui tend une carte de visite en chuchotant :
- « Tiens, des fois que tu te sentes un peu seule un soir … Surtout que tes Ninjas ont vraiment l’air d’être très cons.
- Et tu sais de quoi tu parles, hein ?
- Meuh ???
- Non, rien … Et je t’ai déjà dit que tu n’étais pas mon type …
- Rhaaa, je savais que tu préférais les femmes !!
- … »

Le combat entre les deux furies bat son plein quand les mafieux décident d’en profiter et ouvrent le feu sur tout ce qui bouge.

HR se lance alors dans la mêlée histoire de séparer les filles (surtout pour tâter le ‘terrain’ du coté de Pow en fait) pendant que Yo-An et ses sbires font reculer les derniers mafieux.

Au bout de quelques minutes, plus aucun mafieux n’est debout.

Le trio infernal, lui, est toujours en train de se battre. Hr repousse Miss mytho avec un pied tout en retenant Pow comme il peut (et surtout en mettant le plus possible les mains sur ce qui fait d’elle une femme), Miss Mytho crame tout ce qu’elle peut (sa rage est telle qu’elle rate souvent ses cibles, si bien que le bâtiment commence à bruler) et Pow, elle, baffe HR qui la plote tout en essayant d’attraper Miss Mytho pour lui faire sa fête.

Yo-An hésite un instant à intervenir puis préfère laisser tomber ces trois imbéciles … Ils finiront bien par se fatiguer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Mer 25 Juil - 14:21

Miss Mytho et HR sont en train de manger dans leur appartement.

Le mobilier est neuf (il faut dire qu’il en change assez régulièrement entre les crises de colère de MM et les manipulations un peu brutales d’HR), les murs portes les traces de bon nombre de débuts d’incendies et les portes donnant sur les autres pièces ont été agrandies à coups de poings ou de pieds car jugées trop étroites.

Hr mange comme un goinfre un repas exclusivement composé d’une quantité de viande impressionnante, un saladier de frites mis à part.

Miss Mytho, elle, n’a presque pas entamé son assiette (cuisse de poulet frit accompagné de haricots verts) et regarde son conjoint.

- « Hé, gros, tu peux arrêter de bouffer, j’ai un truc à te dire.
- Crounch, vachy, crounch, ch’ai la bouche pleine, crounch, mais les choreilles, cha va !
- …
- Guoi ? Crounch
- … Je veux un bébé. »

A ces mots, HR avale de travers. S’en suit une bonne quinte de toux, le cracha d’une énorme bouchée de viande sur la table et d’une chaise, déjà bien malmenée, qui cède sous le poids du mastodonte.

- « Bon … Quand tu auras fini de faire le con, on pourra peut-être commencer à parler sérieusement … ». HR se relève, change de chaise et se rassoie, le tout en regardant sa compagne comme une bête curieuse.

- « Et ça te prend d’un coup, comme ça ?
- Non.
- Je ne serais pas un père idéal, tu sais ?
- Noooooooon, sans blague ?
- Nan, sérieux. D’autant que toi, comme mère …
- QUOI ???
- Quoi, quoi ? Regardes l’espérance de vie de n’importe quel meuble ici … Alors un gosse … »

Miss Mytho fulmine quelque peu, mais force est de reconnaître que son amant a raison.

La voyant déstabilisée, HR reprend la parole :

- « Ce que je pourrais te proposer, c’est de prendre un petit chat. On verra bien comment on s’en sortira, non ?
- Mouais … Fais gaffe gros, avec des idées comme ça, tu passeras presque pour un gars intelligent …
- Merci, moi aussi, je t’aime. »

A la fin du repas, Miss Mytho et HR vont donc s’acheter un chaton ainsi que tout le matériel nécessaire à son entretien (enfin, quand je dis acheter … Disons que le magasin a souscrit une assurance afin d’éviter un incendie ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Jeu 26 Juil - 7:36

Quelques jours plus tard.

HR est sorti, seul. Miss Mytho, elle, dort encore profondément (lève tard la petite dame) quand le chaton, assez joueur, lui saute sur le visage.

Sursaut, flèche de feu, chaton cuit pour le petit déjeuner.

Affolée, elle regarde l'heure. Encore deux petites heures avant qu'HR ne rentre. MM s'habille en vitesse, met les reste du chat (qui, au passage n'a toujours pas d'autre nom que « le chat ») dans un sachet plastique et s'en va à l'animalerie.

Là, elle attrape un vendeur par la manche :

- « Bonjour, veuillez m'excuser mais j'ai un petit souci à corriger très vite s'il vous plait.
- Bonjour madame, que puis-je pour vous ». Miss Mytho ouvre le sac et lui montre l'étendue des dégâts.
- « Voilà, nous avons acheté un petit chat ici même et j'ai eu un petit accident ce matin ... Vous en auriez un qui ressemble à celui là ?».

Le pauvre vendeur ne peut réfréner un mouvement de recul devant un tel spectacle. Son regard va de Miss Mytho au chat, pour retourner sur MM.

- « Mais qu'est-ce que vous avez fait à ce chat ??? Vous l'avez passé au four ou quoi ??
- Non, il m'a sauté sur le visage et ... Dis, j'ai pas de comptes à te rendre mon grand. J'ai peu de temps devant moi alors tu me fais un échange standard fissa ou je te mets dans le même état que lui sale c*n !! »

La directrice du magasin vient voir ce qu'il se passe quand elle entend tout ce bruit. Elle reconnaît immédiatement Miss Mytho et décide d'intervenir rapidement afin d'éviter toute catastrophe imminente.

- « Bonjour madame, veuillez excuser mon collègue, il est nouveau dans le métier et ne connaît pas encore très bien les habitudes de la maison. Que se passe-t-il ?
- Il se passe que votre bestiole m'a sauter sur la tête pendant que je dormais et qu'il n'y a pas survécu. Il faudrait m'en trouver un qui lui ressemble assez rapidement. Merci.
- Aucun souci madame. Mais, vous savez, à cet âge là, les chats sont très joueurs. Peut-être vaudrait-il mieux l'enfermer dans une autre pièce pour la nuit. Bien évidement, nous allons vous le changer à nos frais, nous aurions du vous prévenir de ce risque. Karl, occupez-vous de cela immédiatement. »

De retour chez elle, Miss Mytho jette le chat par terre et s'en va prendre sa douche avant le retour de son homme.

Force est de reconnaître que finalement, un enfant dans cette famille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Jeu 26 Juil - 16:21

L’après-midi même, HR arrive chez lui. Miss Mytho, quant à elle, est partie faire des courses.

Il ouvre la porte d’entrée, fait un pas et entendre un craquement sourd.

Il baisse les yeux et voit une patte de chat d’un coté du pied, la queue de l’autre.

- « Et merde. »

Il court à la cuisine, prend une serpillère, une pelle et un sac plastique. Il met tout ce qu’il peut ramasser dans le sac puis nettoie impeccablement toute trace de l’accident.

Dès que c’est fini, il remet tout en place et fonce à l’animalerie.

Arrivé sur place, il rencontre notre cher Karl. HR regarde à gauche et à droite, vérifiant que MM n’est pas dans les environs et traine le vendeur dans un coin, à l’abri des regards indiscrets et lui met le sac sous le nez.

- « Hé, mec, j’ai eu un petit accident avec mon chat, t’aurais pas le même par hasard ?
- Non mais c’est pas vrai. Vous lui avez fait quoi à ce chat ?
- J’ai marché dessus. Bon tu me le change ou je te baffe ?
- Pas de souci monsieur. On va vous faire ça puisqu’il parait que ce sont les habitudes de la maison … Par ici s’il vous plait. »

HR pose le sac dans un rayon puis suis Karl.

Quand il rentre chez lui, Miss Mytho est déjà là, en train de ranger les courses.

- « Dis mon gros, tu n’aurais pas vu le chat ? Il a disparu.
- Heu, si si. Il s’est échappé quand je suis rentré alors je lui ai couru après. Après, je suis allé me balader un peu avec. Heu, t’as vu, il tient dans ma poche.
- Sors-le de là, tu vas finir par l’écraser sinon !
- Ha non non, pas de souci, je fais gaffe moi, nanmého ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 27 Juil - 14:42

Miss Mytho et HR sont chez eux, en compagnie du couple GELLUC. Ils ont préparé un futur casse en mangeant un peu.

Le repas est terminé, MM débarrasse la table pendant que son homme discute de choses et d’autres avec Robert (pauvre Robert, il a du mérite là …) et qu’Anne joue avec le chat.

Après quelques instants, elle se rapproche d’HR, avec le chat dans les bras:

- « Dis HR, ça fait combien de temps que vous l’avez ce chat ?
- Heuuuu … je ne sais pas … Trois ou quatre mois, pourquoi ? » MM est de retour de la cuisine et surveille Anne du coin de l’œil.
- « Ben … Je trouve qu’il n’est pas très grand pour un chat de cet âge. C’est quelle race ?
- Ben c’est un chat.
- Vous ne connaissez pas sa race ? C’est peut-être pas normal qu’il soit si petit ! Vous l’avez emmené chez un vétérinaire au moins ?
- Ben non … C’est un chat, quoi !
- Et alors ? Bon, l’animalerie a bien du vous remettre des documents, non ?
- Heuuu … Rhaaa, mais j’en sais rien moi, demande à Dawn, c’est son chat après tout !
- Hé gros, c’est toi qui l’a voulu ce machin alors tu te démerdes avec. Moi, je devais juste faire en sorte qu’il vive assez longtemps pour que tu te décide à me faire un gosse ! ». Robert s’est quelque peu éloigné de ces deux là. Anne, elle, décide de prendre les choses en main :
- « Bon, calmez-vous les enfants. Nous allons passer à votre animalerie, ils doivent encore les avoir. Dans le pire des cas, ils pourront nous fournir un duplicata.
- Ha ? Aller à l’animalerie … Ouaiiiiiiis … C’est une bonne idée pour les papiers, mais, heuuuuu … Et le casse ?
- Le casse n’était pas prévu pour aujourd’hui Dawn … ». HR, un peu inquiet vient soutenir sa petite amie :
- Oui, mais non, on n’a pas le temps là, heuuu … J’avais des trucs à faire cet après-midi et …
- Ha mais c’est bon, on ne va pas y passer tout le reste de la journée non plus. Allé, on y va. »

C’est ainsi que notre petit groupe de super vilains s’en vont, avec le chat, à l’animalerie, MM et HR trainant légèrement sur le chemin.

Une fois arrivée, Anne tombe sur Karl et commence à lui expliquer la situation, ne s’offusquant pas le moins du monde à voir le regard de son interlocuteur plonger allègrement dans son décolleté (elle l’y aide un peu en se penchant un peu vers l’avant sous prétexte de lui montrer le chat) :

- « Bonjour monsieur. Mes amis, juste derrière, vous ont acheté ce chat voici quelques mois et ils n’ont, apparemment, pas ses petits papiers d’identité. Vous pourriez regarder si vous ne les retrouvez pas ? ». Karl regarde nos deux compères, pour une fois dans leurs petits souliers.
- « Mais bien sûr madame. Vous les voulez pour tous ou juste pour celui-ci ?
- Pardons ?
- Ben … Vu qu’ils nous remmènent les restes de leurs chats quasiment toutes les semaines pour que nous les leur changions, on en a vu de toutes les couleurs : écrasés, coupés en deux, soi-disant par une porte, brulés de toutes les façons possibles et imaginables … »

A ces mots, MM et HR se regardent, furax, et hurlent d’une seule voix :

- « T’as triché ??? ». HR embraye le premier :
- « T’as fait crever le chat combien de fois, toi ??? Reviens me parler d’un gosse, tiens !!
- Hé ho, je te signale qu’apparemment, tu n’y es pas allé de main morte non plus, hein !! Non mais, couper un chat en deux !
- Oui, mais ce chat était un test pour voir si TOI, tu étais capable de t’en occuper comme il faut. Génial le résultat !!! »

Pendant que le couple continu de s’enguirlander de plus belle, Robert s’est rapproché de son épouse et la pousse discrètement vers la porte d’entrée. Karl, fier de son effet :

- « Voilà, comme ça on n’est plus près de les revoir, ces deux là. ». Robert jette un œil sur le vendeur et lui rétorque :
- Moui, bien joué … Si votre magasin y survit. Viens chérie, on s’en va avant que la situation ne dérape … ».

A cet instant là, MM lance une première boule de feu sur HR qui, de rage plus que de douleur, frappe le sol du pied. L’onde de choc créée décroche les étagères et fait chuter les cages, si bien que la plupart des animaux se retrouvent libres.

Anne, voyant les souris et les rats commencer à s’éparpiller sort en hurlant, suivi de près par son époux, laissant un vendeur qui commence à comprendre l’ampleur de son erreur, seul, complètement paralysé par l’étonnement.

Effectivement, le magasin ne s’en relèvera pas de si tôt, s’il s’en remet un jour.

Le chat coulera des jours heureux chez les GELLUC.

MM et HR ont, depuis, quelques hésitations quant à la venue éventuelle d’un enfant (au plus grand soulagement du Poulpe geek).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 27 Juil - 17:58

Lors d'une visite de courtoisie chez les Gelluc (et profitant du fait que Bloody Kris est en mission pour se rincer l'oeil sur le décolleté vertigineux de l'épouse de Robert), Mister Zane aperçoit le chat.

- Qu'il est mignon I love you ! fait-il, pour obliger Anne à se baisser afin de le ramasser, dévoilant un spectacle aux yeux du Mastermind Cool . Il a un nom ? Question
- C'est le bébé de HR et de Miss Mytho, lui dit-elle avec un clin d'oeil. Wink
- Hein ? Shocked

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Divinity Original Sin 2
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 14 Déc - 21:05

Kitty Cat attend, assise, à l’arrière d’un fourgon de l’Arc, une veste de l’Arc sur les épaules.

Une odeur de poils brulés empli les lieux.

Quelques minutes plus tard, Tigerwolf monte dans le fourgon et s’empresse de regarder les dégâts avant que le lieutenant Pitroff ne les rejoigne en soulevant la veste de sa sœur.

Habits déchirés et poils brûlés mais rien de bien grave.
- « Ca va aller ?
- Oui, oui. Pourquoi m’a-t-on demandé d’attendre ici ? » Le lieutenant Pitroff lui répond.
- « Bonjour. Lieutenant Pitroff. De l’Arc. Nous désirons juste savoir ce qu’il s’est passé dans cette banque. Pouvons-nous attaquer le rapport ?
- Oui. »

Tigerwolf et le lieutenant s’installent en face de la femme-chat. Pitroff déplie une table du mur et pose ordinateur portable dessus.
- « Vous pouvez commencer Kitty Cat.
- Et bien voilà. J’étais dans le coin, en train d’interroger quelques Krânes sur une affaire de drogue quand une alerte est arrivée sur la fréquence de la police pour une effraction à la banque d’Independance Port …

***

- « Ici Kitty Cat, je suis à une centaine de mètres de la banque. J’y vais. Combien de vilains ?
- Aucune idée madame. Quatre agents de l’Arc et quatre autres du SWAT vous y rejoignent. Terminé. »

La super héroïne fonce à travers les rues d’IP et arrive devant la banque en même temps que le SWAT. L’arc est déjà sur place. En ouvrant la porte, l’un des agents fait un point pour les arrivants :
- « Nous ignorons toujours qui est là-dedans. Deux équipes de l’Arc ont été envoyées sans succès. Tous les policiers en faction ont été téléportés à l’hôpital. Personne n’est encore en état de nous dire quoi que ce soit.
- Et les caméras ?
- En panne.
- Pardon ?
- En panne depuis hier soir. Cela ne devait pas être réparé avant cet après-midi mais la banque a tout de même ouvert. C’est un coup de malchance.
- Moui … Ou bien une jolie préparation. Je me charge du vilain et vous de cette histoire de caméras … Allons-y.
- Après vous madame. »

Symphony entre la première. L’équipe fait le tour du rez-de-chaussée et tombe sur une femme habillée de rouge semblant complètement perdue. Celle-ci les regarde et leur dit :
- « Bonjour. vous n'auriez pas croiser un grand type assez carré ? Je l'ai perdu … »

Les membres du SWAT se mettent immédiatement en position de tir et lui intiment l’ordre de se coucher face contre terre.

La vilaine semble obtempérer quand une tempête de flammes se déchaîne, suivie de boules de feu.

Le temps que Kitty Cat arrive au contact, les quatre membres du SWAT et deux agents de l’Arc sont téléportés d’urgence à l’hôpital. Deux coups portés mettent l’incendiaire KO.

Les deux agent de l’Arc restant continuent d’inspecter les lieux pendant que Symphony surveille sa prisonnière. Elle s’apprête à lui enlever son masque, par curiosité, quand elle entend un bruit de claque.

Elle ne se retourne que pour voir les agents de l’Arc se faire téléporter.

L’ennemi est dans le couloir. Kitty Cat s’y engouffre et se retrouve face à la boucle d’un ceinturon. Elle lève la tête et voit une montagne de muscles, le torse entièrement tatoué.

Symphony se prépare au combat.

L’inconnu la regarde de la tête aux pieds, sans broncher, puis lui adresse la parole, sans avoir l’intention, apparemment, de se battre :
- « Où est ma femme ?
- Pardon ?
- Ma femme. Une nana un peu colérique, habillée en rouge, elle est où ? » Kitty Cat la montre du pouce.
- « Elle est là. Et vous avez gagnez un aller simple pour …
- Beuh ? Mais elle est toute cassée là !! Qui a fait ça ?
- Moi.
- Ha ? Bon, ben t’as plus qu’à la remplacer alors ! »

Le géant se jette alors sur la super héroïne, sourire en coin et regard libidineux. Kitty Cat n’a aucun mal à esquiver le balourd et lui flanque quelques coups d’épées bien placés.

Sans grand effet …

Le ‘combat’ dure plusieurs minutes sans que Kitty Cat ne parvienne à faire plier son ennemi qui, lui, n’est intéressé que par du pelotage et du déchirement de costume …

Symphony se décide à passer à la vitesse supérieure quand elle s’aperçoit que la femme est debout. Elle n’a que le temps d’essayer de sortir de la ligne de visée quand une flèche de feu l’atteint au bras, suivi d’une baffe de la part du géant qui la projette contre le mur.

Bien qu’encore consciente, Kitty Cat est trop sonnée pour esquisser le moindre mouvement.

Le géant la prend sous le bras gauche, ramasse les sacs de billets avec l’autre main et se dirige vers la sortie.

La femme l’interpelle :
- « Hé, gros, tu fais quoi avec cette nana ?
- Je la remmène à la maison.
- Quoi ?
- Ben … Tu trouves pas que ça ferait un joli animal de compagnie ?
- … Chouette, ça fait longtemps que tu n’as pas écrasé de chat ‘parce que t’as pas fait gaffe’ …
- Ha !!! Tu ne vas pas recommencer avec ça ???
- Tu pose cette nana.
- Aller quoi, juste pour essayer. Une femme-chat, ça doit être terrible au lit :p »

Symphony n’a pas compris ce qu’a répondu l’inconnue. Par contre, l’homme la lâche et s’en suit un bruit de combat.

Quand Kitty Cat reprend ses esprits, la banque est en feu et les deux abrutis se battent comme chien et chat.

A moitié suffocante, la super héroïne sort de la banque.

***

- « … Voilà, vous en savez autant que moi.
- Pourriez-vous nous décrire un peu mieux les deux vilains ?
- Pour la femme, je ne sais pas. Elle a été assez débile pour se perdre dans les couloirs de la banque. Elle a des pouvoirs basés sur le feu. A part ça, je ne vois pas quoi dire d’autre. Pour l’homme, je dirais qu’il est aussi grand, fort et résistant qu’il est con … Et obsédé … Il a un tatouage vert sur tout le torse et trois cicatrices sur le coté droit du visage.
- Je vois.
- Ils ont pu partir avec l’argent ?
- Non. Apparemment, il a brûlé dans l’incendie. Ha, j’ai un retour sur la recherche. » Pitroff tourne l’ordinateur portable afin que tous puisse voir l’écran. « Ce sont eux ? » Symphony et Tigerwolf regardent l’écran quelques instants.
- « Aucun doute possible.
- Et bien vous avez eu de la chance. Il est indiqué qu’ils sont extrêmement dangereux …‘Intellectuellement limité’ pour l’homme. ‘Emotionnellement instable’ pour la femme. Son identité est connue, il s’agit de Dawn Ponticceli, une ancienne chimiste de Crey’s … » Pitroff lit un peu plus longuement le fichier puis regarde Kitty Cat droit dans les yeux : « L’homme n’a pas ... abusé de vous ?
- Non. Mais je pense que c’est uniquement grâce à Miss Mytho … Ca n’aurait été qu’une question de temps sinon.
- Bien, je ne vais pas vous retarder plus longtemps. Tigerwolf, pourriez-vous l’accompagner à l’hôpital pour un examen complet ? Il faudrait que j’aille faire mon rapport.
- Oui, bien sûr. Bonne journée lieutenant. Kitty Cat, en route. »

Le frère et la sœur marchent dans la rue. Symphony rompt le silence la première :
- « Tu faisais quoi dans le coin ?
- J’ai reçu l’alerte comme toi. Quand la seconde est arrivée, je suis venu pour aider. Je ne savais pas que tu étais là …
- Ha. Et comment se fait-il que tu ai participé à cette petite réunion ?
- Niveau de sécurité maximum. Et j’ai dit au lieutenant Pitroff que je te connaissais. Il n’a pas fait d’histoire.
- Ne dit rien à maman. Pour la brûlure, c’est rien, c’est juste les poils qui ont ramassés.
- Mouais. Je serais muet comme une carpe … C’est ce soir qu’Anaïs t’appelle ?
- Non, demain.
- OK. Dis lui de me contacter, je veux qu’elle me mette en contact avec ce fameux Zane.
- Tu ne vas pas faire de bêtise, dis ?
- Hé ! Personne ne touche à ma frangine sans conséquences, vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Sam 15 Déc - 11:16

La soirée de la veille ne s’est pas trop bien passée. Devinant que HR était sérieux lorsqu’il parlait de ramener la super-héroïne féline à la maison, Miss Mytho a boudé toute la soirée, prétextant une migraine pour ne pas coucher avec lui. L’ambiance est morne, le lendemain matin, autour de la table de petit déjeuner. Trois immenses tartines de pain couvertes de chocolat constituent, avec une tasse de café king size, le déjeuner de HR, pendant que Miss Mytho se contente d’une tranche de pain ... grillée.

Alors qu’ils se font la tête, la porte d’entrée vole en éclats, et un homme entre dans leur appartement, sans se présenter. Les deux super-vilains se redressent, en commençant à crier, mais ils n’ont pas le temps d’en faire plus. La femme se trouve vite enfermée dans un champ de force, pendant que son homme est écrasé au sol par un autre.

- “Ca vous dérange si je m’invite pour le déjeuner ? Si oui, tant pis.” leur fait Mister Zane.
- “Qu’est-ce que tu fiches ici ?” demande alors HR, d’une voix étouffée par la pression que lui impose la bulle de force. Tout puissant qu’il est, HR n’arrive pas à la percer ou la déplacer.
- “Et bien, figure-toi que j’étais tranquille, peinard, en plein milieu de mon voyage de noce, quand soudain, je suis interrompu en plein milieu d’une belle démonstration d’affection avec Kris par un appel urgent. J’ai pris sous mon aile une super-vilaine, et celle-ci me contacte en racontant ce que tu as fait.”
- “On est assez grands pour ...”
- “La ferme, neuneu, je suis venu pour vous donner un avertissement. D’une, que tu frappes une super-héroïne, nous sommes d’accord. Ca fait parti des risques du métier. De deux, que tu la pelotes pendant le combat, ça ne dérange pas, je l’ai fait aussi, avant. Par contre, que tu tentes de t’accorder ses faveurs de façon indues ... non, je vois que tu ne comprends pas ces termes. Que tu tentes d’abuser d’elle, ça, ça m’ennuie énormément.”
- “Mais je me fiche de ton ...”

Il n’a pas le temps de finir sa phrase. La bulle l’écrase de plus en plus, pendant que celle qui contient Miss Mytho rétrécit de seconde en seconde. HR se rend compte alors que même sans ses robots, Mister Zane dispose d’une force non négligeable. Peut-être même qu’elle est supérieure à sa troupe mécanique.

- “Bien, maintenant que j’ai obtenu le silence, je vais vous donner un tuyau. Kitty Cat, la super-héroïne que tu as voulu ‘essayer’, a un frère, un certain Tigerwolf. C’est un gars assez cool, en temps normaux. Mais là, avec ce que tu as voulu faire, ça m’étonnerait qu’il le reste longtemps. Et c’est un pisteur. Rien de plus facile pour lui que de s’embarquer clandestinement pour les Insoumises, et de vous retrouver. Comme je le disais précédemment, je suis venu vous donner un avertissement, voire même un conseil. Partez en vacances pendant deux semaines, que l’histoire se tasse d’elle-même.” Les champs de force se relâchent un peu.
- “Tu crois que j’ai peur de ce Tigerwolf ?”
- “Non, tu es trop bête pour avoir peur, c’est bien pour ça que j’ai interrompu mon voyage de noce.” Zane soupire. “Autre chose, ce super-héros est très copain avec des gens comme Ogre Noir ou Snow. Et ces deux-là, ils sont du genre à ne pas envoyer les super-vilains en prison.”
- “Ah, bonne nouvelle.” fait HR.
- “Pas forcément.” ajoute Miss Mytho.
- “Je vois que ta copine a compris, mais pas toi. Si tu ne vas pas en prison, c’est parce que tu es dans un tel état que la morgue t’ouvre ses portes.” Zane fait demi-tour. “Allez, suivez mon conseil, et faites-vous petits pendant deux semaines. Vous verrez, on en rigolera bien, quand tout ça sera du passé.”

Le Mastermind quitte alors l’appartement, dans un éclair de lumière, et les champs de force disparaissent. HR regarde alors Miss Mytho, et ils se précipitent tous deux vers la chambre.

- “Une île paradisiaque.” fait HR.
- “Les montagnes !” proteste Miss Mytho, en imaginant HR sur une plage, entouré de baigneuses en bikini.

Ils n’ont pas le temps de finir leurs bagages. Quelqu’un est entré chez eux, pendant qu’ils avaient le dos tourné.

- “Y’a déjà quelqu’un qui est passé, dirait-on !” fait une voix rocailleuse, derrière eux.

Ils se retournent, juste à temps pour prendre l’onde de choc de plein fouet. Miss Mytho est projetée vers le mur, et s’effondre, sans connaissance. HR résiste mieux à la poussée, mais une large entaille fait son apparition sur son torse. Une seconde onde, plus concentrée, le repousse jusqu’au mur, lui lacérant les jambes. HR est incapable de se redresser, et doit se contenter de regarder l’homme qui leur a fait ça.

L’être a l’apparence d’un hybride entre l’humain et le tigre, une sorte de tigre-garou. De grandes et puissantes griffes sortent de ses mains, et il est vêtu de façon très opportune, à savoir vêtements amples et pull à capuche, rabattue sur ses cheveux, pour se camoufler. Zane avait raison, se dit le super-vilain, il a réussi à nous retrouver.

Alors que HR est toujours assis, adossé au mur, il s’en approche, place les griffes de sa main gauche sous son menton, et celle de la main droite juste au dessus des bijoux de famille du super-vilain.

- “Je ne suis pas très content, du genou, tu sais pourquoi ?” HR n’a que la force de faire non de la tête, bien qu’il sait la réponse. “A cause de ce que tu as voulu faire à ma petite soeur. Un gnon ou deux, ce n’est pas grave. Un peu de tripotage non plus. Mais la kidnapper pour la violer ... si tu cherchais des ennuis, mon pote, tu les as trouvé. Mais tu as de la chance, je suis plutôt coulant, parce que tu n’as rien eu le temps de lui faire pas vrai ?” Il fait oui, de la tête. “Bien, je vais donc te laisser tes appendices en place, truc. Genre, fais en sorte de t’en servir sur des filles qui sont consentantes.”

L’homme-tigre se relève, laissant HR dans l’incapacité de se mouvoir, et se rend de l’autre côté de la chambre, où Miss Mytho gît, inconsciente. Tigerwolf prend sous son bras la copine de HR.

- “Hé, tu lui fais quoi ?” demande t’il au super-héros.
- “Oeil pour oeil ...” lui répond celui-ci, quittant l’appartement en emportant la concubine du super-vilain.

Il faut de nombreuses minutes à HR pour se redresser, panser ses plaies, et se lancer à leur poursuite. Il sort de l’immeuble en furie, mais sans voir la trace de son ennemi. Il peste de rage, lorsque soudain il voit surgir le corps de Miss Mytho, toujours sans connaissance, devant lui, dans un éclair de lumière. Glissée dans le corsage, une petite carte de visite, frappée d’un Z magistral, porte quelques mots.

Mister Zane a écrit:
“Il semblerait que je sois venu un peu trop tard vous prévenir. Mais heureusement, pas trop tard pour intervenir. Maintenant, HR, soit un bon garçon, et occupe-toi de ta copine plutôt que des autres femmes : l’humanité ne s’en portera que mieux, crois-moi.

PS : si Miss Mytho veut récupérer son soutien-gorge (dis donc, c’est maousse !), qu’elle vienne me demander.

PPS : je ne serais pas là pour te sauver la mise tout le temps, gros. Tâche de calmer tes hormones.

PPPS : si ça ne suffit pas, je peux toujours raconter à Miss Mytho ce que tu as fait avec Brenda la nuit de mon mariage, ça devrait lui plaire (n’oublie pas de brûler cette carte, imbécile !).”

Un peu plus loin, sur un yacht privé, deux hommes sont en pleine discussion.

- “Ca suffira, tu crois ?” demande Tigerwolf à Mister Zane.
- “J’espère qu’il en tirera les conclusions. C’est qu’il n’est pas très éveillé. Mais je sais qu’il aime vraiment Miss Mytho, et qu’il est jaloux. Ca devrait le faire réfléchir un peu. Enfin ... réfléchir, c’est peut-être trop lui demander.”

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Divinity Original Sin 2
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Dim 16 Déc - 2:12

Quelques jours plus tard, Bloody Kris et Zane sont encore dans leur lit quand quelqu’un tambourine à la porte comme un forcené.

Zane, encore à moitié endormi, va ouvrir à une Dawn larmoyante.

Les seuls mots qu’il entend avant de se prendre une volée de claques sont « espèce de fumier ! »

Entendant le raffut, Bloody se rue vers l’entrée pour y trouver Miss Mytho enfermée dans un champ de force et un Zane se frottant les joues.
- « Que se passe-t-il ?
- J’en sais rien. Elle débarque et me colle des baffes de bon matin … »

Dawn s’est assise dans la bulle et pleure de tout son saoul.

Bloody s’approche autant que possible de la nouvelle venue.
- « Bon, libères la et va faire un tour.
- ‘vais me prendre une douche. Bonne chance avec cette cinglée … »

Zane se dirige vers la salle de bain et abaisse le champ de force avant de fermer la porte.

Bloody pose délicatement les mains sur les épaules de celle qui devient maintenant son invitée.
- « Viens, assieds-toi là et dis moi ce qui t’arrive.
- Ton fumier de mec a ramené ce héro chez nous.
- Qui ? »

Dawn regarde Bloddy quelques instants :
- « Tu veux me faire croire que tu n’es pas au courant ? Une attaque de banque, une femme-chat et un homme-tigre. Je m’arrête là ou il faut que je te fasse un dessin ?
- Ho. Cet homme tigre là … Et qu’est-ce qui te fait croire que Zane est lié à ça ?
- Je suis peut-être un peu soumise à mes hormones mais pas conne. Zane apparaît juste avant le tigre et intervient comme par hasard pour me sauver. HR est assez con pour avaler ça mais pas moi.
- Et merde …
- Je ne lui ai rien dit. Je ne voulais pas jeter de l’huile sur le feu. Par contre, il l’a très mal vécu.
- Comment ça ?
- Il m’aime, OK. Quand on va … S’occuper, il veille sur moi, il me protège de tout. Et là …
- Il n’a qu’à se tenir tranquille. Tu imagines qu’il a failli violer une fille ?
- Pfff. Elle ne risquait rien. Tu penses vraiment que je l’aurais laissé faire ?
- Non.
- Quoi qu’il en soit, depuis cette histoire, il n’arrêtait pas de dire qu’il n’était pas assez fort. Ce matin, j’ai trouvé ça. »

Dawn tend un papier à Bloody.



HR a écrit:
« Salu poulète.

Je doi partir parseke je sui pa assé fore mais kan je revienderai, sa sera plu parèy. Plu persone ne te fera plu de mal.

Je t’ème. »


- « Ton mec a foutu la merde. Il va falloir qu’il rattrape ses conneries. »

Zane entre dans la pièce. Apparemment, il écoutait depuis le début.
- « Qu’est-ce que tu veux que je fasse ?
- Ramènes le. Sinon, il va y avoir un tas de morts.
- … OK, dis moi tout ce que tu sais. Je verrais ce que je peux faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 17 Déc - 15:05

La Pocket D.

Kitty Cat et Tigerwolf sont assis, en train de siroter une boisson. Tous deux ont l’air assez impatient et regardent souvent l’heure.

Ty est le premier à remarquer l’arriver de Zane et lui fait signe afin d’attirer son attention. Ce dernier passe par le bar, prend une boisson et verse un bon pourboire en demandant à ne pas être déranger puis va rejoindre les deux héros.
- « Bonjour Tiger. Kitty Cat, je présume ?
- Oui. L’une de mes petites sœurs. Tu connais l’autre ». Zane regarde Symphony quelques instants puis lui serre la main en s’asseyant.
- « Enchanté. Je comprends un peu mieux HR maintenant. Non pas que cela l’excuse non plus ! ». Ty décide d’aller droit au but et reprend donc les choses en main.
- « Tu peux me dire pourquoi on est là ?
- Je … Je me suis gouré sur HR … ». Devant la réaction de Symphony, il préfère éclaircir de suite certains points : « Ne t’inquiètes pas Kitty, il ne cherchera certainement pas à forcer une femme. Miss Mytho le tient par les … Enfin, je ne vais pas te faire un dessin.
- Ouais, bon, et alors ?
- Et alors, le gros aime un peu plus sa nana que je ne l’aurais cru. Il a mal supporté de ne pas pouvoir protéger sa femme contre toi. Pour faire court, HR est un ancien militaire sur qui l’armée a fait des tests dans le but de créer un super soldat. Si physiquement ça a marché, le mental n’a pas suivi … Miss Mytho pense qu’il est parti récupérer les éléments qui ont servi à lui donner ses pouvoirs. Et pas grand-chose ne semble en mesure de l’arrêter.
- Flute … Et tu comptes t’y prendre comment pour le retrouver ? J’ai un bon flaire, mais j’ai mes limites …
- Je sais. Un ami m’a fourni un programme espion, une sorte d’IA qui a passé les défenses de l’armée …
- Pardon ?
- Ne t’inquiète pas, dès que cette histoire sera terminée, cette IA retournera là d’où elle vient et on en n’entendra plus parler. Je disais, donc, que cette IA a passé les défenses de l’armée et a mis plusieurs sites militaires qui sont susceptibles d’avoir abrités cette expérience sous surveillance. Mon retard vient du fait qu’un site a émis une alarme ce matin. Un général a été kidnappé chez lui. Il s’agit du général Mc GORNEY, qui travail sur plusieurs unités de recherche pour différents projets de super soldats. Il faut que j’interroge sa femme. Elle pourra peut-être nous apprendre pas mal de choses.
- OK. Je te sers à quoi moi ?
- Un héro sera toujours mieux vu qu’un vilain … Tu trouveras plus de portes ouvertes que moi.
- D’accord. On y va ensemble, mais on met l’Arc dans le coup. Ils ont des contacts avec l’armée ça nous aidera.
- Heu … Pour tout t’avouer, je préfèrerais l’avant-garde …
- Ils ont d’autres chats à fouetter, mais tu as raison, ils ne feront pas d’histoires pour travailler avec un vilain.
- Un dernier point. On doit le remmener vivant.
- Je n’ai pas l’intention de le tuer. Pour l’instant. Sœurette, tu peux passer chez moi pour dire que je serais en retard ?
- Hein ? Pourquoi ? J’ai envie d’aller avec vous moi !
- Ne discute pas s’il te plait. On fait vite. ».

Zane fait un petit signe de la main à Kitty puis la pause sur l’épaule de Ty (la main hein, pas Kitty ^^).
- « Mesdames et messieurs, Air Zane va bientôt décoller pour se rendre dans la zone de guerre Riktie, veuillez attacher vos ceintures et … »

Symphony voit les deux hommes disparaître dans un éclair de lumière. Elle soupire, se rassoit et le front sur la table.
- « Je suis morte. Reine va me tuer. Et si c’est pas elle, ça va être maman … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Mar 18 Déc - 18:12

Moins d’une heure plus tard.

Madame MC GORNEY attend le retour des médecins dans une chambre d’hôpital. Elle a des traces de coups sur tout un coté du visage, une minerve, plusieurs pansements disséminés un peu partout sur le corps et une perfusion au bras gauche.

Tout à coup, dans un éclair lumineux, apparaissent quatre personnes.

Deux d’entres elles portent la tenue de l’avant-garde et deux autres doivent être des super héros.

L’un des hommes de l’avant-garde se sort de la pièce pendant que les surhommes s’avancent vers elle.

Celui qui ressemble à une sorte d’homme tigre se contente de respirer bruyamment pendant que l’autre se veut rassurant :
- « Bonjour madame MC GORNEY. On m’appel Zane. Voici Tigerwolf. Nous sommes ici pour retrouver votre mari. » Ty se redresse un peu, puis regarde son collègue.
- « C’est bien HR qui a fait ça.
- Nous sommes donc bien sur la bonne piste. Madame Mc GORNEY, pourriez-vous nous raconter ce qui vous est arrivé ? ».

L’épouse du général regarde alors l’homme de l’avant-garde, interrogative. Celui-ci va alors à la porte puis l’ouvre. Son collègue entre alors, accompagné du responsable militaire, visiblement furax, qui l’avait déjà interrogée sur l’affaire quelques minutes avant. Celui s’adresse à elle, à contre cœur.
- « Vous pouvez y aller madame, ils ont toutes les habilitations nécessaires. ». Madame Mc GORNEY regarde Zane et Tigerwolf tour à tour.
- « Tout est allé très vite. Mon époux c’est levé, comme d’habitude. Il n’avait pas l’air plus inquiet qu’à l’accoutumée. Nous prenions notre petit déjeuner avant qu’il ne parte au travail quand tout à coup le mur de la cuisine à explosé. Une sorte de géant est entré et à attraper mon mari par le bras, il le secouait dans tous les sens, comme un vulgaire pantin. Il lui hurlait dessus au sujet d’une expérience ratée. Ces propos n’étaient pas très cohérents … ».

Madame Mc GORNEY se met alors à trembler et à pleurer. Le responsable militaire fait signe à tout le monde de sortir. Une fois dans le couloir, il se retourne, contenant avec peine sa colère :
- « Que vient faire l’avant-garde dans cette histoire ? C’est une affaire interne à l’armée ! ». Zane prend alors la parole, tout aussi énervé que ce sale petit bidasse.
- « On nettoie vos conneries, voilà ce qu’on fait. Maintenant, vous allez nous dire tout ce que nous avons à savoir, en espérant qu’il n’y aura pas de morts à la fin de cette histoire par VOTRE incompétence. Nous vous écoutons, monsieur …
- … Nous pensons que la personne qui a enlevé le général Mc GORNEY est le lieutenant UNDERMARK. Nous ne savons pas où ils sont allé, le lieutenant a pris soin de retirer tous les appareils électronique du général, que ce soit le téléphone portable ou les différentes puces de pistage. Même la sous-cutanée …
- Qu’est-ce qu’UNDERMARK a fait à cette femme ?
- Apparemment, elle a voulu le raisonner. Il lui a mis une claque. Le reste des blessures sont dues au fait qu’elle est tombée sur un vaisselier dont les portes sont vitrées.
- Avez-vous une idée d’où ils sont partis ?
- Plusieurs en fait, mais nous nous en chargeons.
- Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?
- Votre habilitation ne va pas jusque là, monsieur.
- Et si nous insistons ?
- Cela n’y changera rien … ».

Le téléphone portable de Zane sonne. Il s’éloigne donc et laisse Tigerwolf se débrouiller avec le militaire.

Il revient quelques instants après.
- « Bon, Ty, on laisse tomber. HR est dans une base appelée Zone 51. On y va de suite. »

Le militaire lui rétorque que cela est impossible, qu’il aurait été prévenu.

Zane téléporte tout le monde sans prendre la peine de lui répondre, le laissant seul dans le couloir de l’hôpital en train de pester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Jeu 20 Déc - 21:04

Cold Mountain, en début de soirée.

Le quatuor apparaît près d’une bouche d’aération complètement défoncée.

Tigerwolf s’en approche et inspecte immédiatement les lieux.
- « Ton pote est passé par ici. Il y a du sang mais pas le sien … Il a bien du s’amuser avec le général.
- OK. Après toi.

Les deux surhommes entrent dans la bouche d’aération, suivi des deux membres de l’avant-garde.

Au fur et à mesure de la descente, à chaque changement d’étage, le groupe passe par une porte blindée anti intrusion forcée.

Une trentaine d’étages plus bas, la paroi a été arrachée, laissant une ouverture béante sur un entrepôt.

Le groupe pénètre dans la pièce, des coups de feu se font entendre non loin et des vibrations parviennent via les murs de l’édifice, le tout semblant s’éloigner.

Sans attendre plus longtemps, Ty s’apprête à se lancer à la poursuite d’HR quand un groupe de militaires sort de derrière des caisses et les met en joue :
- « Que personne ne bouge ou nous ouvrons le feu ! » Tigerwolf hésite à se mettre à courir puis renonce, ses coéquipiers risqueraient d’être blessés.
- « Nous sommes là pour vous aider …
- Laissez vos mains en évidence et ne bougez pas ou nous ouvrons le feu ! » L’un des membres de l’avant-garde s’avance un peu, mains en l’air.
- « Calmez-vous. Regardez dans mon porte document, vous y verrez toutes les habilitations nécessaires nous autorisant à intervenir ici. ».

Le militaire prend le porte document pendant que ses collègues continuent de les maintenir en joue. Il prend quelques secondes pour se renseigner auprès de sa hiérarchie puis revient et donne l’ordre à son équipe de baisser leurs armes.

Dès que c’est fait, Ty se lance à la poursuite d’HR en survitesse.

Conscient du fait que son ami n’aura pas besoin de lui pour venir à bout de la brute, Zane commence à interroger les militaires :
- « Je veux juste savoir deux petites choses. Qu’est-ce qui a été volé et où est le général Mc GORNEY ?
- Le général est en route pour l’infirmerie. Nous ne savons pas encore quelle caisse est manquante.
- Très bien … Il faut que je parle au général immédiatement.
- Suivez nous. »

Tous le monde qui donc l’entrepôt pour se rendre à l’infirmerie de la base militaire.

Sur place, une équipe médicale s’affaire autour d’un homme inconscient, la petite cinquantaine, et en piteux état.
L’un des responsables de la base est là, il s’adresse au personnel étranger :
- « Bonjour messieurs, je suis le capitaine LONGOUR. Pouvez-vous me dire ce que vous faites ici ? ». Les deux membres de l’avant-garde se tournent alors vers Zane. Avec un haussement d’épaules, il commence les explications.
- « Nous poursuivons la personne qui a enlevé le général. La piste nous a menés jusqu’ici. Il faudrait nous dire ce qu’il y avait dans cette caisse.
- Son contenu est en cours d’identification. Je ne suis arrivé que très récemment sur cette base, je ne connais donc pas le projet auquel il a participé. Si vous vouliez bien me suivre, nous pourrions aller voir le capitaine STROM, il s’agit de la psychologue de la base, elle supervise le suivi de la plupart des opérations se déroulant sur place.
- Allons-y alors ».

Zane s’apprête à ouvrir la porte quand Tigerwolf le fait.
- « Tu as rattrapé HR ?
- Non. Il a pris trop d’avance.
- Mouais … Tu aurais du le courser dès notre arrivée.
- …
- Par où est-il parti ?
- Aucune idée. Par contre, il l’a fait à bord d’un jet arachnos … J’ai trouvé une porte par terre un peu plus loin. Je ne savais pas que cette organisation trempait dans cette histoire …
- Pas forcément. Il sait les piloter.
- Quoi ?
- Ca m’a fait ça, à moi aussi, quand je l’ai appris. Le capitaine LONGOUR allait nous emmener voir le psy de la base. Nous devrions apprendre pas mal de truc sur le passé d’HR.
- OK, je vous suis. »

Le groupe se dirige donc vers le bureau du capitaine STROM, en surface.

Le capitaine LONGOUR entre sans frapper, suivi de Zane, Tigerwolf et les deux membres de l’avant-garde. Les autres militaires restent à l’extérieur.

Le psychiatre est une belle jeune femme. Typiquement du goût d’HR, pour autant que Zane le sache (oui, bon, d’accord, il suffit d’une jolie paire de sein en peau de pêche et d’un fessier bien rebondit).

Le capitaine LONGOUR prend la parole en premier :
- « Capitaine, veuillez répondre à toutes les questions de ces personnes concernant le lieutenant UNDERMARK. Ils ont les habilitations nécessaires.
- Bonjour capitaine, voici Tigerwolf, un héro assez connu à Parangon City. Quand à moi, je suis le docteur Zane. Nous savons qu’HR … Je veux dire, le lieutenant UNDERMARK, est venu prendre une caisse dans l’un de vos entrepôts. Vous pourriez nous en dire plus ?
- … Oui. Je pense qu’il a du prendre la caisse #15347. Il s’agit d’une météorite qui s’est écrasé dans la Toungouska le 30 juin 1908. Officiellement, cette météorite s’est désagrégée à une altitude de 5 à 10 kilomètres. Sur place, nous avons pu retrouver des mutations sur plusieurs espèces végétales, animales et, même, humaines. En fait, l’armée Russe a retrouvé un fragment dont émane des rayons gamma. Suite à la chute du bloc URSS, nous avons pu racheter ce fragment. C’est ce fragment et ses capacités mutagènes que nous avons utilisé sur le lieutenant UNDERMARK dans le but de le faire muter en une espèce de super soldat.
- Et vous avez atteint votre but.
- Ce n’était pas mon but. J’ai été associée au projet, c’est tout. Et j’ai toujours émis de gros doute quand à son efficacité. Ce procédé fait grossir le corps mais pas le cerveau. Plus la masse musculaire augmente, plus une partie importante du cerveau ne servira qu’à commander les mouvements. Il ne pouvait donc y avoir qu’une diminution de l’intelligence du sujet. Le mystère résidait uniquement dans la quantification de la perte de capacité cognitive. Concernant le lieutenant UNDERMARK et la météorite, celle-ci a du avoir un effet néfaste sur l’intellect en plus de ce que je viens de vous exposer. ». Tigerwolf, qui a complètement décroché, se balade dans le bureau, regarde les livres, les photos, les bibelots … Zane, lui, semble de plus en plus inquiet.
- « Nous pensons qu’HR, ou le lieutenant UNDERMARK, c’est comme vous voulez, veut s’exposer à nouveau à ce météore. Si j’ai bien compris, il gagnera en force, mais deviendra encore plus con, non ?
- Je l’ignore. C’est l’effet que cela peut avoir sur un homme normal. Le lieutenant, lui, y a déjà été exposé et sa mutation est stabilisée depuis le temps. Par contre, il faut savoir une chose très importante sur cette météorite. Toutes personnes s’en approchant à moins de trois kilomètres sans protection est en danger. En danger mortel.
- Pardon ?
- L’armée Russe a perdu plusieurs centaines de militaires en essayant de se rendre sur place. Sur les quarante cobayes utilisés sur ce projet, le lieutenant UNDERMARK est le seul qui ait survécu.
- De quoi sont morts les autres ?
- Croissance anarchique de la masse musculaire et osseuse, augmentation de la pression artérielle … Le cœur lâche dans les secondes qui suivent le début de l’exposition à la météorite. Je vous laisse imaginer l’hécatombe si votre homme ouvrait la caisse au milieu d’une ville …
- Il FAUT que nous le retrouvions AVANT qu’il n’ouvre la caisse. » Le capitaine LONGOUR se tourne vers Zane :
- « Nous n’avons que trois satellites capables de détecter des ondes gamma résiduelles en sortie du caisson, mais à la condition que la caisse ne soit pas dans un abri métallique ….
- Donc tant qu’il est dans le jet arachnos, nous sommes bloqués.
- Ou une voiture, ou bien, même, sous un abri avec un toit en taules ondulées …
- Ty, je te remmène à Parangon City … Il faut que j’aille voir un ami.
- OK … Pour ce qu’on sert par ici … ».

Les deux surhommes disparaissent dans un éclair de lumière pour réapparaitre dans la base de l’avant-garde dans la zone de guerre riktie.
- « Je pense que je vais pouvoir me débrouiller tout seul maintenant.
- Ha ? Et tu vas t’y prendre comment ?
- HR va mettre quelques heures pour rejoindre les Insoumises. Je vais voir pour placer l’un des satellites de l’armée au-dessus des îles. Dès que la caisse sera ouverte, j’aurais quelques secondes pour agir et la téléporter ailleurs. Après, suivant l’état d’HR, je verrais avec l’avant-garde afin de voir ce qu’ils pourront faire pour lui.
- OK. Tiens-moi au courant, j’aimerais bien savoir comment va finir cette histoire.
- Ca marche. »

Zane disparaît dans un éclair de lumière.
Ty se dirige vers l’entrée de Parangon City.
- « Je me demande encore pourquoi je l’ai accompagné moi … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 21 Déc - 15:46

Bloody Kris est assise devant un ordinateur, scrutant le moniteur.

Des tas de chiffres apparaissent disparaissent dans une séquence qu’elle ne comprend pas très bien. Toutes ces données ne font que transiter par le PC, le responsable de tout cela est une boite noire qui y est reliée.

D’après Zane, Zitch leur a fourni une intelligence artificielle assez puissante pour passer toutes les défenses des systèmes informatiques militaires. Sa seule fonction est de rechercher toutes les bases recensées et de les mettre sous surveillance afin de remonter toutes les alertes émises susceptibles d’aider Zane dans sa poursuite d’HR.

Un flash lumineux la fait sursauter, Bloody se retourne pour voir Zane, habillé d’une combinaison de protection, une seconde boite noire sous le bras.

Zane la branche à la première, non sans prendre le temps d’embrasser son épouse, et commence, tout naturellement ses explications :
- « Nous avons un souci.
- Ha ? J’aurais pas cru … ». Zane s’arrête un instant pour lui sourire et l’embrasser à nouveau.
- « Non, vraiment. HR a servit de cobayes à l’armée, c’est comme ça qu’il est devenu ce qu’il est.
- Oui, Dawn nous a expliqué tout ça.
- Ouaip. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que le gros crétin est allé récupérer l’élément qui l’a transformé en ce qu’il est actuellement. Il s’agit d’une petite météorite. Toute personne se trouvant à moins de trois kilomètres sans protection est condamnée à brève échéance, d’où la combinaison.
- Génial.
- Et le prie de tout, dans cette histoire, c’est que si HR s’y expose, il deviendra peut-être plus fort, mais certainement encore plus con … ». Bloody réprime un éclat de rire.
- « Honnêtement, je ne vois pas comment ce serait possible … Je suppose que Zitch t’as fourni un moyen de le retrouver ?
- Oui. La météorite dégage un rayonnement Gamma, c’est justement ce qui est mortel. Nous avons des satellites capables de les détecter. Cette nouvelle IA a pris le contrôle de celui qui est le plus proche de notre position et l’a dérouté afin de surveiller les Insoumises. Je pense qu’HR reviendra par ici. Dès qu’il aura ouvert la caisse de protection, j’aurais à peine quelques secondes pour me rendre sur place et téléporter la caisse sur le monde de Zitch avant les premiers morts. Ca risque d’être serré.
- … Il nous les fera toutes celui là … ».

L’ordinateur émet un bip et affiche la carte de l’île Clémence mais sans rien noter au niveau positionnement. Zane s’assoit, croise les bras et ne quitte pas l’écran des yeux.
- « Fausse alerte … ».

Les minutes passent. Les jeunes mariés gardent le silence.

Au bout d’une demi-heure, Zane commence à s’impatienter et à s’inquiéter.
- « Je ne comprends pas. HR avait un des jets arachnos, il devrait déjà être là.
- Il a peut-être préféré faire ça ailleurs, non ?
- Espérons qu’il n’y aura personne d’autre dans le rayon d’action alors … ».

Plusieurs bips sont émis par l’ordinateur et la carte de l’île Clémence s’affiche à nouveau.

Six points d’émissions Gamma sont répertoriés et les zones grandissent lentement. Bloody écarquille les yeux :
- « Flute. C’est lequel le bon ?
- Tous. Il doit se trouver dans une grotte … Cette île est un véritable gruyère. Fort heureusement, j’ai prévu le coup. J’y vais. ».

Zane n’a pas fini de mettre le casque de la combinaison qu’il s’est déjà téléporté pour réapparaître dans la base de l’avant-garde. Tigerwolf et une équipe médicale de l’avant-garde, tous en tenue de protection, l’attendent.
- « Ty, HR est dans une grotte, l’entrée est derrière toi. Fais vite, cette île est habitée. »

Ty, un peu surpris par la rapidité de la téléportation s’élance dans la grotte. En moins de dix seconde, il trouve la caisse puis la ferme. Il active ensuite une balise. Le reste de l’équipe apparaît dans un nouvel éclair lumineux. Zane pause la main sur la caisse en disant :
- « Je reviens. »

Il disparaît aussitôt pour se rendre dans son salon. Là, il fait un petit signe de la main à Bloody, récupère les deux boites noires et se rend chez son ami avec le tout.

Pendant ce temps, les médecins de l’avant-garde sont déjà à pied d’œuvre et mesurent les dégâts subis par ce pauvre HR, qui est devenu … impressionnant. Ce n’est plus qu’une masse de muscle presque informe et baveuse …

Moins d’une minute après son départ, Zane réapparait dans la grotte et téléporte tout ce beau monde dans la base de l’avant-garde.

Arrivé sur place, Ty ne peut s’empêcher de faire une petite remarque à Zane :
- « C’est vrai qu’il est devenu costaud ton pote … Mais là, je pense qu’il va se contenter de se la jouer jolie plante ». Zane fait un signe de tête interrogatif en direction du chef de l’équipe médicale.
- « C’est trop tôt pour nous prononcer. Votre ami est un cas bien particulier, il faut que nous poussions les analyses plus avant.
- OK. Je vais voir du coté des Insoumises quels sont les dégâts … Et tacher de faire accepter la situation à Dawn … Merci pour ton aide Ty. Je te revaudrais ça.
- Mouais. Veille sur ma petite sœur gars, ça sera déjà pas mal … Et attention hein, pas touche !
- Hé ! Je suis un homme marié moi, monsieur ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 21 Déc - 16:18

Dans le centre hospitalier de l’avant-garde de la zone de guerre Riktie.

HR est allongé dans un lit. Son corps a déjà pas mal récupéré : les muscles ont presque repris leur taille normale et les veines sont encore un peu trop saillantes sous la peau.

Une jolie infirmière est en train de vérifier les mesures des différents appareils médicaux puis débranche l’oscilloscope cardiaque.

C’est à cet instant précis qu’HR lui met la main aux fesses.
- « Hiiiiii !!
- Du calme ma petite, ce n’est que moi …
- Ha. Vous êtes réveillé. Gardez vos mains dans vos poches s’il vous plait. ». HR lève alors les draps sous lesquels il se trouve nu.
- « Je voudrais bien, mais on m’a piqué mon froc … Et en plus, je préfère tes fesses à mes poches.
- Très drôle …
- Hé, tu sais pourquoi je suis là ?
- En gros, oui. Vos muscles se sont momentanément retrouvés hypertrophiés, une chance que vous ayez survécut au passage, mais d’après le médecin en chef, tout devrait revenir à la normale rapidement.
- Tous … Tous les muscles ?
- Oui monsieur, tous les muscles.
- Et … Ca te dirait d’essayer mon gros muscle là, avec moi ? ». Propose-t-il en se tâtant l’entrejambe.
- « Alors ça, c’est bien digne des mecs tien … Pour commencer, ce n’est pas un muscle, ensuite, être infirmière n’est pas synonyme de ‘Marie-couche-toi-là’ !
- Allé quoi, ne te fais pas prier, je suis monté comme un âne, t’en croiseras pas tous les jours des comme moi ! ».

La jeune infirmière s’apprête à répondre à cette caricature du machiste débile quand le médecin en chef entre dans la pièce. Elle préfère les laisser seuls.
- « Bonjour lieutenant UNDERMARK …
- HO ! Si c’est pour me parler comme ça, tu peux dégager. Moi, c’est HR et j’avais un bon plan avec la nana que tu viens de faire fuir gros con !
- Heu … Veuillez m’excuser, je ne voulais pas être insultant à votre égard. Je voulais juste m’entretenir avec vous quant à votre état physique …
- Ben justement, je me sens en méga forme alors va me chercher une infirmière que je puisse m’amuser un peu.
- Ce n’est pas un lupanar ici monsieur.
- Ha ?
- Non.
- Bon ben quand est-ce que je me casse d’ici, je ne tiendrais pas longtemps avec les roubignolles pleines moi …
- Ecoutez, il faudrait d’abord que nous ayons une petite conversation et nous verrons pour votre sortie plus tard.
- OK. Parlons sérieusement alors. Je VEUX mon météorite.
- Il vous est inutile. Et, de plus, pour autant que nous le sachions, votre ami Zane l’a emmené en lieu sûr. D’après la nature de ses pouvoirs … Cela veut certainement dire sur une autre planète …
- C’t’enculé n’est pas mon pote. Il m’a tiré ma nana ! ». Le médecin se remémore rapidement le dossier qu’il a lu quelques minutes auparavant.
- « Dawn LOWCZYK ou quelque chose comme ça ?
- Nan, Bloody, Dawn, ça va, on est toujours ensemble.
- …
- Bordel, comment je vais faire pour devenir plus fort moi … ?
- C’est justement de ça que je voulais vous dire.
- Hein ?
- Nous avons récupéré votre dossier militaire ainsi que celui du Zig et nous les avons comparés avec ce que nous avons nous-même pu vérifier à notre niveau. Il s’avère que votre masse musculaire croit de façon non négligeable ainsi … ». Le médecin stop ses propos devant la mine d’ahuri qu’HR tire de plus en plus. « Vous … Comprenez ce que je dis ?
- Vous me prenez pour un con, c’est ça ?
- Heu … Non, non …
- J’ai la dalle. Et j’ai envi de tirer un coup … C’est pas facile de se concentrer dans ce cas là, alors utilise des mots simples, s’il te plait …
- OK. Vous n’avez pas besoin d’essayer de devenir plus fort, ça vient tout seul.
- Ha ?
- Oui. A chaque fois que vous vous battez, votre force augmente …
- Oui, mais ça redescend dès que j’arrête !
- Pas totalement. A chaque combat, vous devenez un peu plus fort.
- Yeaaaaah, cool !
- Tout juste. Maintenant, parlons de votre psyché …
- Gné ?
- Comment ça tourne dans votre tête.
- Quoi ma tête ?
- Vous vous rendez bien compte que vous n’êtes plus aussi intelligent qu’avant l’expérience de l’armée …
- Fais bien gaffe à ce que tu insinue, tu risquerais bien de te prendre une baffe …
- … Ce que je veux dire, c’est que nous avons de très bons médecins dans ce domaine. Si vous acceptiez d’être suivi disons … une à deux fois par semaine, nous serions alors en mesure de vous rendre aussi intelligent que vous êtes costaud …
- Yeaaaaah, cool !
- Vous seriez d’accord ?
- Faut que j’en parle à Dawn d’abord.
- Bien, je vais donc vous laisser vous reposer. Je vais demander un passe pour votre compagne, elle pourra vous rendre visite demain comme ça.
- Chouette ça, merci doc. A demain ! »

Le médecin prend donc congé et éteint la lumière en sortant.

HR se love dans le lit, mettant les mains sous la tête et pense au futur. Tôt ou tard, il sera en mesure de défendre Dawn face à n’importe qui, même ce Tigerwolf … Et il pourrait peut-être même traverser les champs de forces de ce mouille cul d’enfoiré de merde qui lui a piqué sa gonzesse (il s’agit là des pensées d’HR, je nie toute responsabilité sur le sujet ) et là, une grosse baffe !

HR est donc plongé dans ses pensées quand la porte s’ouvre pour laisser entrer l’infirmière.

Quand il la voit, le géant se rassure, se disant qu’il n’a rien perdu de son charme. En fait, l’infirmière arrive au terme d’une journée de garde, vingt heures de travail, ajoutons à cela la pression du métier, pas de vie privée depuis plus de six mois et nous avons une femme qui s’est dit que, finalement, une aventure sans lendemain ne serait pas de refus finalement. Reste à espérer que le gaillard tienne ses promesses …

Elle referme la porte derrière elle, enlève ses habits et les pose sur une chaise puis rejoint HR dans le lit.
- « Hihi, je savais bien que tu ne me résisterais pas. Les petites infirmières …
- Ta gueule ou je me casse !
- … »

Il se dit que c’est une dominatrice et décide donc de se laisser faire.

Elle lui monte dessus et commence ses lents mouvements accompagnés de petits quand la jeune femme semble comme happée vers le pied du lit, suivis de bruit de coups et d’insultes.

HR allume sans lampe de chevet et voit Dawn coller des coups de pied à l’infirmière roulée en boule au sol.
- « Ha merde, Dawn, t’es chiante, tu pourrais laisser finir au moins ! ».

Miss Mytho ne s’arrête que le temps de lui lancer une boule de feu dessus et reprend son manège avec l’infirmière.
- « Un ‘non’ aurait suffit … Bon, ben viens la remplacer alors ! »

Verte de rage, Dawn se jette sur son homme et commence à le frapper de toutes parts tout en l’insultant.

Au fur et à mesure que les coups pleuvent, sa colère augmente et le lit commence à prendre feu.

L’infirmière, quant à elle, en profite pour s’échapper.

Dans le couloir, elle passe, nue et hurlant à l’incendie sous le regard surpris des personnes présentes, jusqu’à ce que l’alarme incendie se déclenche.

Quelques heures plus tard, Miss Mytho a été mise au fer, gardée pas quatre personnes armées d’extincteurs, HR a été installé dans une autre chambre et un comité a été réuni pour juger l’affaire.

Nous avons là Lady GREY, le médecin en chef et plusieurs notables de l’avant-garde. Pour l’instant, seule Lady GREY et le médecin parlent.
- « Donc, pour résumer la situation, HR trompe sa femme qui les surprend, cette dernière passe l’infirmière à tabac et met le feu à l’hôpital … C’est bien cela docteur ?
- Oui madame. Je me permettrais d’ajouter que Miss Mytho en veut à l’avant-garde et non à son homme …
- Voyez vous cela ! Et pourquoi je vous prie ?
- Pour elle, si HR l’a trompé, c’est uniquement parce que nous le maintenons enfermé depuis plusieurs jours et qu’il a un grand besoin de rapports intimes.
- Mais c’est complètement con comme raisonnement !!?
- Oui. En même temps, nous parlons de quelqu’un qui est arrivé à tomber amoureux d’un débile profond …
- Oui. Enfin bref. Je veux bien que nous fermions les yeux sur certaines actions de ceux qui nous aident contre les Riktis mais là … D’autant plus qu’ils ne sont pas vraiment en mesure de nous y aider actuellement …
- Ce n’est qu’une question de temps madame. De plus, Quand HR comprendra que Miss Mytho est emprisonnée, il cherchera à la libérer, en utilisant la force s’il le faut.
- Oui. Et nous y perdrions leur confiance à tous les deux …
- Exact. Sans compter que les vilains risquent de penser que nous avons parti pris dans cette histoire … Parti pris contre les vilains …
- Oui. C’est typiquement le genre de publicité dont nous ne voulons pas. ». L’un des autres convives prend alors la parole :
- « Et une infirmière ne vaut pas l’atout que nous fournirait ce couple de vilains ». Lady GREY le fustige du regard.
- « Je ne veux pas entendre ce genre de propos !
- Soyons honnêtes madame. Nous sommes en guerre, nous perdons des hommes et des femmes sans cesse. Dans cette situation, j’affirme qu’une infirmière ne vaut pas l’atout que peuvent représenter Miss Mytho et HR !
- Bien. Bien, bien, bien … Nous nous arrangerons pour que l’infirmière garde le silence, d’autant que son comportement n’aura pas été des plus professionnels … Libérons Miss Mytho, retirez lui son passe immédiatement et renvoyez la d’où elle vient, je ne veux plus la voir ici. HR devra retourner dans les Insoumises le plus rapidement possible … Dans combien de temps cela sera-t-il possible docteur ?
- Aujourd’hui … Demain au plus tard madame.
- Très bien. Fin de séance … »


Dernière édition par le Sam 29 Déc - 2:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Ven 21 Déc - 19:45

Plusieurs jours plus tard, Zane passe par la zone de guerre Riktie.

Il décide d’en profiter pour aller se renseigner au sujet d’HR auprès du service médical.

Suite à la dernière conversation avec Dawn, celle-ci était venue veiller sur son homme et n’avait pas donné signe de vie depuis. Il essaierait de lui remonter le moral en même temps.

Arrivé à l’entrée du service, il demande à voir le responsable.

Il attend pendant plusieurs minutes la venue de ce dernier.

La personne arrive enfin. Il s’agit d’un gars à la cinquantaine bedonnante et dégarnie.
- « Bonjour monsieur Zane. Puis-je faire quelque chose pour vous ?
- Oui. Je souhaiterais avoir quelques renseignements sur l’état de santé d’un ami que j’ai fait venir chez vous. Il s’agit d’HR.
- Ha. Oui. Cette personne est rentrée chez lui.
- Pardon ? Son état s’est donc amélioré. La dernière fois que je l’ai vu, il avait tellement de muscles qu’il ne pouvait plus bouger. Et il ressemblait plus à un légume qu’à un être humain …
- La musculature est revenue à un état tout à fait normal, enfin, autant que faire se peut dans un cas comme le sien, en deux ou trois jours seulement. Il était capable de suivre une conversation dès le lendemain de son admission dans notre service …
- Oui, enfin, autant que faire se peut dans un cas comme le sien …
- Très drôle, néanmoins très juste. Son cas est assez intéressant je dois dire. Nous n’avions plus aucune raison de le garder ici. Toutefois, nous continuons à le faire suivre deux fois par semaine par des psychiatres.
- Comment ça ?
- Et bien, disons que les militaires se sont comportés comme des enfants ayant trouvé une boite d’allumettes. S’ils ont bien travailler au niveau du corps, l’esprit laisse à désirer … Pour être honnête, nous ne pensons pas pouvoir faire en sorte de l’aider beaucoup mais …
- … Mais il serait une bonne recrue pour vous, contre les riktis. D’où l’intérêt de gagner sa confiance.
- … Une fois encore, tout à fait exact. Nous sommes une organisation militaire. Une organisation militaire en guerre qui plus est.
- Vous risquez d’aller au devant de grandes désillusions avec lui.
- Croyez-vous ?
- Ho oui. HR agit comme un enfant. Il sait la différence entre le bien et le mal, mais il est incapable de se poser la question pendant qu’il agit. Et une fois que c’est fait, l’événement, quel qu’il soit, et je me permets d’insister lourdement sur ce point, ne prendra jamais aucune importance pour lui. Donc, pas de remord pour ce monsieur. Il vous aidera aussi longtemps qu’il n’aura rien de mieux à faire et après …
- Sa femme arrive pourtant bien à le tenir.
- Vous le pensez vraiment ?
- Oui, ça m’a l’air d’un couple assez soudé …
- Et bien … Disons juste que vous en êtes à votre première déception avec lui. Sinon, dites moi, faut-il s’attendre à des effets secondaires suite à sa seconde exposition à cette météorite ?
- Nous l’ignorons. Une seule chose est certaine : il ne vaut mieux pas qu’il fasse des enfants. N’importe qui d’autre serait mort à la première exposition. Il y avait donc une prédisposition à tout ça. Peut-être s’agissait-il d’un pro-mutant … Ce serait un début d’explication. En tout cas, une chose est sûre : quand HR se bat, sa force augmente. Et plus sa force augmente, plus ses capacité cognitives sont limitées. La météorite n’a fait que lui permettre de dépasser son potentiel maximum actuel.
- Ha. Bon, et bien je vais aller le voir de ce pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Mer 26 Déc - 12:26

Tigerwolf arrive en survitesse chez ses parents.

Il entre, le plus calmement possible, mais il parvient qu’à grand peine à contenir sa colère.
- « Salut maman. Syph est là ?
- Oui, dans sa chambre. Elle n’a rien voulu me dire, mais je vois bien que quelque chose la tracasse.
- Je suis au courant, oui. Je vais la voir. J’espère qu’elle me parlera à moi … »

Ty monte les escaliers rapidement et va directement à la porte de sa chambre. Il entend de la musique.

Il frappe.
- « Fous-moi la paix maman !
- Raté petite sœur. Je peux entrer ?
- …
- Syph ?
- Ouais … »

Ty s’exécute. Sa sœur est sous la couette, visiblement furax.
- « Le lieutenant PITROFF m’a contacté. Il parait qu’on t’a trouvé dans une banque, avec les mains attachées dans le dos et d’après PITROFF, il y a des chances pour que quelqu’un t’ai … Dis moi qui t’a fait ça. Je vais aller lui faire la peau !
- Ce n’est pas du tout ce à quoi tu pense. Mais alors pas du tout. Par contre, c’est cet enfoiré d’HR qui est derrière tout ça !
- Quoi ? Impossible, il n’est plus en état de faire quoi que ce soit normalement …
- Et bien, je ne sais pas ce que tu lui as fait, mais il s’en est remis.
- J’y suis pour rien. Mais, heuuu, tu t’expliques.
- Bof, il n’y a pas grand-chose à dire. Et surtout pas un mot à maman, OK ?
- Promis.
- Bon, alors voilà, j’étais à Independence Port sur … Je ne sais plus quelle mission quand une alerte a été lancé sur la fréquence de la police.
- Mouais. C’est monnaie courante depuis quelques temps. Il faudrait vraiment que le maire se décide à …
- Ne me coupe pas ou je ne dirais plus rien !
- OK, OK, je me tais.
- Bien. Donc, voilà …

***
- « Ici Kitty Cat, je prends en charge.
- Etes-vous sûre ? D’après les caméras de surveillance, il s’agit des dénommés Miss Mytho et de HR. La dernière fois …
- La dernière fois, c’était la dernière fois ! J’ai ma revanche à prendre, j’y vais ! Et ne vous avisez pas d’y envoyer quelqu’un d’autre !
- OK, nous prenons bonne note. Vous pouvez y aller. ».

Une fois de plus, Kitty Cat s’élance en direction de la banque, prête à en découdre.

Arrivée devant la banque, des agents de l’Arc et du SWAT l’attendent.
- « C’est bon, je peux m’en occuper seule.
- Nous avons ordre de vous prêter main forte madame.
- Je viens de vous dire que je voulais y aller seule. Je me débrouillerais, dégagez ! »

Les représentants de l’ordre hésitent quelques instants puis s’écartent pour la laisser passer.

Symphony entre, s’assure qu’ils ne la suivent pas puis part à la recherche des deux vilains.

Elle tombe sur eux à la sortie du coffre-fort.
- « Salut vous deux, ça va ? ». Miss Mytho et HR la regardent, ne sachant pas trop comment réagir dans une telle situation.
- « Heu … Oui … Et toi ?
- Bien, merci. Excuses moi Miss M., je voudrais parler avec ton gros quelques instants.
- POURQUOI ???!!?
- Rien de très intime, je te rassure.
- Bouges pas ma petite, je vais voir ce que le chaton à a me dire et on rentre à la maison. De toute façon, elle n’est pas en mesure de nous en empêcher et elle le sait bien (mon cul, ouais, elle est tomber sous mon charme et veux me retrouver dans la soirée What a Face bounce Ha, quel homme irrésistible je suis !!). Allé, viens par là ma petite chatte, on va discuter … Et pas d’entourloupe !! »

Kitty Cat et HR s’éloignent mais restent dans le champ de vision de Miss Mytho. HR, bouillant d’impatiente lui rentre directement dedans :
- « Ecoute minette, j’ai l’habitude, t’es pas la première à qui ça arrive …
- Pardon ?
- Ben oui, tu es tombée sous mon charme et tu veux qu’on se retrouve autour d’un diner aux chandelles, alors voilà comment on va faire …
- Heu, non, je t’arrête tout de suite, c’est pas ça.
- Ha bon ?
- Et non mon gros. C’est juste pour te dire que tu vas déposer tes sacs de billets et rentrer bien gentiment chez toi.
- Bah pourquoi ?
- Parce que sinon, je vais vois Miss M. et je lui parle de Bren …
- Quoi bren ?
- … Da …
- Quoi da ?
- Ho la vache ! T’es costaud dans le genre ! » HR s’empresse de faire rouler ses muscles, tout souriant, devant une Kitty Cat de plus en plus désabusée.
- « Oui, t’as vu, hein ?
- Ho mon Dieu … Je ne te parlais pas de tes … OK, laisse tomber. Si tu ne te casses pas fissa, en laissant tes billets ici, je vais voir ta nana et je lui parle de Brenda, OK ?
- … Et alors ?
- Rhaaaaaa, mais …. ! Espèce de gros con, va ! Brenda … Le mariage de Bloody Kris et de Zane, ça te parle ??? Pauvre débile ! ». A ces mots, l’œil gauche d’HR s’ouvre un peu plus que l’œil droit. Il se redresse, se raidi et ne parvient qu’à dire :
- « Salope. ».

Il fait demi-tour et va, en reculant, en direction de Miss Mytho. Il lui parle quelques instants puis revient avec les sacs de billets qu’il jette à l’héroïne.

Il fait mine de faire demi-tour puis colle une baffe monumentale à Symphony.

Avant que cette dernière ne reprenne connaissance, HR lui attache les mains dans le dos à l’aide de sa ceinture et la prend sur ses genoux.
- « Alors là, ma petite chatte, OK, tu m’as bien eu. On va s’en aller et tu vas les garder tes putains de billets, mais avant ça, j’ai un ou deux petits trucs à vérifier … ».

HR souri, d’une façon de plus en plus carnassière, et commence à approcher sa main de la tête d’une Kitty Cat qui panique de plus en plus.

Elle s’apprête à hurler de terreur quand HR se met à lui caresser la tête en faisant des petits gousi gousi.
- « Mais … Qu’est-ce que tu fous ?
- Ben … T’as de ces questions toi … Je te caresse la tête, tu vois pas ?
- Oui, mais c’est juste le pourquoi qui m’échappe.
- C’est juste pour voir si tu te mets à ronronner. Je suis sûr que oui, mais Miss Mytho dis que t’es trop coincée pour ça. La seule façon de nous départager, c’est d’essayer, tu comprends ? »

Kitty Cat explose littéralement de colère et leur sort toutes les insultes qu’elle connaît, et même de nouvelles, qu’elle crée pour l’occasion.

HR la jette dans un coin et s’en va, accompagné de Miss M. en insistant sur le fait que ça ne compte pas, qu’elle est énervée et que donc, elle ne se mettrait pas à ronronner de toute manière.

***

Symphony arrête là son histoire.

Ty la regarde, réprimant un sourire.
- « Ca a été un peu inconscient d’y aller seule …
- Ca n’aurait pas fait de grosse différence. Cet HR est impressionnant de connerie … Et accompagné de Miss M., ils sont terriblement dangereux au combat.
- Juste un truc qui me tracasse … C’est quoi cette histoire avec cette Brenda ?
- Un cadeau d’Anaïs. Il semblerait que notre ami Zane se soit marié dernièrement et que cette fameuse Brenda s’est laissée aller dans les bras du débile. Je pense que ça ne doit pas tourner bien rond dans la tête de cette fille … Ou qu’elle avait bu. Enfin, au final, ça m’aura bien servi. ». Ty souri de plus en plus et a vraiment du mal à ne pas rigoler.
- « Je peux te poser une question ?
- … Ca dépend …
- Je voudrais si tu ronro …. Mouuuuuuuhahahahahahahaaaaa !!!!!
- SALOP !!!! ».

Sympho se jette sur son frère et le massacre à coups d’oreiller. Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Dim 23 Mar - 22:19

Mu Drakkhan explique ce qu’il attend de Miss Mytho et HR. Oui, je sais, il a du mérite …

- « Bon, écoutes HR, c’est très simple en fait. Je veux que tu ailles dans un endroit appartenant aux descendants de Mu, d’accord ?
- Ouais.
- Très bien. Une fois que tu y seras, je veux que tu te débarrasse de toutes les terres nourricières qui s’y trouvent. Tu as compris ?
- Ouais.
- Très bien, je vais donc te charger les coordonnées de l’entrée de l'endroit en question sur ton GPS.
- OK. Mais, heuuuu, c’est quoi les terres nourricières ?
- Des tas de cailloux et de feuilles qui, pour une raison ou pour une autre, ont reçu le dont de la vie.
- Et tu peux pas t’en débarrasser tout seul ? T’as qu’à prendre du désherbant !
- Non, malgré les apparences, les terres nourricières sont extrêmement dangereuses. Il faut quelqu’un de ta trempe pour nous en débarrasser définitivement.
- Ha, OK, ouais, vu comme ça ... Bon, on y va.
- Ne me déçois pas, HR. »

Sur le chemin de la mission, Miss Mytho regarde son homme. Un étrange lien semblait s’être créé entre Mu Drakkhan et lui. Le disciple de Mu ne s’était jamais énervé après la brute. Il prenait toujours le temps pour expliquer le but des missions. Il lui avait même acheté un GPS pour qu’HR puisse facilement mémoriser les différentes missions qui lui étaient données par ses différents contacts.

Après quelques renseignements pris par Miss Mytho, le disciple de Mu n’avait jamais agi de la sorte avec personne d’autres, hormis elle-même, dans une certaine mesure.

Le pire de tout, HR, de son coté, se montrait moins irrévérencieux envers le mage qu’avec quiconque.

A n’y rien comprendre.

Les bonds d’HR, quand à lui le menaient directement vers la mission que le mage venait de lui donner. Il avait apprit à se diriger en regardant à la fois son GPS et ce qui croisait sa route. Il faut dire qu’il avait traversé quelques bâtiments de part en part à plusieurs reprises.

HR s’immobilise devant l’entrée d’une grotte. Miss M. a tôt fait de le rejoindre.

- « C’est là ?
- On dirait. En tout cas, c’est ce que me dit le GPS.
- Minable pour une planque des mages. Après toi mon gros. »

Comme à son habitude, HR passe devant. Près à recevoir les coups et à les rendre, ce qui évitait à sa compagne de se prendre trop de gnons. Surtout qu’il ne lui en fallait jamais beaucoup pour tomber dans les vapes.

La mission ne semblait pas bien difficile à la brute. Ces trucs bizarres ne résistants pas bien, y compris ceux en pierre … Et les végétaux, eux, semblaient se mettre à brûler avant même que les boules de feu de Miss M. ne les atteignent.

Quelques minutes à peine auront suffit au deux supers vilains à tout nettoyer. Et sans même avoir eu à transpirer.

- « Bon, ben je crois qu’on a fini ma poulette …
- Ouaip. Bon, je vais faire quelques courses. Ca m’a donné envie de fraises tout ces arbustes.
- OK. C’est comme tu vois. Je t’accompagne ?
- Ben … ! J’espère bien, je ne vais pas me coltiner toutes les provisions, t’as vu ce que tu t’enfiles ??? »

Le couple s’en va donc dans l’un des magasin de l’île de Saint Martial.

En passant à la caisse, Miss M. a déjà manger une barquette de fraises et en entame une seconde, laissant HR s’occuper des courses.

La caissière, qui les à comme clients réguliers, regarde la jeune femme s’éloigner. Elle regarde HR avec un sourire en coin.

- « Alors monsieur HR, quoi de neuf ?
- Ben rien, comme d’hab, on distribue des baffes, c’est tout.
- Ha ? Et du coté de madame ?
- Quoi madame ?
- Non, rien. Enfin, La seule fois où j’a mangé des fraises avec autant d’avidité …
- Ben quoi ?
- Ben j’attendais mon premier. Que de souvenirs.
- Ton premier quoi ?
- Mon premier enfant pardi !
- Enfant … t’étais enceinte ?
- Ben oui.
- Enceinte … ? » HR reste immobile comme un con pendant quelques instant puis s’en va en courant en direction de Miss M., laissant ses courses sur place. « DAWN, ATTENDS, ‘FAUT QUE JE TE DEMANDE UN TRUC LA !!!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 24 Mar - 16:30

HR est chez ses amis, les GELLUCK.

Si Robert pleure de rire, Anne, elle, fait la tête.

HR regarde la vingtaine de canettes de bières vides qu’il a devant lui. Il a l’air complètement à coté de ses pompes. Plus que d’habitude.

Anne regarde son homme :
- « Arrêtes de rire comme un imbécile toi !
- Ben quoi ? Il faut bien admettre que la tête que tire HR s’y prête bien, non ?
- C’est po drôle quoi. J’ai po envie d’être papa. » Robert regarde HR, pose une main sur celle d’HR, se voulant rassurant.
- « Ecoute mon gros, tout ce qu’on a, c’est cette envie subite de fraises et une Dawn qui a arrêté de prendre la pilule depuis moins d’un mois. Il y a tout de même peu de chances pour qu’elle soit enceinte. D’un point de vue physiologique …
- Gnééé ?
- Ahem, excuse moi, l’habitude d’utiliser des termes techniques … Ce que je voulais te dire, c’est que, normalement, une femme ne peut tomber enceinte que très difficilement au cours des trois premiers mois d’arrêt de la pilule.
- Ben ouais, mais on n’arrête pas, tu vois ? Et il suffit d’une seule fois … » Anne, exaspérée se cale au fond de sa chaise et croise les bras. Elle se contente de froncer les sourcils et de faire une vilaine moue.
- Il suffit d’une fois, il suffit d’une fois … T’en as de bonne, HR ! Dawn n’est certainement pas enceinte. Et crois moi, il y a peu de chance qu’une femme tombe enceinte dès le premier mois, alors du premier coup …
- Ben quoi ? C’est ce qui est arrivé pour Brenda, alors ne me dis pas que c’est impossible, hein ! Juste un coup et paf. Enfin, un coup, j’étais complètement bourré au premier, mais quand on a remis ça le mat … ».

HR s’arrête en plein milieu de sa phrase en voyant la tête de son couple d’amis. S’ils avaient du se décrocher la mâchoire au cours de leur vie, ce serait maintenant.

Anne et Robert se regardent, abasourdis. L’époux est le premier à rompre le silence :
- « Rhoooo, merde, c’est TOI le père ???
- Quoi ? Tu ne le savais pas ?
- Non. Personne ne le savait !
- Ben si : Bloody, Bad Cat, c’t’enfoiré de Zane, les deux moutards qui les squattent … Tout le monde quoi ! »

Anne, elle, explose littéralement :
- « Ha, fait chier cette histoire ! C’est toujours les autres qui ont de la chance ! ». Elle regarde son mari et continue : « Quoi ? C’est vrai ça !
- Si c’est pour nous sortir ce genre d’âneries … Je t’invite à garder le silence.
- Pfff. »

Anne se lève et sort de la pièce, laissant les deux hommes continuer leur discussion.

- « Bon, écoute, HR, ce n’est pas si terrible que ça. Déjà, tu dois t’assurer que Dawn est bien enceinte avant de faire quoi que ce soit. Au fait, elle sait pour Brenda ?
- Je suis mort si elle apprend ça !
- Mouais … Mais en même temps, tu était saoul quand c’est arrivé. Le méchant de l’histoire s’appelle Brenda …
- Je pense que Dawn s’en foutra …
- C’est pas faux. Bon, et bien … On dirait qu’il ne te reste plus qu’à garder le silence … Où est passée Anne ?
- J’en sais rien moi …
- ANNE ? QU’EST-CE QUE TU FAIS ? ».

Son épouse répond de la chambre, elle est couchée sur le lit conjugal, son téléphone portable collé à l’oreille.
- « RIEN, JE REGARDE LA TV !! … Allo ? Brenda ? … Oui, C’est Anne … Gelluck … Non, non, rien de bien grave. Dis moi, HR, il est comment au lit ? … Non, mais on s’en fout de comment je l’ai appris …. Oui, non, ne t’inquiète pas, je ne dirais rien … OK, je te dis, je me tairais. Mais bon, il vaut le coup ou pas ? … Allo ? … Allo ? … A la garce, elle pourrait partager les infos, merde ! ». Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 5 Mai - 19:07

Cette partie se passera après le passage au lvl 50 de Miss Mytho et d'HR, qui devrait intervenir dans quelques jours (avant l'I12, pitiéééééé !!!!)



Mister Zane et Bloody Kris se promènent sur l’un des petites îles rocheuses de l’archipel de Nerva.

Ils sont là depuis plusieurs dizaines de minutes quand, enfin, Miss Mytho et HR, qui a donné rendez vous à Zane, arrivent.

Ce dernier regarde le molosse atterrir lourdement à quelques mètres de lui :
- « Laisse moi deviner … tu t’es gouré d’île le gros ?
- … Ca te regarde pas.
- Bon, qu’est-ce que tu me veux ? Tu comprendras que je n’ai pas que ça à faire, je ne suis pas ta nounou !
- Pas de souci. Je vais faire très court ! »

Sans crier gare, HR se jette alors sur Zane en hurlant. Ce dernier envois une onde de choc dans le but de stopper le géant. Sans grand effet.

Zane ne peut que se téléporter un peu plus loin pour éviter les coups d’un HR hors de lui.

Bloody Kris, devinant que son époux aura quelques difficultés sans l’aide de ses robots s’apprête à intervenir quand Miss Mytho s’interpose.
- « Laisse les se débrouiller entres eux.
- Certainement pas, je ne resterais pas sans agir si Zane est en difficulté.
- Soyons sérieuses cinq minutes Bloody. Je ne te laisserais pas faire. Et en cas de difficulté, ton homme pourra toujours fuir si la situation tourne réellement à son désavantage. HR ne laissera pas tomber tant qu’il ne lui aura pas fait perdre la face. Dans le meilleur des cas, il parviendra à reprendre le dessus et les choses redeviendront comme avant.
- … OK. Mais si Zane court le moindre danger, je fonce. Et tant pis pour toi si tu te mets en travers de mon chemin.
- Je ne le ferais pas. Promis. »

Les deux femmes restent donc sur place pour regarder la suite du combat, Bloody se tenant légèrement en retrait, au cas où il lui faudrait se débarrasser de Miss M. rapidement.

Après plusieurs téléportations, Zane est enfin arrivé à faire venir ses robots à lui. Toutefois, ceux-ci n’étant pas boostés par manque de temps, le Mastermind a bien conscience que la situation risque de se détériorer.

Il lance donc ses robots à l’attaque, espérant avoir le temps de les équiper au fur et à mesure avant qu’HR n’arrive à se débarrasser d’eux tous.

Peine perdu. Le géant se place au milieu des robots, apparemment insensible à leurs attaques puis frappe le sol du pied.

La plupart des robots sont alors hors service. HR se relance alors sur Zane, le visage chargé de haine. Le mastermind n’a que le temps de s’enfermer dans un champ de force personnel avant que les premiers assauts du colosse ne s’abattent sur lui.

Au vu de la puissance des coups, zane sent rapidement ses forces l’abandonner. D’autant plus que la durée de l’efficacité ce pouvoir est relativement limité dans le temps. Zane se téléporte donc un peu plus loin et lance quelques ondes de chocs sur la brute pour attirer son attention, ce qui ne tarde pas.

HR, s’élance dans un gigantesque bond en direction du Mastermind, qui reste dans la ligne de mire, sans bouger.

Au dernier moment, Zane ouvre une porte interdimensionnelle que la brute, sans contact avec le sol, ne peut éviter.

Bloody Kris et Miss Mytho rejoignent alors notre Mastermind couvert de sueur et à bout de souffle.

Dawn, inquiète interroge Zane :
- « Où est-ce que tu as envoyé HR ? ». Le Mastermind la regarde, penaud.
- Il faut que tu comprennes que je n’allais pas prendre le risque de fuir sans ma femme
- Où est-ce que tu l’as envoyé ?
- Je n’ai pas eu le temps d’ouvrir une porte stable Dawn …
- Et ? ». Zane regarde la falaise quelques instants puis la montre du menton.
- « Il est là-dedans.
- Quoi ?
- Et il est peut-être très costaud, mais je ne sais pas s’il y aura survécut … ».

Zane se tourne vers Miss M., sur ses gardes. Bloody Kris en fait autant.

Miss Mytho reste quelques instants sans réaction puis regarde Zane, les larmes aux yeux.

Ses mains s’enflamment et, visiblement, elle s’apprête à commencer le combat quand le sol se met à trembler.

Les trois surhumains regardent la falaise. Au fur et à mesure que les tremblements augmentent, des blocs de plus en plus gros se décrochent de la paroi.

Zane attrape alors son épouse et se téléporte hors de vue.

En quelques minutes, il ne reste plus grand chose de la falaise, ce qui permet à HR de rejoindre sa compagne.

Il regarde un peu partout.
- « Il est passé où ce sale nain ?
- Il a préféré fuir. Il s’est bien rendu compte qu’il ne faisait plus le poids face à toi.
- Yeaaaah !! Maintenant, il me respectera ce sale con ! (Et p’têtre même que je pourrais mettre la petite Bloody dans mon lit, elle va se rendre compte que son mec est une lavette et j’irais la consoler :p) Bon. On rentre à la maison ?
- OK le gros. Je pense que tu as bien mérité une récompense. »

Bloody Kris et Zane, quand à eux, sont de retour chez eux.

Le jeune homme s’est affalé dans un fauteuil au salon et reste là, silencieux, pensif.

Son épouse décide alors de parler de ce qui s’est passé quelques instants auparavant.
- « Ca va aller ?
- Mouais. J’aurais eu chaud aux fesses.
- Oui. Miss Mytho pensait que tu aurais fuit.
- Sans toi ?
- Je ne risquais pas grand-chose, tu sais bien qu’HR à des intentions plus … tendres à mon sujet. ». Le Mastermind regarde son épouse, tout souriant.
- « Ouais. Ce gros con n’a toujours pas compris qu’il n’y a plus qu’une seule personne dans ce corps.
- Qu’est-ce que tu crois qu’il va se passer maintenant ?
- Bof … Aujourd’hui, il m’a bien fait comprendre qu’il savait être dangereux. La prochaine fois que je voudrais l’attraper, je n’aurais qu’à y aller en prenant soin d’avoir mes robots au maximum de leur capacités. Pour le reste, ma fois, il est tellement débile qu’il en est incroyablement prévisible … ». Bloody vient s’asseoir sur les genoux de son homme, l’enlace, puis commence à l’embrasser tendrement.
- « Ca te dirait un peu de réconfort ?
- Avec toi ? Toujours partant !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 5 Mai - 19:08

Quelques semaines plus tard, Bloody Kris et Mister Zane passent du coté de la base où habitent Brenda, Bad Cat et les enfants.

En les voyant arriver, Bad Cat vient accueillir le mutant et son épouse.
- « Salut les tourteraux. Ca va ? ».

Zane jette un œil en direction de Brenda. Si Hacaga est sur ses genoux, nous pouvons tout de même deviner que le ventre de Brenda est de plus en plus gros. Une chose saute aux yeux du Mastermind : Brenda n’a pas l’air dans son assiette.
- « Salut miss. Qu’est-ce qu’il se passe avec Brenda ? Elle a l’air nerveuse …
- Oui, elle a reçu la visite de HR et Miss Mytho par rapport à la pension et …
- Miss Mytho ? Elle au courant ? ?
- Oui. Mais c’est pas le pire. Ils ne sont plus du tout les mêmes apparemment. Enfin, Brenda te l’expliquera mieux que moi. »

Les trois jeunes gens rejoignent Brenda et les enfants, après distribution de bises et de bonbons, Zane envoi Kinra et Hacaga se promener en compagnie de Bad Cat et reste seul avec son épouse et Brenda.
- « Alors ? Dawn est au courant pour HR et toi ?
- Oui. Mais … Elle est restée d’un calme Olympien tout du long … Elle était … Sereine ! Et tu aurais vu HR !
- C’est à dire ?
- Dawn est restée la même, dans le fond, comme je te l’ai dit, il n’y a plus aucun saute d’humeur, rien ! Quand à HR, lui … C’est le même corps, mais sa façon de parler … Les mots qu’il utilise … On dirait quelqu’un d’autre, vraiment !
- Ho … Qu’est-ce qu’il voulait exactement ?
- Il est venu me voir pour me donner les référence d’un compte qu’il a ouvert pour l’enfant dans un paradis fiscal, qu’il l’alimentera chaque mois jusqu’à la majorité de l’enfant ou la fin de ses études si besoin. Il m’a dit qu’il ignorait de quelle partie de lui notre enfant tiendrait son intelligence, mais qu’il était prêt à assumer sa paternité par sa présence pour le bon équilibre du bébé. Là, Dawn a éprouvé le besoin d’insister sur le fait qu’il serait là pour l’enfant mais qu’HR, en tant qu’homme, était déjà pris. Et avec un sourire d’une oreille à l’autre ! ».

Si Bloody se contente d’écouter la conversation bouche bée, Zane, lui, a carrément ressenti le besoin de s’asseoir. Tout ce beau monde garde le silence quelques instants. Le Mastermind prend la parole en premier :
- « J’aimerais assez leur rendre visite. Tu pense que ce serait possible sans risque, Brenda ?
- Comment ça ?
- Disons que la dernière fois … Ca a vraiment faillit mal se terminer …
- Ho … A vrai dire, je n’en sais absolument rien. Je ne pense pas que tu prennes de risque en y allant et en montrant patte blanche. Dans le pire des cas, maintenant, il te demandera sûrement de partir … ». Zane se tourne vers son épouse :
- « Ca te dit de venir ?
- Et comment, il FAUT que je vois ça ! ».
- Attendez, ils ont déménagé. Dawn m’a laissé leur nouvelle adresse, c’est sur le bureau.
- Dawn … ?
- Oui, apparemment, elle lui fait confiance maintenant. Cette histoire est complètement dingue ! »

Dès qu’il a l’adresse en sa possession, Zane prend son épouse par la main et se téléporte non loin du nouvel appartement des deux … anciens débiles.

Ils prennent l’ascenseur jusqu’au dernier étage et sonnent à la porte.

Quelques instants après, HR leur ouvre. Zane ne sait pas trop comment réagir, Bloody prend donc les devants.
- « Bonjour HR, ça va ?
- Bonjour vous deux. Oui, Ca va, mais entrez, entrez, ne restez pas là. »

HR referme la porte après le passage des jeunes mariés puis les devances afin de les guider.

Bloody Kris et Zane regardent un peu partout en passant.

Toutes les portes ont été retouchées afin de permettre un passage aisé pour la Brute.
Des estampes Nippones sont sur les murs, le peu qu’ils voient des autres pièces de l’appartement est parfait. Ils passent par un salon qui contient … Deux bibliothèques Oo. La table basse est couverte de revues scientifiques portant sur un peu tous les thèmes : astronomie, sciences, mécanique, électronique …

HR passe par une baie vitrée et monte des escaliers externes, les emmenant sur le toit. Apparemment, toute la surface leur appartient et a été couverte de verdure et d’arbustes, cachant le reste de la ville à la vue des occupants.

Ils s’arrêtent alors autour d’une table de jardin et HR leur fait signe de s’asseoir.

Dawn ne tarde pas à les rejoindre avec de quoi boire.

Elle sert tout le monde après avoir embrassé les nouveaux venus.

HR les regarde.
- « Vous êtes allés voir Brenda ? ». Zane, sursaute et regarde HR comme une bête curieuse :
- « Oui. Mais comment tu le sais ?
- C’est la seule à qui nous avons donné cette adresse.
- Ce qui est étonnant, c’est que tu fasses le rapprochement !
- Moui. Disons que les choses ont légèrement évolué.
- Tu veux bien être plus clair ? J’avoue avoir du mal, là …
- Ha ha ! Pas de souci. Je travail sous les ordres de Mako. Un jour, il m’a demandé de venir. Lord Recluse en personne voulait me voir. Il m’a fait une proposition que je n’ai pu refuser.
- ?
- Si j’acceptais de rejoindre les rangs de spiders, il m’a dit qu’il s’engagerait à me rendre toute ma tête. Il a fini de me décider en me disant que Dawn ne resterait jamais bien longtemps avec moi si je restais dans mon état actuel. Le travail a été effectué par Psymon Oméga en personne. ». Zane acquiesce puis se tourne vers Miss Mytho.
- « Et toi ? C’est quoi ton histoire ?
- A peu près la même chose, si ce n’est que je suis sous les ordres de Ghost Widow. Elle m’a convoquée le même jour qu’HR, bien qu’un peu plus tard et elle m’a exposé les faits suivants : HR n’était plus le même. Que resterait-il de notre couple si je restais aussi imprévisible ? Fort heureusement, elle m’a proposé une solution. Mon instabilité venait des composants du projet Effrit. En les retirant tous, je redeviendrais normale. ». Bloody la coupe :
- « Tu veux dire que tu as perdu tous tes pouvoirs ?
- Oui. Je ne suis plus capable d’utiliser le feu. Mais Ghost Widow n’a pas voulu perdre mon expérience du combat. J’ai rejoint l’ordre des veuves. Il semblerait que j’ai quelques dispositions psychiques. Avec un bon entraînement, je serais capable de les utiliser au combat. ». HR reprend la parole :
- « Une chance que Recluse ait décidé d’agrandir ses rangs. Ca nous aura bien profité.
- Oui. Mais … Vous lui devez beaucoup, maintenant.
- Zane. Tu sais très bien que, dans le monde où nous vivons, il ne faut jurer de rien.
- Ouaip. En tout cas, vous êtes bien installés.
- Merci.
- Rien à voir avec là où vous habitiez avant … Et … HR, ton histoire est bien mais … D’après toi, Psymon Oméga t’as rendu plus intelligent. C’est tout.
- … Oui. Où veux-tu en venir ?
- Ce n’est pas logique. Tu es visiblement beaucoup plus intelligent qu’avant. Ca ne fait aucun doute. Mais ton comportement n’est pus du tout le même. On dirait que j’ai une autre personne en face de moi. Je ne sais pas pourquoi, mais il manque quelque chose dans tout ça. Que Recluse et consort ne voient pas la différence, je veux bien l’admettre, mais moi … Je te connais depuis trop longtemps pour ignorer ça. »

Miss Mytho et HR se regardent quelques instants. Puis HR fait un signe affirmatif de la tête à sa femme. Pendant qu’il dit aux nouveaux mariés que Zane se trompe complètement et les invites à rester pour manger, Dawn entre en contact télépathique avec le Mastermind. Le message est très simple : « emmène nous chez Zitch. Nous pourrons parler sans crainte là-bas. ».
- « OK HR, n’en parlons plus. Je suis OK pour manger, mais c’est moi qui invite. »

Sans attendre, le mutant téléporte tout le monde dans l’univers de son ami.

Zitch apparaît immédiatement sous forme d’hologramme.
- « Bonjour Zane, Bloody.
- Bonjour Zitch. Je te présente deux amis : Dawn et HR.
- HR … ? N’est-ce pas lui qui m’a donné un peu de travail avec tes robots dernièrement ? ». HR le regarde et arbore un sourire.
- « Si, si, c’est bien moi, mais les choses ont changé depuis ce jour là. » Zane fait signe à son ami que tout va bien.
- « Très bien. En ce cas, soyez les bienvenus. Ne restons pas là, nous seront plus à l’aise dans un salon. Par ici je vous pris. »

Les cinq personnes se dirigent vers un bâtiment un peu plus loin et s’installent. Plusieurs capteurs tournent autour de Miss M. et d’HR quelques instants puis s’en vont. Zitch se veut rassurant :
- « Ne vous inquiétez pas. Ces capteurs sont juste là pour vous faire entrer dans ma base de données, en tant qu’amis.
- En si grand nombre ? Votre base doit être des plus détaillées.
- … Effectivement. ». Zane, impatient, décide d’entrer directement dans le vif du sujet :
- « Bon, HR, tu nous explique ?
- Il va falloir remonter à longtemps alors. Que sais-tu des disciples de Mu ?
- Que c’est un groupe de magiciens concurrent du cercle des épines avec qui ils sont en guerre plus ou moins ouverte.
- Exact. Et nous avons bien faillit la perde, cette guerre.
- Nous ? ? ?
- Oui. Je suis un descendant du peuple de Mu. Nous ne devons notre survie et notre retour sur le devant de la scène que grâce à l’aide de Lord Recluse.
- Oui, oui, je suis au courant.
- Bien. Le prix à payer est, malheureusement, une aliénation totale de notre ordre à Recluse. Ce qui est inacceptable pour la plupart d’entre nous.
- Je vois. Il vous a été utile, mais il devient gênant.
- Exact … La volonté de Recluse d’agrandir ses rangs grâce aux élus, en intégrant ceux qui pourraient se montrer les plus loyaux traîne depuis pas mal de temps, ce qui nous a permis de mettre notre plan en place. Nous avons choisi l’un d’entre nous. Moi, donc. Ma loyauté envers l’ordre est totale, mais mes capacités magiques étaient plus que limitées. Le choix aura donc été logique. Nous connaissions les effets de la météorite et des rayons gamma. Seuls ceux qui ont du sang de Mu dans les veines peuvent survivre aux radiations. Et … Zitch, tu n’aurais pas quelque chose à boire ?
- Si bien sûr. »

Plusieurs verres et une carafe d’eau fraîche apparaissent sur la table. HR sert tout le monde, boit son verre d’une traite et s’en ressert un autre avant de reprendre la parole.
- « Pour en revenir à nos moutons, nos espions au sein de l’armée nous ont fait part des recherches sur le projet de super guerrier. Nous avons donc kidnappé le lieutenant HUNDERMARK et transféré une partie de sa psyché dans mon cerveau. Plusieurs glyphes magiques ont été installés un peu partout dans mon corps afin d’être certains des résultats de mon exposition aux radiations. La suite, vous la connaissez. Le peu de place laissé à l’esprit du lieutenant en a fait un débile profond. Quand à moi, j’étais partiellement en sommeil, mais je parvenais toutefois à infléchir certaines de ses décisions. En ce qui concerne son respect pour les disciples de Mu, sa loyauté envers Arachnos, son envie de créer sa secte … Son amour pour Dawn. Je suis bien arrivé à l’empêcher de coucher avec bon nombre de nanas, en lui faisant faire des conneries plus grosses que lui pour les dégoûter, malheureusement, ça n’a pas été systématiquement couronné de succès.
- C’est le moins qu’on puisse dire. Et toi, Dawn, tu es une disciple de Mu ?
- Oui, mais je l’ignorais. J’ai rejoint le projet involontairement, si je puis dire. Une simple coïncidence. ». Zane reste là, le regard dubitatif. Il regarde HR puis lui demande :
- « Et la suite ? C’est quoi ?
- Il faut savoir que tout notre plan repose sur les visions de nos plus puissants devins. La première phase étant un succès, nous sommes assez sereins pour la seconde.
- Oui, mais … Attends un peu. Psymon Oméga s’est occupé de toi. Il doit savoir que ton blocage mental était d’origine magique … Vous n’avez pas peur qu’il parle ?
- Psymon Oméga, comme beaucoup d’autres, déteste Recluse. Sans compter que nous l’avons passablement enrichi. Il n’a aucun intérêt à nous trahir.
- OK. Quelle est la suite du plan ?
- …
- Quoi ? Tu en as déjà dit pas mal, continue donc !
- Dawn et moi allons devoir monter au plus haut niveau de nos ordres respectifs. Dans quelques temps, un groupe de super vilains nous débarrassera de Recluse et de ses lieutenants. Notre rôle sera d’empêcher Recluse de recevoir de l’aide au bon moment. Par la suite, je créerais ma secte aux yeux de tous, ce qui permettra aux disciples de Mu de s’y joindre, gagnant par là même leur liberté. Arachnos survivra à Recluse. Nous resterons tout de même en partie au sein d’Arachnos. En partie seulement.
- Pourquoi nous dire ça à nous ? Je veux dire … OK. On n’a aucun intérêt à vous trahir. Mais le pourquoi m’échappe.
- Parce que vous n’êtes pas des vilains par amour du mal. Toi, Zane, tu y es venu de par ta vision de l’équilibre des choses. Bloody, par un concours de circonstances, tout comme Brenda. Si Bad Cat, elle, était une vilaine pure souche, votre contact l’a changée. Quand à Hacaga et Kinra, leur éducation n’étant pas terminée, je n’ai aucun doute sur ce qu’elles deviendront.
- Hé, ho, on n’est pas des gentils, hein. On n’a jamais hésité bien longtemps avec le fait de tuer qui que ce soit si c’est nécessaire.
- Oui. Mais précisément, le ‘si c’est nécessaire’ est le mot clé dans cette phrase. Et ça, ça ne fait pas de vous des vilains.
- Ca ne me dit pas pourquoi tu nous parle de tout ça aussi ouvertement …
- Je t’ai dit que tout le plan est basé sur des visions.
- Oui.
- Et c’est vous qui nous débarrasserez de Recluse et de ses empêcheurs de tourner en rond. La pierre angulaire du plan étant Brenda. Je vous demanderais de la laisser dans l’ignorance. Par contre, ne perdez pas de vue que vous pourrez compter sur notre aide le moment venu.
- Wow … Ca ferait presque froid dans le dos ton histoire. Le futur n’est pas figé. Il y a tout un tas de choses qui peuvent changer d’ici là.
- Tout à fait. Mais ne perd pas de vue non plus que tous les jalons sont plus ou moins en place. Le champ des possibilités se restreint et tout porte à croire que ça se passera comme nous l’avons prédit.
- Et tu as quoi a y gagner là-dedans ?
- Une relation d’égal à égal entre les disciples de Mu et Arachnos. La liberté pour les miens et un avenir un peu moins sombre pour la planète, sans Recluse.
- Sans compter que les vôtres ont certainement mis d’autres plans en place au cas où.
- Certainement. Nécessairement, même, mais là, je ne suis pas au courant. »

La fin de la conversation intéressante s’arrête là.

Les sur humains mangent un repas, tranquillement, puis tout le monde s’en retourne chez soi.


Dernière édition par La bestiole le Lun 5 Mai - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Lun 5 Mai - 19:09

Stanley ARROW attend non loin du Golden Gizeh. Un nouveau contact semble vouloir s’entretenir avec lui. Un dénommé HR.

Ne le connaissant pas personnellement, il a pris soin de prendre quelques dispositions pour fuir, mais s’il s’avère qu’il est aussi dangereux que certains le prétendent, cela risque d’être difficile.
- « Bonjour Stanley. Vous permettez que je vous appelle de cette manière ? »

Le Mastermind est surpris. Apparemment, ses renseignements sont erronés. Il n’a pas vraiment affaire à un débile profond. De plus, la personne qui se tient devant lui, même si la corpulence correspond bien, est vêtue d’une armure Scorpide. Il tient un porte document en main.
- « Oui. Vous le pouvez. Qu’est-ce que vous voulez de moi ?
- Parler. Tout simplement. Ensuite, on verra. Allons dans un bar, ce sera plus confortable.
- Je vous suis. »

Les deux surhumains s’en vont donc dans un bar.

Après être servis, HR entre dans le vif du sujet.
- « Je tiens à vous prévenir, il y a de forte chances pour que la conversation soit placée sous haute surveillance.
- Je sais. J’ai déjà désactivé pas mal de mouchards, mais il y en a certainement d’autres, agissant à plus longue distance.
- Exact. Bien, allons-y directement. ». HR sort un premier dossier de son porte document, qui porte le nom de Stanley ARROW. « Arachnos vous a placé sous surveillance depuis quelques temps déjà. Je vous laisse jeter un œil. »

Stanley ouvre le dossier et le parcourt, allant de surprise en surprise. Toute sa vie y est détaillée, ainsi que l’étendue exacte de ses pouvoirs, à savoir un contrôle total sur la réalité, tant que ce n’est pas organique ou d’origine magique et tant que cela se trouve à moins de trente mètres de lui. Une liste presque exhaustive de ses enfants y est également. Le dossier, fait mention de sa base, dans la casse de son père. Plusieurs plans ont, semble-t-il, été prévus pour y pénétrer, mais tous ont été rejetés par les plus hautes sphères d’Arachnos. Pour finir, il y est décrit comme un mutant au potentiel extrême à approcher avec la plus grande attention.

Le Mastermind est abasourdit. Le seul bon coté de la chose : il n’est fait aucune mention de Flora.

L’ayant laissé le temps nécessaire, HR ouvre à nouveau le porte document et en montre le contenu discrètement à Stanley.
- « Je vous propose de terminer cette conversation chez moi. Ou bien vous pouvez partir, c’est comme bon vous semble. Néanmoins, je pense que la suite devrait vous intéresser au plus haut point. »

Un seul mot est noté sur le second dossier : ‘Flora’.

Stanley se sent comme pris au piège. Il enrage.
- « OK. Je vous suis. »

Les deux hommes se lèvent sans un mot de plus. Après avoir récupéré les dossiers, la Brute guide son invité jusque chez lui.

Sur le chemin, Stanley reçoit un message télépathique : « La suite ne regarde pas Arachnos. Désactivez autant de mouchards que vous le pouvez ainsi que les caméras qui ne manqueront pas d’être présentes. Une conversation bidon et préenregistrée calmera la curiosité des agents éloignés, la véritable sera faite via un lien télépathique. »

Le Mastermind s’en tient aux instructions.

Arrivé sur place, HR baisse les volets et met sa chaine stéréo en route après avoir invité Stanley à s’installer confortablement.

La bande son reprend la voix d’HR, vantant les mérites et la puissance d’Arachnos à un Stanley ARROW dubitatif et réticent.

Une jolie jeune femme rejoint les deux hommes et dispose de quoi se restaurer sur la table basse.

Le dossier de Flora est maintenant entre les mains d’un Stanley qui le parcourt avec grand intérêt.

Apparemment, sa relation avec elle est des plus connue. Il y est fait état de l’étendue de ses pouvoirs et de la volonté plus qu’évidente de l’enrôler. Chacun des deux mutants est présenté comme étant la seule faiblesse de l’autre, à exploiter autant que possible.

Stanley repose les feuilles sur la table, furax. La jeune femme, qui s’appelle Miss Mytho, comme elle s’est présentée dans le bande sonore, lui fait signe de se taire et se tapote la tempe droite.
- « J’ai créé un lien télépathique entre nous trois. Laissons le blabla pour Arachnos et ses séides et parlons de choses sérieuses. HR vous expliquera mieux que moi. ». Stan se tourne donc vers la Brute et attend.
- « Pour commencer, je suis l’un des bras droit de Mako, ce qui m’a donné accès à ces dossiers. Il n’est pas dans mes intentions de permettre à Arachnos de chambouler la vie de votre compagne.
- Y a pas intérêt.
- Il y a quelques petites choses qui m’échappent. Pouvons-nous en parler ?
- Allez-y.
- Vos enfants, comme vous le dites, ne sont pas votre armée personnelle ?
- Non. Mon but est de sauver l’humanité et ...
- Je sais. C’est marqué dans votre dossier. Ce que je ne comprends pas, c’est que vous semblez récupérer des cerveaux humains. Vous les utilisez pour vos enfants ?
- … Oui.
- Mais vous n’avez aucun pouvoir sur les matières organiques.
- Exact. Je les polymérise. Ensuite, j’utilise le schéma de mon propre cortex cérébral pour remanier leur façon de penser.
- Il doit y avoir pas mal de perte …
- Les trois quarts des cerveaux sont inutilisables dès la première phase de transformation …
- Je vois. Ho, tant que j’y pense, le spitch enregistré finira par te faire dire que tu acceptes de travailler pour Recluse à la seule condition qu’ils laissent Flora tranquille. A la rigueur, Arachnos interviendra en tant que client, mais pas plus.
- Qu’est-ce que tu y gagnes ?
- Pour l’instant, rien. Par contre, je peux t’apporter beaucoup.
- Ha ?
- Tu as deux soucis devant toi. Ton taux d’échecs et le fait que tu utilise ton cerveau comme modèle pour tes enfants.
- Et alors ?
- Alors mâles et femelles démarre dans la vie avec exactement le même mode de pensé.
- Moui, mais leurs expériences les différencies à la longue.
- Avec un risque de manque de féminité pour les femmes ?
- Peut-être. Je ne sais pas. Tout être a un coté féminin et un coté masculin, tout dépend donc de ce qu’elles vivent.
- Bien. J’ai un ami qui possèderait une machine qui pourrait te permettre de polymériser tes cerveaux avec un taux de réussite proche du cent pourcent. C’est aussi un expert dans la programmation comportementale d’IA, ce qui pourrait améliorer tes filles, et dans la robotique. Son épouse, elle, est une experte en énergie et en armement.
- Tu veux quoi, en échange ?
- Les armures d’Arachnos ne sont pas très solides et avec leur propre source d’énergie, que je trouve … Limitées. Il s’avère que je produis une grande quantité d’énergie d’origine magique. Je voudrais que tu te penche sur le sujet afin de me permettre de transférer une partie de cette énergie pour qu’elle soit utilisée par mon armure.
- C’est hors de portée pour moi.
- Pas avec l’aide de mes deux amis et de leur fameuse machine. Sans oublier que tu as beaucoup à y gagner. Sur tous les plans.
- Tout ce que tu as à gagner, c’est quoi ? Améliorer ton armure ?
- Ton amitié. Ton aide, le moment venu. Ou la mienne si tu en as besoin. Je trouve ta cause noble, même si tout le monde n’est pas capable de comprendre dans son ensemble le moyen que tu utilise pour y arriver.
- Et Arachnos ?
- Je n’y suis que par intérêt. Je t’invite à faire de même, comme tout le monde. ». Stanley regarde la Brute, quelques instants. Dubitatif.
- Tu pense que ce que ‘je’ propose dans ta bande enregistrée sera accepté ?
- Je ferais en sorte que oui.
- Il faut que j’y réfléchisse.
- Pas de souci. »

Les trois personnes restent là, en attendant que les deux heures préenregistrées soient terminées, et profitent pour faire plus amples connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La bestiole
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1088
Vigilant : Bête Humaine, Maître du feu, Raage, Morizio ACCATENANGO
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: MM/HR   Mar 6 Mai - 16:23

Quelques jours plus tard, à une heure convenue entre tous, Dawn se connecte aux esprits d’Anne, d’HR, de Stanley et de Robert.

- « Bonsoir tout le monde. C’est Dawn. Ou Miss Mytho, c’est comme vous préférez. Stanley, je te présente Anne et Robert GELLUCK. ». Dawn prend soin d’envoyer l’image qu’elle se fait des différents interlocuteurs lorsqu’elle fait mention d’eux. Anne ne peut s’empêcher d’intervenir.
- « Salut beau gosse !
- Anne !
- Quoi ? C’est vrai, il est pas mal dans son style. ». HR préfère les couper dans leur élan, ne voulant pas que la discussion ne s’éloigne trop du sujet.
- « On se calme les enfants. On va faire court. Robert, explique donc à Stan ce qu’est ta machine, la cuve.
- … Pour faire simple, c’est un système, nommé cuve Riktie, qui, grâce à des nano-machines en complémentation avec un système informatique relativement complexe, nous permet, par le biais de différents …
- Chérie ?
- Quoi encore ?
- Ta gueule. Pour faire simple, donc, la cuve Riktie nous permet de créer ou de modifier très exactement ce que nous voulons, comme nous le voulons. Point.
- Oui, bon, vu comme ça, c’est simple, c’est sûr … ». Stan, tout à coup des plus intéressé :
- « Quand vous dites ‘exactement comme nous le voulons’, ça va jusqu’à quelle limite ?
- Facile. Quasiment aucune. Il nous suffit d’entrer les plans, de fournir la matière première et le système fait tout, tout seul. Et rapidement qui plus est. ». HR reprend la parole.
- « En fait, cette cuve Riktie te conviendrait parfaitement Stan. Dans les dossiers d’Arachnos, j’ai retrouvé la trace de deux types, les frères de sang. Leurs corps ont été totalement polymérisés, apparemment, grâce à cette technologie.
- Je vois … Effectivement, c’est intéressant. Vous avez combien d’appareil de ce type ?
- Quand nous nous en sommes emparés, c’était le seul connu en état de fonctionnement. Nous avons coupé les ponts avec Crey’s Industries depuis. Nous ne savons pas ce qu’il en est de possibles nouvelles prises.
- Voilà ce que je vous propose. Anne et Robert, vous possédez la cuve, mais vous n’êtes pas capable d’assurer son entretient total. Si vous continuez comme ça, elle finira par tomber en panne tôt ou tard. Non ?
- Ben … Ouais …
- Bien. Ce que j’envisage, c’est que vous laissiez Stan l’utiliser comme bon lui semble sans poser de question. En échange, il assurera la maintenance de la cuve, il en a le pouvoir. Bien entendu, vous l’utiliserez, vous aussi, comme bon vous semble. Des questions ?
- Oui. Stanley, j’en ai une. Où est cette cuve ?
- En lieu sûr. Arachnos n’a aucune connaissance sur son existence. Enfin … Pour autant que je le sache.
- Mouais. J’me vois mal me pointer régulièrement dans leur atelier, faire ce que j’ai à faire et repartir sans qu’Arachnos ne se pose de questions … Ou pour une simple maintenance.
- Tu propose quoi ?
- De la prendre chez moi.
- Quoi ? Nan mais tu rêves tout debout mon gars !
- Stop ! J’avais envisagé cette possibilité. Anne, Robert, vous n’avez pas la possibilité de protéger la cuve contre une attaque massive, du moins, pas encore. Stanley, lui, il peut. Quand à moi, je pourrais toujours surveiller les retours qu’Arachnos fait sur vous tous et vous prévenir en cas de danger. Je pense très sincèrement que c’est la meilleure chose à faire. Stan, tu n’as qu’à créer une nouvelle base avec un atelier en commun où tu placeras la cuve ainsi que deux dépendances où vous habiterez séparément. A vous de vous faire confiance. Mais sachez que chacun d’entres-nous a énormément à y gagner. ». Anne le coupe.
- Ha oui ? Nous, on gagne l’entretient de la machine, mais en nous soumettant totalement au bon vouloir de ton pote. Lui, il va faire des trucs, on ne sait même pas quoi, Dawn, j’en sais rien et toi, je ne vois pas … Tu parle d’une base pour démarrer une relation de ce genre …
- … Bon. Anne. Je sais que tu utilise cette cuve pour y gagner une certaine immortalité. Idem pour Robert. Si la cuve tombe en panne, c’est fini pour vous. Stanley, lui, crée des robots en grande quantité pour un projet que je garderais secret pour l’instant. Utiliser la cuve lui permettra de faire un travail de meilleure qualité. Robert, c’est là que tu pourras intervenir au niveau du comportement de ces robots. Je pense que ça te plaira. Pour être honnête avec toi, je sais que tu préfère être un homme de l’ombre. Ca tombe bien, quand tout se mettra en place, c’est exactement ce qui se passera. Quand à moi, Anne et Stanley travailleront ensemble pour modifier mes armures scorpides. Comme je te l’ai dit, Stan, je crois sincèrement à ton projet et il correspondra totalement aux miens. Jouez le jeu, tous autant que vous êtes, et je vous garanti que, dans quelques années, nous serons tous arrivés à nos fins. Des questions ? »

Silence.

HR reprend :
- « Bon … Il va falloir se faire confiance sur ce coup. Que chacun tienne sa part du marché. Je me pose en garant pour chacun de vous, OK ?
- Mouais …
- Tu parles …
- ‘vraiment l’impression d’être prise pour une conne moi …
- Quoi ? Vous préférez la situation actuelle ?
- …
- Alors on se tient à ce que j’ai dit, compris ?
- OK.
- Et toi, Anne, pas touche à Stanley, il est pris.
- Gnagnagna !
- … Stanley. Je passe te chercher et je t’emmène chez Robert, vous vous mettrez d’accord pour les plans de la nouvelle base, le déplacement de la cuve, tout ça. A la rigueur, je fournirais la logistique. Autant qu’Arachnos serve à quelque chose. A tout de suite. »

Dawn coupe le lien sans un mot de plus.


Dernière édition par La bestiole le Lun 12 Mai - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MM/HR   

Revenir en haut Aller en bas
 
MM/HR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF VILLAINS :: Récits de vilains-
Sauter vers: