LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Faustine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Faustine   Ven 14 Nov - 17:53

Petites fictions concernant Faustine, expliquant entre autre comment elle augmente en puissance et gagne de nouveaux pouvoirs.
Pour l'instant je ne voit pas quels autres personnages je pourrait intégrer à ses aventures, mais si vous avez des idées dites le moi (peut-être brûle-pourpoint? Hale ? Ou encore le perso d'engué si il ne l'efface pas?)



Ch1 Miro


Faustine venait de terminer sa représentation au Palais des glaces. Une danse ou elle dirige une chorégraphie alliant décors de glace et effets pyrotechniques.
La danse est la vraie passion de Faustine. Certes la plupart des clients viennent pour voir de jeunes filles très légèrement vêtues, mais les voir complètement subjugués à la fin du spectacle la remplie de joie.

A l'intimité d'une loge privée Faustine a préféré les coulisses, parmi les autres danseuses. Elle ne raterait pour rien au monde les fous rires qu'il y a parfois en fin de soirée, et souvent elle part avec des collègues pour faire la fête le restant de la nuit.
Un agent de la sécurité s'approcha de la console de maquillage.
- Madame Faustine? Quelqu'un pour vous. voici sa carte.
Il n'était pas rares que de riches clients cherchent à rencontrer les danseuses. le service d'ordre était strict, mais facilement contournable pour qui avait de l'influence ou de l'argent.
Sur la carte juste un nom et un prénom : Abel Zebut
- Bonsoir Faustine !
Un homme brun, d'un certain âge, la salua d'un mouvement de chapeau. Instantanément Faustine su qu'il s'agissait en fait de la même personne que la petite fille du Red Devil. Le Diable qui lui avait accordé des pouvoirs en échange de son âme.
- Je vois que tout se passes bien pour toi, et j'en suis ravit!
- En effet, cher .. bienfaiteur. Les affaires vont plutôt bien pour moi.
- Par contre il n'en est pas de même pour tout mes .. protégés, et c'est de cela que je souhaitait m'entretenir.

L'homme pris une chaise qui venait de se libérer à proximité, et s'assis en face de Faustine. Personne autour ne semble plus lui prêter attention.

- Il y a un homme que j'ai aidé alors qu'il était au fond du trou. Un artiste drogué qui a imploré de l'aide. Je l'ai sauvé, lui ai accordé des pouvoirs. J'aime beaucoup les artiste et j'espérait qu'il profiterait de sa nouvelle vie pour faire de splendides créations.
Mais il m'a déçu. il s'est détourné de l'art et s'est enfoncé encore plus profondément dans la drogue. Il est a présent a la tête d'un groupe de déviés, qu'il utilise pour lui fournir ses doses. Si encore il faisait dans la débauche, je lui aurai laissé un sursis, mais là il n'est plus que dégoût!
L'homme eu un rictus de mépris. Pendant un bref instant Faustine eu l'impression d'entrevoir son vrai visage.

- Je ne fréquente guère se genre de dépravés, déclara Faustine. Pourquoi venir me voir?
- Ce que j'ai donné je ne peut le reprendre. C'est ainsi fait. Aussi je te demande de le supprimer pour moi.
- Oh.
Faustine ne fut que légèrement surprise. la destruction fait partie du quotidien du Fire circus.
- Très bien. je vous doit bien ce service. MAis si il a la vie éternelle lui aussi je ne pourrait pas le tuer?
- Ne t'inquiète pas. Vos pouvoirs on la même source alors tu pourra le détruire.
- Bien. Ce détritus n'en a plus pour longtemps alors.
- Merci Faustine. Je savait que je pouvait compter sur toi. Tu verra tu sera grandement remerciée.
Il s'agit de Miro Steven, et aime se faire appeler "Le pacha". tu le trouvera ici, ajouta il en glissant un papier à Faustine.
Je doit partir à présent. Nous nous reverrons peut être une autre fois!

L'homme se leva, se recoiffa et quitta la salle, sans que personne ne le remarque.

- Faustine!
Venant du fonds de la salle une danseuse s'approcha, arrivant de dos, et enlaça ses bras autour du cou de Faustine.
- Tu vient avec nous? On va au Salazar ce soir!
- Désolée Kinzie, mais j'ai un truc à faire . Si je fini assez tôt je vous retrouve là bas. Amusez vous bien!


Une heure plus tard, Port Oaks.

Faustine avait facilement trouvé le repaire du Pacha. Un entrepôt pourri. Devant l'entrée un groupe de déviés, e réchauffant auprès d'un vieux Baril servant de brasero.
- Hey les gars! matez la meuf!!
- Désolée, mais ce soir c'est couvre feu.
D'un geste, Faustine fit exploser le baril, envoyant valser les malheureux a plusieurs mètres, ouvrant dans le même temps la porte du hangar miteux.

Faustine s'avança, et commença a explorer l'entrepôt, afin de trouver son adversaire déclaré. DE temps en temps un petit groupe de déviés se précipitait sur elle, mais ils ne proposaient qu'une faible opposition. Quelques jets de flammes eurent vite fait de les mettre en déroute.
Une musique d'ambiance provenait du fonds de l'entrepôt. Faustine se dirigea vers elle, et arriva dans l'antre du Pacha. Miro Steven était dans un état déplorable. Il était allongé, torse nu et complètement camé sur un tas de coussins. Auprès de lui une fille, peut être morte d'overdose au vu de la bave qui coulait de sa bouche, et deux autres déviés, perdus au milieu de bouteilles d'alcool.

Faustine envoya une flamme vers une bouteille, la faisant exploser.
- Qu'est ce que c'est ce bordel! beugla le pacha, relevant péniblement la tête. Vous êtes qui vous?
- Devine qui m'envoie, Miro. Dit Faustine dans un sourire.
Le pacha oberva plus attentivement Faustine, puis fut soudain pris de panique.
- Tuez là bande de nazes! Ou c'est moi qui vais vous tuer!
- Trop tard Miro! Tu as gagné une cure de désintoxication en enfer.

Alors que les déviés tentaient misérablement de se redresser, Faustine laissa libre court à son pouvoir. Une pluie de feu se mit a tomber dans la pièce, enflammant les coussins et les bouteilles d'alcool, achevant les deux déviés déjà affaiblis par leur cuite.
Au prix d'un gigantesque effort, Miro se leva, et se précipita en direction de Faustine, poussant un grand cri de rage.
D'un grand mouvement, elle lança une boule de feu directement sur Miro.
Celui ci la reçu de plein fouet, le projetant en arrière au cœur du brasier.
Dans un cri horrible, Miro rendu l'âme.

Il se passa a lors un phénomène étrange. DEs éclairs jaillirent du corps de miro, libérant une énergie mystique. Si quelques un frappèrent les murs et le toi de l'entrepôt, précipitant la destruction du hangar, la plupart atteignirent directement Faustine.
Submergée par cette énergie qui l'envahissait, elle fut prise de spasmes et sombra rapidement dans l'inconscience.

Faustine se réveilla. autour d'elle tout n'était que cendres fumantes. Elle se leva, consciente que son propre pouvoir avait augmenté, se nourrissant de celui de Miro.

-Excellent! Voila qui ouvre de nouvelles opportunités!
Elle le va la tête pour observer le ciel. une belle lune était visible. L'aube était encore loin. Faustine quitta alors le site pour aller rejoindre ses amies au Salazar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Faustine   Mar 18 Nov - 13:39

Ch2 Wyser

Saint Martial, 3h du mat, Power Plant Club.

Faustine était de sortie avec ses amies, après une représentation au Palais des glaces. La bande de six jolies jeunes filles n'avait évidement aucun problème pour rentrer dans les différents clubs de Saint martial, et elle écumaient régulièrement le quartier.
Mia s'était déja jetée sur un jeune homme, Sunny et Louisa dansaient langoureusement au mileu de la piste, se caressant sans vergogne afin d'exciter les mâles qui rôdaient autour d'elles. Faustine était avec Kinzie et Candice, autour d'une table basse pleine de bouteilles et de verres.
- Raah plus de jus de pomme! Ils n'en mettent jamais assez. Ne bougez pas les filles je vais en rechercher.
Faustine se leva de la banquette, et se dirigea vers le bar afin de récupérer un peu de diluant pour leurs bouteilles de vodka.

- Paul! tu peut nous rajouter deux pichets de jus de pomme s'il te plait?
- Ok Faustine! Tout se passes bien pour vous toutes?
Les clubs aiment bien quand la bande choisissait leur établissement. C'est l'assurance d'une soirée endiablée à moindre frais. Ils offraient les boissons au demoiselles, mais s'y retrouvaient largement au vu de l'augmentation des consommations chez les autres clients.
-Merci Paul !

Faustine s'apprêtait à retourner vers sa table lorsqu'une voix l'interpella.
- Bonsoir Faustine.
Lorsqu'elle se retourna, elle aperçu une dame d'une cinquantaine d'années, encore très belle et habillée avec soins, dans un style hollywoodien.

- J'ai pris le temps d'assister à ton spectacle cette fois. Tu danses de mieux en mieux Faustine!
- Après chacune de vos visites mon potentiel augmente, ça se ressent forcement dans ma danse.

Après Miro, Faustine avait fait trois autres victimes. Et à chaque fois elle avait absorbé leur puissance.
Une nouvelle visite du démon représentait un nouveau challenge. Et si Faustine réussissait l'épreuve, elle en ressortirait grandie.

- J'aimerai que tu rendes visite à quelqu'un qui m'a énormément déçu. Il s'agit du peintre Arnold Wyser. Peut-être en as tu entendu parler?
- Oui. Ses oeuvres sont sublimes. J'était loin de me douter qu'il s'agissait d'un semblable.
- Je lui ai donné des pouvoirs. Il m'a donné entière satisfaction aussi, comme pour toi, je lui ai demandé de s'occuper de ceux qui sortaient du droit chemin. Mais il a ensuite mis ce pouvoir à profit pour déceler des semblables dans la population, et il les a traqué pour augmenter son propre pouvoir. Je ne peut laisser passer ceci. La tâche sera rude, Faustine, mais je sait que tu sera à la hauteur.

- Ne vous inquiétez pas, Il ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.
Faustine était toute euphorique, à l'idée d'accroître encore ses pouvoirs, et l'alcool aidant.
- Ne te méprends pas. Son pouvoir est réellement très puissant. Je lui ai donné le don de prémonition. Il peut voir l'avenir.
Voici l'endroit ou tu pourra le trouver.

Faustine saisit la carte qui lui était tendue. Au dos une adresse à Cap au diable, et sur le devant juste un nom :
Lady A. Bleys

- Je te conseille d'y aller demain. repose toi avant, Faustine.

- Alors ces pichets!!! cria Candice, Tu fous quoi ?
Manifestement elle ne voyait pas la dame assise à coté.
- Désolée mes chéries, mais j'avait oublié un truc important à faire. Finissez bien la soirée et ne faites pas trop de bêtises, ajouta-t-elle en tendant les pichets à son amie.


Le lendemain, Faustine débarquait du ferry à l'archipel de Nerva.
A peine avait elle fait un pas sur le ponton qu'un papier emporté par le vent échoua à ses pieds.
Elle le ramassa et l'étudia.
Un dessin , la représentant débarquant du ferry, le soleil exactement à la même hauteur, et signé A.Wizer.

Plutôt flippant.

Faustine vérifia qu'elle avait bien sa dague, celle qui lui servait à achever ses semblables afin de s'approprier leur pouvoirs, et pris la direction de la gallerie du peintre.

Celle si se trouvait un peu après l'université, à proximité de la tour de la WSPR. Une vieille bâtisse de style, la galerie d'art se trouvant au rez-de-chaussée. Les rideaux étaient fermés, et sur la porte, un panneau "Fermé".
Faustine s'avança vers cette grande porte en bois massif. Comme elle s'y attendait, la porte n'était pas fermée a clef et elle s'ouvrit lorsque Faustine actionna la poignée. Il faisait sombre à l'intérieur.

Faustine pénétra à l'intérieur de la galerie, et fit jaillir une flamme de sa main, afin d'éclairer. En face d'elle, une toile, la représentant à taille réelle, en train d'entrer dans la pièce, la main en feu. Un peu comme un miroir renvoyant son image, mais en peinture.
Enervée, Faustine projeta une flamme sur la peinture, qui se réduisit rapidement en cendres. Juste derrière, une autre oeuvre, où on la voyait en train de détruire un tableau.

- Bienvenue chère collègue ! Une voie se fit entendre. Faustine chercha d'ou elle pouvait bien venir, en vain.
- Comme c'est aimable d'être venu me voir. Cet endroit n'est sûrement pas celui dont tu avait rêvé pour tes derniers instants, mais ce n'est pas moi qui choisit!
- Si tu crois que je vais me laisser faire, Arnold, tu te trompes!

Sur ce Faustine effectua un soudain roulé boulé pour s'écarter du centre de la pièce, comme pour esquiver et surprendre un adversaire.
Au même moment un objet tomba du plafonds.
C'était un peu comme si Faustine s'était jetée dessous. Le piano à queue l'écrasa au sol.
Le choc fut brutal, et le piano lui brisa plusieurs côte. Elle eu le souffle coupé, mais heureusement ne perdit pas connaissance.
Dans un torrent de flamme elle carbonisa l'instrument à moitié explosé, et profita de la chaleur bienfaitrice du feu pour se régénérer.

-Muahaha ha ha!! L'heure de ta fin est bientôt venue, chère visiteuse. Tout ceci est inéluctable! Et je n'aimerai pas être à ta place car tu va souffrir, avant que je ne puisse me repaître de ta puissance!

Faustine tenta de se calmer et de réfléchir. Comment lutter contre quelqu'un qui sait à l'avance quel sera vos mouvements.
Elle n'avait pas été envoyée ici si elle avait aucune chance de survie. Wyser avait vu l'avenir, mais il y avait sûrement un moyen de le modifier. Elle parcoura la pièce à la recherche d'un indice.
A ce moment Wyser apparut dans un coin de la galerie, un vieux sabre de cavalerie à la main. Et juste derrière lui, un tableau montrant Faustine lui lançant des flèches de feu.
Faustine pris alors sa décision. Elle attrapa sa dague.
- Si je me tue tu n'auras pas mon pouvoir!
Et elle se planta la lame dans le corps.

La douleur fut terrible, tout en contraste avec la douceur qui commençait à envahir son corps. Déja affaiblie par le choc précédent, elle sentait la vie l'abandonner.

- Nonn! Tu es à moi!!!

Le Peintre fou se précipita en direction de Faustine., les yeux exorbités, complètement affolé. Les choses ne se passaient pas comme il l'avait prédit.

A ce moment Faustine concentra ses dernières forces, et fit appel à son ultime pouvoir. Une Nova de flammes jaillit de son corps, épuisant ses dernières ressources. La puissance fut telle qu'elle projeta Wyser à travers la pièce.
Puis Faustine s'effondra, alors que le feu commençait à prendre de toutes part.

Le peintre avait volé à travers la pièce, explosa une vitre qu'il avait installée afin de surprendre faustine, et alla s'empaler sur un pupitre, dans un bruit atroce de chair broyée. Il n'était pas de constitution solide et la mort fut quasi instantanée.


Alors que Faustine agonisait, des éclairs d'énergie remplirent la pièce, ajoutant au chaos ambiant. Cette énergie submergeât la corruptrice. Le pouvoir brut contenu dans le corps du peintre s'échappait pour prendre place dans celui de Faustine. Ses blessures se refermèrent, et ses os se ressoudèrent.
D'un geste Faustine éteignit les flammes, pour que l'incendie ne se propage pas au bâtiment, puis quitta les lieux alors que les premiers curieux approchaient.

Sa puissance avait encore augmentée, mais certaines questions la préoccupait.
Une fois rentrée chez elle, avant même de prendre un bon bain bien chaud, elle pris sont téléphone.
- Allo Brulure? J'aurai besoin d'aide. un renseignement en fait.
- Pas de souci Faustine. passe donc à l'agence on s'occupera de ça.
- Merci. bises ma grosse!

Faustine s'allongea dans sa baignoire, savourant la nouvelle puissance qui était désormais sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Faustine   Mer 19 Nov - 20:32

CH3 Sunset

Le réseau d'information de Nevermynd avait bien fonctionné.
La personne qui avait dernièrement rendu visite à Faustine était connue dans insoumises sous le nom d'Elisabeth Van Eyll. Marquise Van Eyll plus exactement.
Bien avant Recluse, et même avant le président Marchand, Les insoumises appartenaient a plusieurs familles nobles venues d'EUrope.
Le plus puissant d'entre eux était le BAron von Berjak, mais il existait également d'autre petits seigneurs locaux. Un des vassaux du Baron était le Marquis Van Eyll. Il était venu de Hollande, avec la réputation sulfureuse de démoniste.
Il avait épousé, lors de ses heures de gloire, une starlette d'hollywood, Elisabeth Merryfield. Malgré son âge avancé il jouissait d'une santé de fer et ne montrait que peu de signe de vieillissement. Pourtant quelques années plus tard il mourut subitement, laissant la gestion de son domaine à son épouse.
Puis vint l'avènement de Lord Recluse, qui pris le contrôle des îles les plus importantes.
La marquise vit désormais dans une des petites îles du nord, participant peu à la vie des insoumises.

- Merci pour ses Infos Brulure. Elles me sont d'une grande utilité.

Grâce à ce qu'elle avait appris des discussion avec Kinkara, Faustine pouvait aisément deviner qui était réellement la marquise Van Eyll.
Un démon, avait sûrement été invoqué par le marquis, et a finis par prendre le contrôle de son invocateur.
Ce démon doit posséder une fibre artistique ,et il a du préférer prendre possession de l'épouse, et depuis il procurait des pouvoirs à des personnes choisies au cœur des insoumises pour leur qualités artistiques. Tout en gardant la cruauté qui caractérise les démons.
Faustine se doute bien que la durée de vie de ses semblables n'est pas très grande, le démon se lassant probablement très vite de ses protégés.

En attendant tout se passait bien pour Faustine. Sa puissance était grande, comme pour ses amis du Fire circus. Surtout depuis que Kinkara avait réussie à fusionner avec Vanessa Pirelli et pouvait donc user de ses pouvoirs sans contrainte de temps.


Faustine était au marché noir, à St martial, afin de revendre des objets ramassés lors de la dernière sortie du Fire circus.

- Bonjour Faustine.
Il s'agissait de la marquise.
-Oh Bonjour! Vous m'avez l'air bien soucieuse. que se passe il donc?
Faustine se concentra, observant la marquise comme lui avait enseigné kinkara. Elle la vit alors sous son apparence véritable.
Une femme, entourée de flammes, peau couleur feu. Deux petites cornes, et une queue se terminant par une pointe.

- Oui faustine. Un grave problème que je ne peut régler moi même. Connais-tu Sunset Kay?
- Oui. Il s'agit d'une musicienne renommée. Je l'ai aperçue plusieurs fois déja.
- Elle fait partie de tes semblables. A vrai dire c'était même ma préférée, jusqu'a ce qu'elle me trahisse.
Je lui ai accordé des pouvoirs, et comme toi elle a grandit en puissance en éliminant ceux qui m'on déçue.
Mais ça ne lui suffisait plus, et comme je refusait de lui donner de nouvelles cibles, elle a cherché a acquérir son autonomie.
Elle s'est alliée à un groupe de sorcier du cercle afin de réaliser des rituels. Je ne peut tolérer cela.
- Oh je comprends. Moi non plus je ne tolère pas la trahison;
- Je ne peut m'opposer à elle directement, Faustine. Mais je vais tâcher de t'aider. Si elle est entourée de ses acolytes du cercle, tu n'as aucune chance. mais je peut m'occupez d'eux.
Elle a rendez vous avec un des mages dans deux heures, dans un square de nerva. Il ne sera pas au rendez vous, puisque je vais m'occuper de lui, mais toi tu y sera.

- J'ai compris. Je me prépare en vitesse et je fonce à l'archipel.
- Merci Faustine. Tu verra tu vas acquérir une formidable puissance.

Une fois la marquise partie, Faustine emprunta le ferry. Mais en ayant pris soins de récupérer un objet qu'elle avait laissé en stock au marché noir.

Le square était désert. Personne.
Faustine fit le tour, observa attentivement une statue représentant un héros désormais oublié.
Elle entendit un sifflement familier. d'instinct elle se jeta sur le sol, évitant une flèche de feu lancée dans sa direction.
Sunset elle aussi savait utiliser les pouvoirs du feu.

le combat s'engagea entre les deux jeunes femmes. Un spectacle pyrotechnique terrifiant, entre Faustine dans sa tenue comedia del Arte du Fire circus, et Kay dans un style plus gothique.
Sous les impacts des boules de feu et autres explosions, la satue començait a s'effondrer, tandis que les buissons et arbres du square étaient en flamme.
Plusieurs fois Faustine ne pu éviter d'être touchée, mais elle aussi atteignit plusieurs fois sa cible.
Faustine se mis à couvert derrière un petit muret, pour tenter de récupérer et se soigner un peu.
puis un doute l'envahit

- Traîtresse! cria t'elle. Tu va payer ton alliance avec le cercle!
En réponse une boule de feu, s'écrasa derrière le muret.
- Tu te moque de moi! cria Kay. je sait que c'est toi qui traîne avec ces misérables.

Ceci confirma les soupçons de Faustine. si trahison il y avait, elle était l’œuvre de la marquise.

- Attends Kay!! il y méprise! On a été manipulées. Le but est que nous nous entretuons. A moi aussi on a raconté que tu était de mèche avec le cercle! Et que tu avait rendez vous ici avec un mage !

Un moment de silence.
- Très bien. Je veut bien que l'on discute, Faustine. mais attention.

Faustine se releva. Kay était juste derrière le muret. Elle voit très bien comment la scène aurai fini. les deux auraient lancées leur nova et se seraient mutuellement détruites. Vraiment dommage car Sunset Kay était vraiment très belle, malgré un maquillage un peu envahissant.
Faustine commença à lui raconter ce qu'elle savait, et très vite Kay compris que la marquise s'était jouée d'elle.

- Mais pourquoi voudrait elle nous supprimer?
- Pour récupérer ses pouvoirs pardi. Tout ceci n'est qu'un jeu pour elle.
- Il nous faut vite la retrouver. elle ne nous laissera pas survivre.
- Attends un peu alors. Nous sommes encore bien affaiblies.
mais il était trop tard.

-Tuez les !!!

La démone venait d'ordonner à trois autres petits diablotins d'attaquer.
les deux premiers se jetèrent sur Kay, qui fut projetée au sol. Fasutine esquiva a charge du troisième, mais ne put éviter le souffle de flamme de la démone. Elle ne put qu'orienter la chaleur, ce qui l'empêcha d'être tuée sur le coup.
La démone emprisonna Sunset dans un cercle de flamme, la laissant en proie des deux diablotins.
Faustine réagit rapidement. une projection de flamme neutralisa le troisième diablotin, qui venait de la griffer.
Elle se tourna vers la démone, qui savourai déja sa victoire.
- Muahahah ! votre pouvoir sera bientôt de nouveau mien !

Faustine recréa un mur de flamme pour se protéger de la prochaine attaque de la démone, se doutant bien que celui ci ne suffirait pas.
Mais Kay n'avait pas dit son dernier mot. Elle lança ses dernières forces dans la bataille. Une terrible nova de feu secoua le square. les deux diablotins furent pulvérisés. Faustine fut projetée à terre, mais résista en partie au souffle grâce à son bouclier de feu.
La démone fut également projetée. Elle se cognat contre la statu du héros déchu. achevant sa destruction. Un gros bloc tomba sur la créature.
Faustine se releva péniblement. Kay gisait inanimée.
Elle s'approcha de la démone, qui repoussait le bloc de marbre qui l'avait écrasée.
Elle sortit sa dague.
- HaHaHa!! Tues moi Faustine! qu'attends tu !!
- Ne vous moquez pas de moi, marquise. je sait que si je vous tue vous prendrez possession de mon corps.
- Tout à fait ma chère. Alors profite de tes derniers instant, déclara la démone en se relevant.

A ce moment, Faustine planta sa dague en plein dans le coeur de la démone. Il ne s'agissait paa de sa dague habituelle, mais d'une dague particulière que lui avait prêté Kinkara.

- Mais je sait aussi qu'avec une telle lame je peut m'emparer de vos pouvoirs, marquise.


La lame se mit à luire d'une lueur bleue, puis passa rapidement à un rouge vif.
le flux d'énergie qui passait de la démone à Faustine était éblouissant. Les deux formes disparurent bientôt dans un halo lumineux rouge vif.
lorsqu enfin la lumière s'éteignit, la dague se brisa en morceaux.
la démone n'était plus qu'une forme rachitique, qui tomba petit à petit en cendres.
Faustine était quand elle radieuse. Un halo de flamme l'entourait, sa peau était de feu, et elle présentait des petites cornes et une queue pointue.
Elle se concentra un moment, et pris l'apparence humaine qui lui était familière.

Puis elle se dirigea vers la pauvre Kay, qui gisait sur le sol. Elle Fit appel au pouvoir du phénix, redonnant vie à la musicienne.

- Nous avons gagné Kay. Et c'est grâce à toi.
- ou est elle?
- C'est ce petit tas de cendre là bas. Maintenant la marquise Van Eyll c'est moi.


-----
Voici donc comment Faustine pris le nom de Faustine Van Eyll, et comment Sunset Kay devint son acolyte.
Faustine va donc arborer un costume de démone, et le fire circus à gagné (encore!) une autre recrue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faustine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faustine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Uraino Verderie, TF et Faustine (Février 2011)
» "3 Happy Days"
» Stage régional de sélection le 29 et 30 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF VILLAINS :: Récits de vilains-
Sauter vers: