LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Waka, Rédemptrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Waka, Rédemptrice   Lun 15 Jan - 17:43

Prélude

- « Arakhn, Arakhn ! L’expérience a échoué ! »
- « Quoi ? Et le cobaye ? »
- « Il … il est parti. »
- « Savez-vous où il est allé ? »
- « A … A Paragon City. »
- « … »
- « Quoi ? »
- « Requiem sera averti de votre erreur ! »
- « Mon erreur ??? »

Fin du prélude

Steel Canyon, de nos jours

Comme à son habitude, Sonya Artis entrait chez sa sœur sans frapper, trouvant celle-ci dans son salon, en train d’emballer ses bibelots dans du papier pour pouvoir les enfourner dans des cartons. La cuisine était déjà remplie de boîtes, indiquant que le déménagement était déjà bien avancé.

- « Tu déménages ? Mais … tu aurais pu me prévenir ! Moi et Mike serions venus te donner un coup de main ! »
- « Tu as déjà suffisamment de choses à penser, avec ton mariage qui approche. D’ailleurs, à ce sujet, j’aurais une faveur à te demander. »
- « Ah bon, laqu… »

La question de Sonya fut interrompue par un bruit de porcelaine brisée venant de la chambre, suivi du soupir de Luna Artis qui se redressa en criant.

- « Waka, qu’est-ce que tu as encore fait ? »

En quelques dixièmes de secondes, l’idée d’un animal de compagnie avait germé dans la tête de Sonya, imaginant que Waka était le nom d’un chien ou d’un chat que sa sœur avait recueilli. Sa surprise fut d’autant plus grande lorsqu’elle entendit une voix fluette répondre.

- « C’est pas moi ! »

Luna Artis se leva précipitamment, se dirigeant vers la pièce du fond, grognant et pestant, laissant derrière elle une Sonya éberluée. Les yeux ronds habituels de la jeune femme, que Luna qualifiait volontiers de ‘regard de bovidé stupide’ s’étaient agrandis encore plus qu’à l’accoutumée, et on aurait pu croire que l’on venait de dire à Sonya qu’il ne lui restait qu’une journée à vivre. Reprenant ses esprits, elle se dirigea aussi vers la chambre.

Dans celle-ci, hormis Luna qui ramassait les morceaux d’une lampe de chevet qui avait dû être magnifique, se trouvait une jeune fille d’environ treize ans, maigrichonne comme pas deux, à la peau mate et sombre, et plus choquant encore était sa couleur de cheveux, qui resplendissaient d’un beau vert pâle complètement inhabituel. Elle regarda Sonya entrer.

- « Qui c’est, celle-là ? » Sonya put reconnaître la voix fluette.
- « D’abord, on dit bonjour, ensuite on se présente, et après, si la personne te trouve assez polie, elle te répond ! » la reprit Luna.
- « Bonjour. » La jeune fille obéit prestement aux ordres de Luna. « Je m’appelle Waka. Et vous ? »
- « So … Sonya Artis, je suis la sœur de Luna. » répondit la femme, partagée entre la surprise et l’amusement. « Euh, Lulu, tu m’expliques ? »
- « Dans cinq petites minutes, si tu veux bien. Tu peux aller m’attendre au salon ? »
- « Oui. »

Sonya quitta la pièce, écoutant sa sœur rouspéter après Waka.

- « Heureusement que tu n’as pas cassé mon vase de chine, espèce de trublion ! Là, je te jure que je te collais une fessée ! »
- « Je me suis pris le pied dans le fil ! »
- « Tiens, tu prends ça » Luna tendait apparemment quelque chose à Waka « et tu vas à la boutique Oneshop. Là-bas, tu t’arranges de retrouver le même modèle de lampe de chevet. »
- « D’accord. »
- « Et ne traînes pas en route ! »
- « Oui. »

Sonya vit Waka passer dans le couloir, prendre un manteau et sortir de l’appartement, puis ensuite, Luna arriva, vida les morceaux de la lampe dans un gros sac noir, en soupirant, revint dans le salon et s’effondra dans l’un des fauteuils, qui étaient emballés dans des plastiques.

- « Cette gamine me tuera ! »
- « Mais qui c’est ? » La curiosité dévorait Sonya.
- « C’est Waka. Tu t’y feras. »
- « Ce n’est pas ce que … »
- « Je sais ce que tu veux savoir ! Ne t’en fais pas, je vais expliquer. »
- « Je suis toute ouïe ! »
- « Et bien … »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Waka, Rédemptrice   Lun 15 Jan - 17:44

Une semaine plus tôt

Luna Artis entrait dans le Paragon Police Department, sous les regards austères des policiers en faction. Elle connaissait ces regards et l’origine de ceux-ci. Plusieurs semaines auparavant, lors d’une précédente convocation, Luna avait congelé sur place le commissaire Whiterbee, qui avait eu la malencontreuse idée de plaisanter outrageusement sur la taille de la super-héroïne, sujet tabou par excellence. Whiterbee avait mis trois heures à dégeler, s’en était sorti avec un rhume carabiné, un avertissement de la Freedom Corps, et une furieuse envie de fuir chaque fois que Snow venait au PPD.

Andrew MacFlayers avait envoyé son assistante à sa rencontre. Mileen Russ lui serra la main, les deux femmes se connaissant mais ayant toujours conservé quelques distances, suite à des conflits d’ordre personnel, qui n’iront pas mieux dans un avenir proche. Elle la conduisit jusqu’au bureau de son chef, qui attendait derrière son espace de travail, la tête appuyée sur ses mains. Luna s’installa en face de lui.

- « Ah, Snow, te voilà. »
- « Encore une convocation ? Dis donc, tu ne peux plus te passer de ma compagnie ? »
- « J’ai un service à te demander. »
- « Encore ? Alors, qui faut-il arrêter cette fois ? Des Freakshows, des soldats du Conseil, des … »

Un sifflement sonore retentit, sûrement provoqué par un animal furieux, et Andrew se redressa et cria.

- « Waka, laisses donc ce chat tranquille ! » L’injonction était à destination de la salle voisine du bureau de MacFlayers. Une voix fluette répondit à travers la porte les séparant.
- « C’est lui qui a commencé ! »
- « Viens ici. Et lâches cette bestiole ! » fit il quand la jeune fille à qui appartenait la voix entra.

C’était une fillette maigre et à la peau sombre, vêtue d’une tenue moulante qui montrait sa minceur, et dont la tête s’ornait d’une couverture capillaire à la couleur étrange, un vert pâle de toute beauté. Elle tenait dans ses bras un chat au pelage de couleur fauve, qui se débattait comme un forcené.

- « Waka, je t’ai dit de le lâcher. »
- « Nan ! »
- « Waka … »
- « J’ai dit nan ! »

Luna se leva de son siège, contemplant le spectacle du représentant de la Police de Paragon, si habitué à être obéi par ses hommes qu’il semblait désarmé face à cette jeune fille.

- « D’où vient ce chat ? » demanda Luna à cette dernière.
- « Je l’ai trouvé ! »
- « Elle l’a ramassé dans la rue. Enfin, capturé serait plus approprié. » ajouta Andrew.
- « Lâches-le ! » hurla Snow.

Surprise, Waka laissa tomber l’animal, qui s’enfuit sans demander son reste, profitant de l’irruption de Mileen, venant d’ouvrir la porte se demandant qui criait ainsi. L’adjointe de MacFlayers sursauta quand la bête se faufila entre ses jambes. Elle regarda par la porte la fuite éperdue de l’animal, se disant que la pauvre bête avait finalement eu sa chance.

- « Maintenant, tu t’assied et tu la boucles ! »

Etrangement, Waka ne chercha même pas à protester, impressionnée par Snow en dépit de la taille de celle-ci. Andrew MacFlayers regardait la super-héroïne, benoîtement, se demandant qui entre eux avait le plus l’air de savoir ce qu’il faisait. Il retourna derrière son bureau, demanda à Waka de retourner dans la salle voisine, ce qu’elle fit de mauvaise grâce, toujours en regardant Luna. Snow attendit que la jeune fille ferme la porte pour reprendre la conversation.

- « Alors, avant d’être interrompus, je te demandais quel était le souci, cette fois. »
- « Tu viens de le voir. »
- « Cette gamine ? »
- « Oui. »
- « Quelle est la nature du problème avec elle ? »
- « Nous l’avons retrouvé dans Outbreak, seule, abandonnée, avec pour seule compagnie ce chat à qui tu viens d’offrir la liberté, chat qu’elle nous a dit avoir ramassé dans la rue. Elle a effectué quelques missions pour les gens qui supervisent les problèmes de ce quartier, puis elle a atterri à Galaxy City. Shadowstar ne sachant pas trop que faire d’elle, elle a appelé la Mairie, qui m’a ensuite contacté, en ma qualité de gestionnaire des relations super-héros/police, pour la prendre en charge. »
- « Comment est-elle arrivé à Outbreak ? »
- « D’après elle et … sa Chose, comme elle l’appelle … elle s’est enfuie d’une base expérimentale du Conseil dirigée par Arakhn. En essayant de mettre le maximum de distance entre elle et l’endroit où elle était retenue, elle a fini par arriver là-bas. »
- « Sa ‘Chose’ ? »
- « Un Nictus. »
- « Tiens, elle discute avec ? Je croyais que les Kheldiens fusionnaient avec leur hôte ? »
- « Pas dans son cas. A vrai dire, je suspecte même que le résultat de cette intégration partielle du Kheldien soit le plan du Conseil. »
- « Ils auraient voulu produire des soldats Kheldiens, mais sans risque que ceux-ci se retournent contre eux ? »
- « Exact. Les soldats Galaxy reçoivent par exemple un fragment de Nictus. Tu as pu voir le résultat : ils ont quelques pouvoirs des Kheldiens de l’Ombre, mais pas l’intégralité. »
- « C’est vrai. »
- « Je pense qu’ils ont essayés de procéder à une fusion entre un Nictus et un humain, mais sans que le mental de l’humain soit affecté. Le projet doit avoir échoué partiellement. Je suis même prêt à parier que le Nictus a demandé à Waka de cacher son existence, pour se protéger et protéger la petite en même temps. Les gars du Conseil … »
- « …ne s’embarrassent pas avec des résultats d’expérience négatifs ! » acheva Snow.
- « Tout juste. Craignant pour sa survie et celle de son hôte, le Nictus aura préféré se camoufler. En revanche, les pouvoirs sont bien présents dans le corps de l’enfant, eux. D’une certaine manière, l’expérience a réussi. »
- « Sauf que d’avoir une petite voix qui te dit ce qu’il faut faire ou pas, ça pourrait rendre dingues les soldats du Conseil. Je veux dire, encore plus qu’ils ne le sont déjà. » Snow regarda le représentant de la Police. « Et pourquoi fais-tu appel à moi ? »
- « Je t’ai inscrite comme tutrice de Waka. »

Les yeux de Luna Artis faillirent sortir de leurs orbites. Elle tapa du poing sur la table, soufflant de manière furibonde, et apostropha MacFlayers.

- « Et sans me demander mon avis ? »
- « D’où ta présence ici aujourd’hui. »
- « Tu crois que je vais accepter comme ça ? »
- « Tu as fait une demande pour un appartement à Atlas, et je sais qu’elle a été refusée. Je pourrais peut-être t’épauler pour l’obtenir, moyennant ... »
- « C’est du chantage ! »
- « C’est un appartement plus grand que ton actuel. Tu pourras héberger une personne supplémentaire sans souci. »
- « M*rde, Andrew, qu’est-ce que tu me fais, là ? Pourquoi … »
- « Pourquoi toi ? Parce que tu es une super-héroïne. »
- « Tu aurais pu demander aux Williamson. Tu leur as déjà refilé Anaïs, une de plus, une de moins … »
- « Luna, tu connais leur situation ; Milly a déjà trois enfants super-héros, un mari qui est un retraité du super héroïsme, une belle-fille qui est aussi une ex super-héroïne, et bientôt une nouvelle viendra s’ajouter à la liste, ta propre soeur. Je n’ai pas eu le courage de lui imposer ça en plus. »
- « Mouais. Mais pourquoi pas toi ? »
- « Je suis divorcé. Ramener une gamine de treize ans à la maison … »
- « Ca ferait jaser, je reconnais. Ta charmante collègue ? »
- « Elle n’est plus super-héroïne. Et elle a quelques soucis avec les enfants. »
- « Tes autres connaissances ? »
- « Voyons, Luna, j’ai pu voir que tu as parfaitement su t’y prendre avec elle. Rien que tout à l’heure. »
- « Ca m’excédait de la voir écraser ce chat pour l’empêcher de s’enfuir. »
- « Tu acceptes ? »
- « Ce n’est pas du baratin, pour l’appart’ d’Atlas ? »
- « Non, c’est sérieux. Si tu acceptes d’être la tutrice de la demoiselle, tu auras le logement d’office. D’ailleurs, j’ai ici les papiers. »
- « Minute papillon, je n’ai pas encore dit que j’étais d’accord. J’aimerais d’abord en savoir plus sur elle. Je sais déjà que ce n’est pas vraiment une Rédemptrice, mais qu’elle a les mêmes pouvoirs. Mais elle a bien un nom ? Waka, ce n’est pas son vrai nom ? »

Andrew MacFlayers chercha dans l’épais dossier qui trônait en bonne place sur son bureau. Il en extirpa une feuille dactylographiée, qu’il entreprit de déchiffrer à sa visiteuse.

- « Nous savons que cette jeune s’appelle Andrea Clayman. Son analyse ADN nous a confirmé son identité. »
- « Y’a pas de la famille qui pourrait s’en occup… attends voir, Clayman ? » s’interrompit elle. « C’est pas de la famille de cet armateur, qui est mort il y’a deux ou trois ans ? »
- « Si, Robert Clayman était le grand-père d’Andrea. Les parents d’Andrea sont morts dans un accident de la route il y’a sept ans. Normalement, la jeune fille aurait dû être dans la voiture. Mais lors de l’intervention des secours, aucune trace de la fillette. »
- « Kidnappée ? »
- « C’est ce qu’à pensé Robert Clayman. Nous avons attendu pendant presque six mois des nouvelles des ravisseurs, puis nous avons abandonné. Nous savons désormais que les gars du Conseil ignoraient totalement qui ils avaient embarqué comme cobaye. Il y’a de fortes probabilités que si ils l’avaient su, ils auraient demandé une rançon exorbitante. »
- « Mais, ignorant cela, ils s’en sont servi comme d’un sujet d’expériences. Ce sont des cr*tins. »
- « La jeune fille ne se souvient de rien avant d’avoir la Chose en elle. C’est pourquoi elle préfère qu’on continue de l’appeler sous son nom de code, à savoir Waka. Elle ne reconnaît pas le nom d’Andrea Clayman. »
- « Elle n’a nulle part où aller, quoi. Pauvre petite. » Snow marqua un temps d’arrêt. Elle ouvrit ensuite un compartiment secret de sa ceinture, en sortit un stylo et regarda Andrew droit dans les yeux. « Donnes-moi les papiers pour le tutorat. Magnes-toi avant que je ne change d’avis ! » MacFlayers ne se fit pas prier pour obéir promptement.
- « Là, et là, ainsi que sur le troisième feuillet, là. Merci, Luna. Je savais que je pouvais compter sur toi. »
- « Je suis en train de faire une c*nnerie monumentale. » répondit celle-ci en signant.

Andrew relut les papiers, vérifiant que rien n’avait été oublié.

- « Félicitations, Snow, tu es désormais la tutrice légale de Waka. »
- « Tout le plaisir est pour toi ! » ironisa t’elle.
- « Et voici quelques documents, procuration, ce genre de choses. »
- « ‘Procuration d’accès aux comptes’ ? » fit Snow en exhibant un papier à l’entête d’une des plus grandes banques de Paragon.
- « Ah mince, j’avais oublié de te dire … Robert Clayman a tout légué à sa petite fille. Etant donné qu’elle n’est pas majeure, tu as tout pouvoir sur les comptes. »
- « Je peux me servir de ton ordinateur ? Pour voir l’état des comptes, et savoir combien je peux dépenser pour la demoiselle ? »
- « Vas-y. »

Luna se connecta sur un site bancaire, entra les codes d’accès qu’elle venait d’avoir, en devenant tutrice de Waka, et s’étouffa presque.

- « Arglll. »
- « Un souci ? » demanda Andrew. Il s’approcha et contempla l’écran. « 1, 2, 6 … 9 zéros ? »
- « Et ben, avec une dot pareille, elle n’aura aucun mal à se trouver un mari ! »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Waka, Rédemptrice   Lun 15 Jan - 17:44

De retour dans le présent

- « Et voilà comment je me suis retrouvée avec une pupille. Tu as pu constater que l’entente n’est pas toujours au beau fixe. »
- « Elle a l’air de beaucoup te respecter, malgré tout. »
- « Encore heureux ! Je ne vais pas me laisser marcher dessus ! »
- « Les comptes sont si bien garnis que ça ? »
- « Je n’y ai presque pas touchés, sauf pour la rhabiller et l’inscrire à des cours par correspondance. » Luna préférait ne pas parler d’argent devant sa sœur, n’ayant pas évoqué le montant disponible. Sonya se rendit compte de son indiscrétion et changea de sujet.
- « Tu ne la mets pas à l’école ? »
- « Pas tout de suite. J’essaye de résoudre son problème capillaire avant. »
- « C’est pas une teinture ? Je croyais que … »
- « Hé non, ce n’est pas une teinture : ce sont ses vrais cheveux. Le reste du système pileux n’a pas été atteint par cette difformité. »
- « Le reste ? »
- « Sourcils, cils, et … enfin, plus bas, quoi ! »
- « Ho. »
- « Ah enfin. »

Un bruit de porte retentit dans l’appartement. Waka était de retour, avec un carton contenant une nouvelle lampe de chevet. Elle la montra à Luna, qui ouvrit la boîte pour voir si la couleur était la même et la referma.

- « C’est bon ? » demanda Waka.
- « Oui. » répondit Luna.
- « Bah alors, pourquoi tu ne la sors pas de la boîte ? »
- « Tout simplement qu’il faudra la ranger après. Bon, laisse tomber le déménagement pour aujourd’hui. Si tu as un truc à faire, tu peux y aller. »
- « Je peux ramener un chat ? »
- « Non ! »
- « Mais à cause de toi, j’ai perdu le mien ! »
- « Ce n’était pas ton chat ! La pauvre bête se débattait, tu lui faisais peur ! »
- « Oui, mais … »
- « Ecoutes, c’était un animal farouche, okay ? Un animal habitué à vivre libre. Tu lui imposais la prison en l’empêchant d’aller et venir à sa guise. »
- « Ho. » Elle regarda son nombril. « Je suis désolée, je n’avais pas compris. »
- « Si tu veux un chat, nous irons en chercher un dès que nous aurons emménagé dans le nouvel appartement. Un vrai chat, domestique et tout. »
- « D’accord. »

Waka quitta le salon, souriante, puis retourna dans la chambre. Luna et Sonya entendirent les ressorts du matelas grincer, et bientôt le son familier de la télévision résonna.

- « Tu t’y prends bien avec elle. A croire que tu as toujours fait ça. »
- « A force de passer mon temps à m’occuper de nunuches comme toi, j’ai acquis un certain doigté. »
- « Blablabla ! » Sonya était faussement vexée. Elle se remémora soudain quelque chose. « Tu avais une faveur à me demander, à propos de mon mariage ? »
- « Oui. Un changement de dernière minute. » Sonya sourit, devinant qu’elle venait de rencontrer la raison du changement.
- « Pas de problèmes. Je prévois une part en plus. »
- « Merci. Mais il y aura un invité de moins. C’est juste pour t’informer du changement. »
- « Mickael ne vient plus ? » demanda Sonya, surprise.
- « Il n’a pas apprécié ma dernière initiative. » fit Luna en désignant la chambre.
- « Ho. »
- « C’est fini. J’ai tourné la page. Il a du mal à comprendre certains de mes choix. Comme pour Waka. »
- « Ouch ! »
- « Le pire, c’est que maintenant il sort avec cette bourrique de Mileen Russ. »
- « Aïe ! Ca, c’est dur ! »
- « Oui, mais j’y survivrais. Il n’a pas été le premier, et, du train que je suis parti, il ne sera pas le dernier ! »
- « Ha, ha ! »
- « Et ça te fait rire. »
- « C’est juste que tu me fais penser à moi, avant que je ne rencontre Mike ! »
- « Je n’appelle pas ça un compliment. »
- « Je sais, c’est pour cela que je te le dis ! » Sonya ricanait.
- « Bon, ce n’est pas que je veuille te mettre à la porte. Mais finalement, si ! Allez, ouste, j’ai un déménagement à préparer, et il faut que tout soit emballé quand les déménageurs viendront avec le camion demain. Dehors, la moqueuse ! »
- « Je m’en vais, je m’en vais. »

Luna appela Waka pour qu’elle vienne saluer le départ de Sonya, les deux sœurs s’embrassèrent et Sonya quitta les lieux.

- « Voilà, c’est fait, tu prends la place de Mickael au mariage. »
- « Qui c’est, Mickael ? »
- « Je t’expliquerais quand tu seras plus grande ! »

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Waka, Rédemptrice   Dim 11 Mar - 20:01

Fort heureusement pour Waka, Snow a assez bon goût pour ce qui est de vêtir sa petite protégée. Parce que, il faut bien le reconnaître, son précédent second costume n'était pas ... comment dire ... très joli.

Après quelques heures à écumer les magasins autre qu'Icon, Luna Artis aura réussi, moyennant une bonne dizaine d'essayages divers, à obtenir une tenue à peu près posée.

La tenue de ville de Waka

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe
Poulpe Fiction
avatar

Nombre de messages : 3601
Age : 39
Vigilant : Snow, Tigerwolf, Ogre Noir, Miss Victory et Waka
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Waka, Rédemptrice   Mar 26 Fév - 18:36

Une rentrée des classes spéciale

Luna Artis dormait paisiblement, lorsque son réveil s’alluma, diffusant une quelconque radio. Elle tendit le bras, cherchant à attraper l’appareil. Elle y parvint, éteignit le poste, et replia la couette jusqu’à la taille, tout en continuant de serrer son oreiller entre ses bras. Quelque chose grimpa sur le lit, et vint se frotter à elle, les longs poils blancs de sa queue lui chatouillant le visage.

- « Snowball, fiche le camp ! »

Conformément à la promesse que Snow avait faite à Waka, elles avaient été acheter un chat à la jeune fille, un persan magnifique aux yeux bleus, et au pelage blanc et soyeux. D’une certaine façon, Andrea avait bien fait comprendre à Luna qu’elle avait choisi cet animal parce qu’il lui ressemblait, lorsqu’elle devenait Snow. De la même manière, le nom de la bête était dérivé du surnom de la jeune femme.

Le chat connaissait bien ses nouvelles maîtresses, aussi lorsque Luna lui ordonna de filer, il ne resta pas longtemps dans le lit. Waka avait tendance à le laisser vadrouiller dans les chambres, en dépit des ordres de Snow, qui refusait de trouver des poils sur sa couette. Néanmoins, après deux semaines de ce régime, elle avait fini par abdiquer. Leur animal de compagnie avait maintenant accès à toutes les pièces de l’appartement.

Luna Artis, après avoir chassé le chat, sortit de son lit, en nuisette blanche. Elle se gratta la tête, contempla son visage fatigué dans le miroir de son armoire, puis quitta la chambre pour se rendre aux toilettes. Après s’être soulagée, elle se rendit à l’autre extrémité du couloir, une porte recouverte de panneaux plus ou moins évocateurs. Le plus gros portait la mention « No trespassers beyond this point ». Elle entra sans frapper.

- « Andrea, debout, il est l’heure ! » ordonna t’elle.

Pour seule réponse, un grognement mécontent lui parvint. Le lit de la jeune fille faisait face à la fenêtre, au milieu de la pièce. Les meubles étaient recouverts de vêtements plus ou moins sales. Ceux de la veille s’étalaient de la porte jusqu’au lit, indiquant que Waka s’était dévêtue en allant se coucher, abandonnant ses affaires au milieu du passage. Luna alla ouvrir les rideaux, éclairant la pièce. Elle n’eut que le loisir d’entendre une expression grossière.

- « Dis donc, toi ! Où as-tu appris ça ? » lui reprocha t’elle. « Ce ne sont pas des paroles dignes d’une jeune fille bien élevée, ça ! »
- « Sommeil. Veux pas y aller. »

Aujourd’hui, Andrea devait aller à une séance de cours. Tigerwolf, le super-héros, avait réussi à obtenir le droit de créer des classes spécifiques pour des élèves qui ne pourraient participer activement à une école normale, au vu de leurs différences. Comme une quarantaine d’autres jeunes gens, Waka pouvait désormais aller à l’école, chose que Snow n’aurait jamais cru possible. Cependant, jusqu’au dernier jour, la pupille de la super-héroïne s’était opposée à cette idée. Il est clair qu’elle préférait continuer à suivre des cours par correspondance. Mais Luna refusait qu’elle s’enferme dans un tel isolement.

- « Si tu n’es pas sortie du lit dans trente secondes, je retourne le matelas, avec toi dessus ! »
- « Pfff, même pas cap. »

Il ne fallait pas lui dire cela deux fois. Waka étant du genre poids plume, et Snow pratiquant régulièrement des visites dans une salle de sport, la super-héroïne n’eut aucun mal à retourner le lit, dormeuse incluse. Dans un cri de terreur, Andrea tomba au sol, mais sa chute fut amortie par les couvertures.

- « J’ai dit debout. Tu as assez fainéanté comme ça. »
- « Je croyais que tu ne voulais pas me mettre à l’école ! » fit Andrea, suppliante.
- « Dans une école normale, oui. Mais maintenant que Tigerwolf a créé cet établissement, au sein de la Mairie, pour les élèves spéciaux, je ne vois aucune raison de refuser. »
- « Veux pas y aller ! »
- « Il suffit ! » Luna la regarda de travers. « Tu sais, ce chat … » fit-elle, l’air mesquin.
- « Quoi ? Snowball ? » demanda Andrea, avec des yeux ronds.
- « Oui. Et bien, tu sais quoi, Sonya m’a dit qu’elle le trouvait mignon. »
- « C’est normal, il est mignon. » Elle ne comprenait pas où Luna voulait en venir.
- « C’est-à-dire que ça ne lui déplairait pas de l’avoir chez elle. »
- « Elle n’a qu’à en acheter un. » La tutrice soupira. Elle reprit son raisonnement en abrégeant, criant presque.
- « En gros, ce que je te dis, c’est que si tu ne vas pas à cette école, je me débarrasse de ce fichu bestiau ! »
- « Euh … » Les yeux de Waka s’humidifièrent. « Non. » supplia t’elle.
- « Alors, tu vas me faire le plaisir de … ranger ça. » commença Snow, en désignant l’état de la chambre. « Ensuite, tu mets des vêtements propres. Et après, je t’emmène à l’école ! »
- « Mais, euh … »
- « J’ai dit ! »
- « Bon, d’accord. »

Elle paraissait abandonner la partie. Pendant que Luna se rendait à la cuisine, pour préparer le petit déjeuner, Waka, en pyjama, ramassait ses vêtements sales, essaimés un peu partout dans la chambre. Elle se rendit, avec tout cela dans les bras, dans la salle de bain, où elle entassa, sans aucune précaution, le tout dans un panier à linge, que Luna décomposerait le soir même. Ensuite, elle alla à son tour aux toilettes, puis retrouva sa tutrice dans la cuisine. Celle-ci écoutait la radio tout en buvant une tasse de café et en mangeant un toast grillé recouvert de miel. Waka, boudeuse, s’assit en face d’elle, après avoir été se servir d’une boîte de céréales dans l’armoire, et d’une brique de lait dans le réfrigérateur.

- « Cuillère. » lui dit Luna.
- « Quoi ? »
- « Va te chercher une cuillère. Je ne t’ai pas éduquée tout ce temps pour que tu manges avec tes doigts ! »
- « Pfffff. »

Elle se releva, ouvrit un tiroir, et, instrument en main, revint s’asseoir. Elle entama, grognon, son bol de céréales, pendant que Luna Artis éteignait la radio. Il n’y avait aucune discussion. Andrea boudait régulièrement, surtout depuis que sa tutrice avait pris la liberté de l’inscrire à cette école. Waka aurait aimé continuer comme elle le faisait avant. Elle suivait des cours par correspondance, faisait ses devoirs, et était rouspétée par Luna lorsque ses notes baissaient trop. La jeune fille pouvait ainsi profiter toute la journée de son chat, de la télévision, aller se promener pendant que sa tutrice travaillait. Il y’a de fortes chances que Luna, ne supportant plus cela, ait volontairement inscrit Waka à ces cours.

Toujours dans un silence boudeur, elles finirent de déjeuner. Waka mit son bol et sa cuillère dans le lave-vaisselle, et s’en alla vers la salle de bain. Luna l’imita, et s’y rendit aussi. La jeune fille brossait ses cheveux, légèrement hirsutes, pendant que sa tutrice se nettoyait les dents. Après quoi, elles échangèrent les places. Ensuite, chacune se rendit dans sa chambre, pour s’habiller plus convenablement.

Elles se retrouvèrent dans le couloir, Waka ayant revêtu un polo blanc et noir, une petite jupe plissée blanche, et de grandes chaussettes montant jusqu’au genou. Snow fit son apparition habillée d’une jupe droite, courte et grise, s’arrêtant quelques centimètres au dessus des genoux, sous laquelle elle portait des collants avec des motifs. Une chemise blanche était visible sous son tailleur gris, et elle portait, pour faire plus sérieux, une petite paire de lunettes rectangulaires.

- « Bravo, c’est très mignon, tout ça. » fit Snow à l’adresse de Waka, qui répondit par une grimace. « Refais ça, et je te jure que tu vas rencontrer des problèmes, ma cocotte ! »
- « Veux pas y aller. »
- « J’entends ça encore une fois, et je pète un câble ! »
- « Je connais personne ! »
- « Le but, c’est que tu fasses leur connaissance. Qui sait, tu te feras peut-être aussi des amis. »
- « Ben, j’ai déjà toi. »
- « Et si jamais je venais à disparaître, demain, tu te retrouverais toute seule ! » Elle fit sortir Waka de l’appartement, en la poussant légèrement, et referma la porte derrière elle, non sans empêcher Snowball de sortir avec elles. « J’espère qu’il ne fera pas le bordel pendant notre absence. »
- « Veux pas y … » Mais devant le regard de Snow, elle ne termina pas sa phrase.
- « Tigerwolf est un bon prof, tu sais. Et il y aura des dizaines d’ados comme toi. Je suis sûre que tu vas bien t’amuser. »

Elles quittèrent l’immeuble en prenant l’ascenseur, puis, à pied, se rendirent à l’abri de bus. L’autocar s’arrêta, elles montèrent dedans et Waka alla choisir une place, pendant que Luna montrait ses titres de transports. Ensuite, elle alla s’asseoir à côté de sa pupille. Le trajet jusqu’à la Mairie dura moins de dix minutes. Elles descendirent du bus, juste devant Atlas Plaza. Sous la statue, une quarantaine de jeunes gens formaient des lignes, surveillés par plusieurs adultes.

Luna accompagna Waka jusqu’à Tigerwolf, qui circulait entre les files, pour compter le nombre d’élèves.

- « Salut. »
- « Ah, tiens, une de mes retardataires. »
- « Oui. »
- « Un peu de mal à la décider ? »
- « On peut le dire comme ça. »
- « Ce n’est pas un cas à part, je te rassure. Salut, Waka. Tiens, mets-toi ici. »
- « Bon, je vous laisse. » Andrea eut un regard angoissé à l’attention de Luna. « Je vais travailler, je repasserais la prendre ce soir, après les cours. » Elle fit quelques pas en direction de l’abri de bus, et se retourna vers Waka. « Et sois sage, toi, hein ! »

La jeune fille ne la quitta pas des yeux, jusqu’à ce qu’elle prit l’autocar. Lorsqu’elle fut montée dedans, elle perdit quelques minutes à contempler les autres élèves. Tous avaient des signes distinctifs. Un garçon brun, deux rangées devant elle, avait des plaques de terre qui lui apparaissaient périodiquement sur le visage. Les derniers élèves arrivèrent, et Tigerwolf, après les avoir comptés, les fit tous entrer dans la Mairie. A l’intérieur, il obliqua à droite, en direction de diverses salles, spécialement aménagées pour recevoir ces élèves si particuliers.

Waka s’installa à l’un des pupitres les plus près de la sortie, et celui à sa gauche fut vite occupé par une jeune fille. Elle ne put retenir un étrange sourire, en voyant que sa voisine directe avait des oreilles de lapin sur sa tête et un léger pelage blanc sur le corps. Cette dernière, se sentant sûrement dévisagée, tourna ses yeux vers Andrea.

- « Bonjour. »
- « Salut. »
- « Je m’appelle Bunny. Bunny Swater. »
- « Wak … euh, Andrea Clayman. »
- « Joli couleur de cheveux ! »
- « Jolies oreilles. »

Little Bunny regarda Waka en deux fois.

- « Je crois qu’on va bien s’entendre, toutes les deux. »
- « Je crois aussi. »

Note de l’auteur : rencontre avec un autre reroll, Bunny Swater, AKA Little Bunny, une Rava AM/SR, sur Union Wink.

_________________
Jeux à terminer :

Cradle
Deponia Doosmday
Divinity Original Sin 2
Rage
The Elders Scroll : Skyrim

Prochaines acquisitions :

Darksiders 3
Ghost of a Tale (si jamais il sort)
South Park, l'Annale du Destin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Waka, Rédemptrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Waka, Rédemptrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sisa waka
» Sisa Waka
» TOBYS WAKAN TANKA
» La xsara 2l hdi 90 ph2 de Waka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF HEROES :: Panthéon des Vigilants-
Sauter vers: