LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Gore3] Boule de Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gojira
Admin
avatar

Nombre de messages : 1207
Vigilant : Elysian, Gore, Tyah, Lench
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: [Gore3] Boule de Cristal   Jeu 10 Nov - 18:34

Au départ de Kassi, la vie à l'Ecole devint fade.
Très fade.
J'avais abandonné l'Amour, avais été trahi par l'Amitié.
J'avais largement rattrapé mon retard scolaire, abandonné mes séances de rattrapage culturel accéléré (ce procédé était devenu une insulte à mes yeux), et les entraînements au combat étaient devenus insipides.
Les jours se suivaient, se ressemblaient.
J'avais compris qu'en tant que mutant il me fallait abandonner le souhait d'une vie normale, d'une vie sociale stable, et abandonner toute espérance de connaître un conte de fée. Je n'étais pas un Prince Charmant, aucune princesse ne m'attendait en haut d'une tour.
Il ne me restait que mes dragons à affronter, encore et encore, comme Don Quichotte et ses moulins à vent.
Jamais je n'attirerai une femme.
Jamais je ne serai plus qu'un ami ou pire encore, un confident.
Les jours se suivaient, se ressemblaient.
L'Ecole vivait à son rythme. Des mutants partaient, d'autres arrivaient, beaucoup découvraient leur mutation à la puberté et arrivaient tel quel, les hormones en surchauffent, et il y avait bien souvent dans les couloirs et les dortoirs comme une épaisse nappe de sexualité dans l'air.
Insupportable.

A bout de nerf je finis par faire irruption dans le bureau du proviseur de l'établissement, un vieil homme chauve que je n'avais vu que deux ou trois fois durant toutes ces années.
"Je dois m'en aller.
- Où veux-tu aller, Gore ?
- Combattre les Riktis !
- Tu dois attendre ta majorité, et tu le sais.
- Au diable la majorité ! je suis prêt !
- Tu es bien sûr de toi.
- Ecoutez Professeur, je ne vous ai pas attendu pour m'en prendre plein les dents. J'ai eu une vie difficile jusqu'à mes quatorze ans et j'ai toujours su m'en sortir. Je suis ici parce que l'on m'a fait comprendre que j'avais besoin de combler beaucoup de lacunes. Je suis au bout professeur. Au bout de ma formation, au bout de ma patience. Je me sens comme... comme un lion en cage, et croyez-moi, j'en ai déjà largement soupé. J'ai besoin de m'en aller.
- Qui est ton mentor ?
- Elysian."
Le vieil homme fronça de gros sourcils aux poils longs et gris.
"Elysian est en Iran, voir un vieil ami. Elle rentrera dès que possible."

Le soir même, j'essayais d'entrer en contact avec elle, mais mon don télépathique n'allait visiblement pas plus loin que quelques mètres.

J'essayais de rester calme, de respirer, mais la claustrophobie était à fleur de muscle. J'étouffais, littéralement, cette sensation me renvoyais à la cage et à Barney.
Bon sang ! Ce souvenir me sauta à la figure comme un diable de sa boîte. Les larmes me montèrent instantanément, la chambre me parut encore plus petite, plus étouffante.
"Gore ? Tu te sens bien ?"
William Saultner, mon voisin de chambre, s'était redressé sur ses coudes et me regardait.
"Non ça ne va pas.
- Ça se voit, et tu respires fort ! tu m'as réveillé avec tes grognements !
- je dois sortir."
De l'air.
Même l'immense patio au centre des bâtiments sentait encore le renfermé.
Elysian me comprendrait, j'en étais persuadé.
D'un bond je franchis les murs de l'Ecole.

---

Liberté !
J'avais perdu cette sensation !
L'Ecole avait agit sur moi comme la cage de mon enfance, car je n'avais jamais songé à m'échapper avant ce soir, alors que c'était si simple !

Le vent sur ma chair, les étoiles dans le ciel, je respire, JE RESPIRE !

Ma joie est de courte durée.
J'atterris lourdement sur le sol.

Combien de temps suis-je resté dans cette Ecole, sans sortir, sans m'intéresser à l'extérieur ? comment ai-je pu abandonner ainsi le présent afin de rattraper les lacunes du passé ?
Comment l'Ecole a-t-elle pu passer sous silence ce qui se passait dans le monde ?

A mes pieds le sol est encore tiède.
L'horizon est pourpre, le sol est noir.

Que s'est-il passé ?

Où est l'herbe verte de mes souvenirs ? les arbres lançants leurs branches feuillues vers le ciel ? le chants des oiseaux ?

"Ceci est l'oeuvre des Riktis."

Je sursaute.
Elysian.

"Ce que tu vois est le résultat d'un bombardement Rikti survenu il y a quelques jours. L'Ecole a été épargnée grâce aux efforts conjugués de Seriane et du Professeur X. D'ici à Paragon City, il n'y a plus rien."

Un frisson me parcours l'échine.
Elysian s'approche de moi, pose sa main sur la mienne.

"Tu ne dois pas sortir de l'école avant la fin de tes études, Gore.
- J'en ai plein les bottes de cette école !
- Calme-toi, s'il te plaît.
- Non !!!"

Cette vieille sensation de haine et de désespoir est plus que jamais présente, je me sens coupable d'avoir accepté d'être de nouveau enfermé, oubliant la Terre, seule entité à m'avoir acceptée, accueillie, et qui malgré la dureté de son éducation - la pluie, le froid, la solitude -, m'a finalement bien d'avantage apporté que l'Ecole. Je m'en veux de la voir ainsi calcinée, réduite à néant.

"Je te comprend. Ne crois pas être le seul à souffrir, ne crois pas être le seul accablé par ce qui arrive. Et surtout, ne crois pas tes années à l'Ecole inutiles, très bientôt tu verras que ton éducation t'as ouvert une perspective dont tu ne te serais jamais douté.
- Laquelle ?"

Elysian me regarde, douce et attentive aux sentiments que je dois laisser transparaître clairement.

"Tu as un grand destin devant toi. Une fois à Paragon City, tu auras fort à faire.
- Comment le sais-tu.
- Seriane me l'a dit. Je pense que tu connais ses pouvoirs.
- Oui."

Elysian reprend ma main dans les siennes.

"Retourne à l'Ecole, et attend que le temps soit venu pour toi de partir. Il ne te reste que quelques mois à tenir, essaies d'en profiter un maximum.
- Mais depuis le départ de Kassi je n'ai plus goût à rien.
- Tu lui manques beaucoup aussi.
- Comment le sais-tu ?
- L'Iran et l'Egypte sont très proches tu sais, je n'ai eu qu'à faire un petit détour afin de prendre de ses nouvelles.
- Comment va-t-elle ?
- Bien."

Bien ? c'est tout ?

"Tu m'en as trop dit, ou pas assez.
- Alors je vais te dire la vérité. Tu reverras Kassi. Maintenant suis-moi, nous devons rentrer avant que tes camarades ne s'éveillent."

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Gore3] Boule de Cristal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Boule de Cristal] Madame Irma d'or 2010-2011
» [Boule de Cristal] Madame Irma d'or 2008-2009
» Je l'ai vu dans ma boule de cristal
» Journée piste au vigeant le 4 aout
» Nouvelle inquiétude: apparation d'une boule dure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF HEROES :: Panthéon des Vigilants-
Sauter vers: