LES VIGILANTS

Vigilants - Vigilants Noirs - Vigilant Archery - Licornes Vigilantes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nevermynd et l'île du cristal rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Nevermynd et l'île du cristal rose   Ven 16 Mai - 12:43

-Mais tu va trouver quelque chose ! Foutu programme à la noix !

Depuis trois mois déjà, le super-ordinateur de la base X-GEN tentait de déchiffrer le code contenu dans les trois carnets récupérés par Never.
En vain.

-ça commence à m’énerver. Ce n’est quand même pas une suite de chiffes et de lettres écrite au hasard rien que pour m’embêter !
Allez. Je vais prendre une douche pour me relaxer.
Sur le chemin menant de la salle de contrôle a la salle de douche, Never passe à coté de Mathild, en train de regarder paisiblement un film sur le grand écran de la salle de vie de la base X-GEn.

-Salut Never ! Oh tu m’a l’air bien fumasse.
-Oui. Un truc que je n’arrive pas à déchiffrer.
-Ah ? Le film parle de déchiffrage justement. J’avais envie de voir un film de sous marins, vu qu’on est dans une base sous-marine. Les Nazis ont une espèce de machine à code secrets et les alliés tentent d’en récupérer une.
-Une machine ?
-Une espèce de machine à écrire. Enigma.

Sur l’écran LCD apparait une curieuse machine a écrire, insérée dans une boite en bois, reliée a des fils électriques et avec de curieux rouleaux crantés a la place du chariot.

-Mathild ! tu est géniale ! merci !!!

Une semaine plus tard, le code avait enfin été déchiffré. Never ayant retrouvé une ancienne machine Enigma dans le fourbi de Sir Lydian, elle avait ensuite demandé l’assistance de Stan pour remettre celle-ci en état de décrypter. Enfin d’un des robots de Stan car celui-ci semblait très occupé par un gros projet.
Il s’agit d’une machine électromécanique et cela nécessite certaines compétences que Never est loin d’avoir. Mais une fois le principe maitrisé et la machine en état, le déchiffrage n’est pas très compliqué.

-C’est une chance que vous ayez conservé la machine qui a servit a écrire le message, madame Never. Sans les quatre rotors d’origine nous n’aurions rien pu faire.
-De la chance, j’en ai ! C’est de la patience qu’il me manque parfois. Tu remercieras Stan pour son aide, XT71

Le texte déchiffré parlait d’une île située en dehors des cartes, très petite, et donnait les explications pour s’y rendre

-32°80 N, 62°85 O ? Voyons voir… Humm. Me voila en plein cœur du triangle des Bermudes. Peut importe. Prends garde île du cristal rose, j’arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Ven 16 Mai - 15:20

Fin de soirée au Giseh. Bastian Herald retourne dans sa loge après sa représentation. Généralement il traine un peu au bar histoire de voir si il n’y aurait pas moyen d’emballer une jolie poulette, mais ces temps ci il préfère se tenir a carreau.
A peine a-t-il enlevé sa veste que l’on frappe a la porte.
- Encore une fan, se dit il. Mais je suis harcelé, ce n’est pas possible !.
On frappe à nouveau. Le chanteur hésite. La sagesse serait de rentrer le plus vite possible à la maison et éviter toute nouvelle aventure, mais la perspective d’une nuit torride avec une inconnue lui fait perdre toute notion de sagesse. Il s’éclaircit la voix et prends un air charmeur .
-Oui, entrez donc !
La porte s’ouvre, c’est Nevermynd.
-Blue j’ai besoin de toi !
-Oh voila qui est merveilleux ! Je n’espérais plus ! Un sourire immense s’affiche sur le visage de Blue. La soirée va être magnifique !
-Mais non crétin ! Je ne veux pas coucher avec toi ! J’ai besoin de toi pour voler des avions de l’ARC.
- Ah… je me disais aussi, c’était trop beau pour être vrai.
-J’ai besoin d’un moyen de transport pour une expédition dans le triangle des Bermudes. Et hors de question que j’y aille en bateau. La zone est connue pour ses perturbations météorologiques et magnétiques. Et il faut s’attendre encore à pire là ou je compte aller. Le matériel civil n’est pas suffisant. Je vais devoir récupérer du militaire.
Tu as bien travaillé pour l’Arc autrefois ?
-Oui. Et j’ai appris à piloter un Raider Arc. On devrait en trouver à Azincourt, dans l’archipel de Nerva. Il faudra également récupérer les codes pour permettre aux jets de décoller. Sinon on se fera descendre par les batteries automatiques.
-Très bien. Allons-y !
-Maintenant ?
-Oui maintenant. Et ne me dis pas que tu avais quelque chose de prévu, tu allais me proposer de passer la soirée avec moi.
-grrr. Bon d’accord. Mais avant qu’on y aille, dis-le.
-Dis le quoi ?
-On va bien récupérer des avions ? Alors dis le.
Never regarde Blue quelques instants, puis souris. Si çapeut lui faire plaisir et le motiver, pourquoi pas.
-Blue , je veut m’envoyer en l’air avec toi.
-héhé ! C’est partit ma poulette !

A peine deux heures plus tard, deux raiders de l’arc quittent la base d’Azincourt. Il a été très facile d’endormir les soldats chargé de la surveillance, les deux mutants ayant des pouvoirs provoquant le sommeil. Never a ensuite récupéré les codes en fouillant l’esprit d’un technicien, et Blue se souvenait des réglages à faire pour permettre aux engins de décoller.
-Ces engins sont très faciles à piloter Never. Il faut bien que les crétins de l’arc puissent s’en servir !
- T’inquiète pas Blue. Contente toi de piloter je vais établir un lien mental avec toi et comme ça je pourrai facilement t’imiter. Apprentissage moderne accéléré en quelque sorte.
-Et on va ou ?
-Cap au diable. Je vais utiliser l’énergie de la centrale électrique pour nous téléporter dans la base X-GEN.
-Houla ! Ce n’est pas dangereux ?
-Non. Pas si on se pose avant en tout cas !

Quelques minutes plus tard, les deux jets étaient dans la base sous marine X-GEN. Never avait modifié un des murs de la base pour qu’il puisse accueillir un portail de téléportation temporaire. Alimenté par le nouveau générateur, il permettrait de sortir de la base.
-Merci bien Blue. Du bon travail ! Tient, j’ai ça pour toi. Voici une liste de projets de films à venir. J’ai mis les coordonnées de la production à coté. Si il y en a qui intéressent ta copine, elle peut toujours essayer de les contacter.
-Okay, je lui passerais. Mais dis-moi Never. Pourquoi deux jets ?
-Je ne vais pas m’aventurer seule là bas. Je ne suis pas folle !
-Je peux venir ? Ça promet d’être intéressant !
-Je préfère éviter Blue. Ça risque d’être très dangereux pour toi.
-Pourquoi ? Il y a plein de filles nues sur ton île ?
-Surtout une activité psychique intense. Je ne pourrais pas te protéger.
-Oh. Je suis déçu. Mais qui va piloter alors ?
-J’ai mon idée.
Le lendemain, Never prends son téléphone portable, puis attends que son correspondant réponde.
-Bonjour Stan !
-Bonsoir Never. Alors ça s’est bien passé ton histoire de décryptage ?
-Oui très bien. Merci encore. Mais j’aurai un autre servie à te demander.
-Pas de problème. Mais n’abuse pas trop sinon je vais finir par facturer ! Continue Stan sur le ton de la plaisanterie.
-J’aurai besoin d’un pilote pour m’accompagner dans mon expédition. Mais un humain risque d’être trop sensible aux perturbations mentales qu’il y aura là ou je vais.
-Et tu as pensé à un de mes robots. Pas bête. Humm je vois à qui je vais demander de t’accompagner. Cela lui fera plaisir je pense. Tu verras elle te ressemble beaucoup, Never. Tu devrais l’apprécier.
-Très bien. Dis lui de me retrouver à la villa. Merci Stan !
Après avoir raccroché Stan tapote sur son clavier pour établir une communication.
-Focus ?
-Bonjour PERE.
-Ca te dirait un petit voyage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Ven 23 Mai - 17:13

- Simulation de perte du moteur droit. Coupure dans 5, 4, 3, 2 maintenant !
Le jet de Never s'inclina brusquement vers la droite, et commença à entamer une vrille ascendante.
Adroitement Never compensa la perte de motricité latérale, pour éviter de décrocher. puis réduisit la puissance du moteur gauche, afin de permettre à l'avionique de compenser.
- Trajectoire rectifiée en ... 6 seconde 35. Annonça Focus dans son jet. Fin de l'exercice. Remise en route du moteur droit.


Depuis cinq jours maintenant, Focus enseignait les techniques de pilotage à Nevermynd.
La cyborg et la mutante s'entendaient bien, même si leur première rencontre avait été un peu tendue.
Focus était allée à la villa de Never, suivant les instructions de son concepteur, Stanley Arrow.
Elle avait alors pris l'apparence de Never, et avait ensuite exploré la villa à la recherche de la mutante
Surprise par l'arrivée d'un double dans son bureau, il s'en est fallu de peu que Never n'abîme gravement la cyborg, par réflèxe de protection.
Focus eu juste le temps de reprendre son apparence habituelle et de se présenter, avant que Never ne lance des attaques d'énergie dévastatrices.
- C'est donc toi que Stan envoie ? dit Never après une rapide inspection mentale qui l'assura du caractère robotique de Focus.
- Il aurait pu me dire qu'il avait fait une copie !
- Pas vraiment. C'est une capacité que j'ai développée moi même. PERE ne l'avait pas prévu. ou tout du moins planifié.
- Tu peut prendre n'importe quelle apparence? Intéressant.
- Pas vraiment non plus. Il est très difficile de prendre une apparence humaine ayant une morphologie différente de la mienne. En fait il n'y a que vous que je sait parfaitement imiter. PERE vous avait pris comme modèle pour mon anatomie. Il me suffit de modifier la texture et les couleurs de mon enveloppe externe. Seuls les yeux restent difficile à simuler. Regardez attentivement.
Focus modifia la structure eds polymères qui la composaient pour reprendre l'apparence de Never. En effet les yeux avaient quelque chose d'étrange qui permettrait à une personne avertie de faire la différence entre Focus et Never.
- Il aurait quand même pu me prévenir. Même si cette histoire a dû bien l'amuser. Bon. Passons aux choses sérieuses. Stan a expliqué pourquoi j'ait besoin d'un cyborg?

Nevermynd était tout de même assez perturbée de parler à sa propre image, aussi voulait elle se concentrer sur son projet.

- Je n'ai pas la même sensibilité face aux agressions psychique que les humains. Cela a manifestement une grande importance.
- Exactement. Je compte me rendre sur une île ou il risque d'y avoir une activité psionique majeure. Une île ou l'on trouve des cristaux comme celui-ci. Approches, nous allons effectuer des tests.

Sur un piédestal luisait un gros cristal rose, légèrement fendu sur une de ses facettes.
Never posât délicatement une main dessus, tressaillit légèrement, puis se concentra en direction de la cyborg.
Celle ci ne réagit pas du tout au début, puis se tendit un peu, pour enfin reculer subitement.
Never retira sa main.
- Qu'est ce que tu as ressentit, Focus? J'ai augmenté graduellement l'intensité de l'onde psy.
- Au début rien. puis un picotement puis ensuite une douleur plus intense qui commençait à me faire des dommages.
- Tu n'as eu aucune vision? pas de troubles du raisonnement ou de la perception?
- Non. mais j'était quand même sévèrement attaquée. ça ne faisait pas du bien.
- Ca reste positif. tu aura mal mais au moins tu restera maître de tes actions. Un humain serait vite submergé, si il n'as pas lui-même des capacités psychiques pour se défendre. Nous allons voir comment augmenter ta résistance. Avec un champs électrique par exemple.

La suite de la semaine fut donc consacrée à la préparation. Entraînement au pilotage pour Never, la cyborg ayant été conçue avec un très bon niveau de maîtrise des engins, et entraînement à la lutte psychique pour Focus.
Never avait pris l'habitude de voir Focus lui ressembler, et avait même demandé à la cyborg de conserver aux maximum cette apparence. Elles s'étaient alors aperçues que Focus ne pouvait pas maintenir ce camouflage lorsqu'elle devait résister à un assaut psy trop dense.

Never appréciait l'humour particulier de la Gynoïde, son esprit logique s'amusant de toutes les petites contradictions. Passer une semaine avec une telle mécanique vous force à vous améliorer. En retour la droïde observait avec intérêt les agissement de la dirigeante mutante. Never n'était jamais en panne de projets et envoyait constamment des directives à son équipe.
Elles avaient également amélioré le système permettant aux jets de sortir de la base XGen. il était possible dorénavant de configurer le point de sortie du portail de téléportation, et elles avaient installé un système autonome dans chaque raider permettant un retour par teleportation à la base. Il vaut mieux par contre activer celui ci alors que l'appareil est au sol, bien sur.

L'entraînement aérien était surtout axé sur les manœuvres à effectuer en cas de conditions de vol extrême , ainsi que sur la reconnaissance et la navigation sans instruments. Il n'était pas dans l'intention de Never de faire du combat aérien mais plutôt de survivre aux conditions exceptionnelles que l'on peut rencontrer dans la partie du globe ou elles comptaient se rendre.

Never avait ensuite demandé à Focus de mémoriser la traduction des carnets secrets, puis enfin avait réglé les derniers détails de l'expédition.

- Parfait. nous partirons demain matin. Je te propose un cinéma pour nous reposer les neurones. Ou les polymères bien sur.
- Au cinéma? Pourquoi pas. Quel film? Demanda Focus.
- Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, annonça Never en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Jeu 29 Mai - 17:25

- Boomer ici Athéna. Orage droit devant!
- Boomer? Athéna? Demanda Focus.
- Ce sont des personnages d'une série télévisée. Des pilotes qui se ressemblent beaucoup, ajouta Never malicieusement. Je vais t'expliquer.
A force d'exercices mentaux, Never était arrivée à établir une connexion télépathique avec Focus. Différente de celle qu'elle est capable de faire avec les humains, mais une liaison tout de même. Cela lui permit d'envoyer rapidement un bref résumé de BattleStar Galactica.
- Ah je comprends. En effet c'est assez approprié.

Conformément aux instructions des carnets secrets, les deux pilotes étaient parti de fort Lauderdale ,direction plein Est.
Quelques minutes plus tard, les jets lancés à pleine puissance, elle avaient atteint leur première étape.
- Là , une île vaguement en forme de flèche!
- Parfait. Suivons cette indication. Les instruments risquent d'être déréglés, il ne faudra se fier qu'à de vielles routes de marins.
En effet, les compas et boussoles effectuaient régulièrement des sursauts inquiétants.
La conception des jets les rendaient peu sensibles aux émissions magnétiques, prévus pour lutter contre des super vilains aux pouvoirs parfois étranges, mais les instruments de bords eux étaient vite perturbés.

- Ca va Boomer?
- 5/5. Les champs magnétiques ne sont pas assez puissant pour m'affecter.
- Réduisons notre vitesse avant d'affronter l'orage. La visibilité sera réduite et il ne faut pas louper la prochaine indication.

Les deux jets s'enfoncèrent dans les nuages.

- Je ne vois plus la mer, il faut descendre plus bas!
- Bien reçu. Je passe en tête, Athéna. Je possède une meilleure vision.
C'est en évoluant au ras de l'eau que Focus se mis en recherche de l'îlot suivante.
- A 10 heures! Du corail !
- Selon les instructions Il doit s'agir d'un récif linéaire. passons au dessus pour vérifier.
- Visuel Correct. Récif linéaire partiellement submergé.
- C'est la bonne direction. Il faut partir dans le prolongement de cette partie submergée.

Les longues heures d'entraînement permirent à Never d'effectuer les manœuvres sans problème, malgré le vent soufflant de plus en plus fort.

- Nous allons en direction du cœur de l'orage, Athéna. Prépare toi à être secouée!
- Je ne peut pas rester aussi près de cette mer démontée! je prends un peu d'altitude! je me positionne à 50 mètres.
- Je grimpe aussi. j'arrive encore à distinguer l'eau de cette hauteur.
- Tu pourra féliciter Stan pour tes yeux, Boomer. Moi je n'y voit plus rien!
- C'est l'avantage d'avoir une amplification de la luminosité.
- Es-tu sûre que c'est prudent? Tu as pensé aux conséquences en cas de...

BBBBRRRRAAACCCCCCCRRRRR !!!!
Dans un grondement Assourdissant, la foudre venait de transpercer le ciel, dans un immense éclat lumineux.

- Pas d'inquiétude Athéna. Je possède un système anti-flash. Bien au contraire ces éclairs vont m'aider à trouver le prochain Atoll de corail.
- Très bien Boomer. je ne m'inquiète pas pour toi. Mais autorise moi à me faire du souci car je crains avoir été touchée par la foudre!

Le jet de Never avait reçus une terrible décharge. Un des deux moteurs était en train de prendre feu.

- Ne panique pas Never. Comme à l'entraînement. Tu vas couper le moteur touché et compenser avec celui restant. Une fois éteint le système d'auto-réparation devrait régler le problème.
- J'aimerai bien t'y voir ! J'ai l'impression d'être dans une machine à laver en plein essorage! Bon je coupe le moteur droit.
Cette manœuvre avait été répétée maintes fois à l'entraînement. mais par temps clair et ciel dégagé. Au cœur d'une tempête, c'est une tout autre affaire.
Très vite, le jet par en tourbillonnant.

- Redresse toi! Tire le manche pour corriger l'axe et utilise le palonnier pour compenser!
- C'est bloqué! c'est bloqué!
- Garde ton calme! Bloque le manche ! C'est juste un peu plus dur qu'à l'entraînement.
- Je n'y arrive pas! Trop de vent! Bordel!!!
Comme un réflexe, Never rentre en contact télépathique avec Focus.

... le jet est foutu.. Je vais m'éjecter.
... Non! grâce à ton lien, c'est comme si j'était dans le cockpit. Suis mes instructions.
Reprenant une grande respiration, Never entrepris de suivre les injonctions de Focus, plutôt que de tenter d'analyser la situation avec sa maigre expérience de pilote.
Très vite, effectuant des mouvements précis, le jet se stabilise
... voila. on va garder le cap le temps de la réparation. Et ensuite on tâchera de d'éloigner de cette foutue tempête.

Après quelques minutes passée à se faire balancer dans tout les sens par les vents, la propulsion du jet de Never était de nouveau disponible.
- Je remet en route le moteur! Annonça Never en activant les commandes. Tout re-fonctionne. Perte de puissance estimée à 5% seulement. On s'en sort bien!
- Reprise de la progression. Il faut trouver un double atoll de corail.
Heureusement pour les deux avions, même si la pluie et le vent continuent a faire rage, les éclairs se firent de plus en plus éparses. Et sans la vision exceptionnelle de Focus, c'est a l'aveuglette qu'il aurai fallu progresser.

- A 3 heures. J'aperçois quelque chose!
- Bien joué Boomer. Allons voir ça de plus près!
Le moral de Never semblait revenu. la frayeur de l'accident déja oubliée.
- Il semblerait qu'il s'agisse bien d'un atoll, mais il est partiellement submergé; c'est le bon?
- Je pense que oui. Mais cela va être plus difficile de déduire la direction à suivre. On était sensées partir à 30 degré depuis l'ouverture de l'atoll, mais là impossible de la distinguer.
- Il faudrait pouvoir plonger pour la trouver.
- Attends. j'ai une idée.
Never se concentra. Une minute. Puis deux.
- J'ai la direction. En route !
- Ah? Très bien mais comment?
- Il y a de la vie en bas. J'ai donc questionné un ou deux poissons. Il y a une murène pas très sympathique d'ailleurs. Je suis sure que j'aurai pu sonder directement le corail, avec un peu d'entraînement.
- Bien vu, Athéna. Reste à espérer que les poissons ne savent pas mentir.
- D'après les carnets la prochaine étape est un récif ou se retrouvent fréquemment les dauphins. Je devrait pouvoir également demander de l'aide à un dauphin. Continue de progresser à vue, Boomer. Moi je tâche de trouver un dauphin en ballade.

Grâce à l'aide de la faune marine, Never et Focus remontèrent facilement la piste laissée par la précédente expédition de Sir Lydian.

Elles étaient enfin sorties de la zone de tempête, mais les instruments étaient plus déréglés que jamais. Parfois même les commandes des jets ne répondaient plus aussi facilement.

- A toi de jouer, Athéna. Nous en sommes à la dernière étape!
- Les carnets indiquent que l'on devrait approcher de la zone d'influence du cristal. Je ne devrait pas tarder à le ressentir.
Habituée à la présence d'un de ces cristaux roses, Never ne tarda pas à détecter une onde psychique.
- Cristal détecté. Active tes protections , ça risque de piquer un peu.

Trois minutes plus tard, les deux jets étaient en vue de l'île.
- Youhoou! On l'a trouvée!! Comment ça va Boomer? Je sent que l'impact psy est assez costaud.
- Je résiste pas de souci. Commençons un vol d'observation pour trouver où atterrir.
- Entendu ! J'ai hâte d'aller explorer cette île.
- Bandit à 8 Heures! j'ai aperçu quelque chose bouger!

Les deux jets effectuèrent un virage sec, et se rapprochèrent rapidement de l'endroit désigné par Focus.

- Ouch ! Des terres nourricières. C'est raté pour nos vacances au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Ven 25 Juil - 18:49

- Tu aperçois quelque chose?
- Négatif. aucun cristal.

Never et Focus avaient posé leurs jets sur un espace plat , en haut d'une petite falaise. Never dévorait une barre de céréale, ainsi qu'une boisson énergétique, tandis que Focus scrutait les environs.

- Par contre je repère plusieurs groupes de terres nourricières. Rochers, quartz, sporamorts, razovignes. Pas de dévoreur.
- Les carnets indiquent une caverne sur cette île. il nous faut la trouver. Les cristaux sont sous terre, je ressent leur présence.
- Ces grottes peuvent être au niveau de la mer non? aux pieds des falaises?
- Le carnet mentionne que l'ancienne expédition s'est aventurée à l'intérieur de l'île. Mais je ne serait pas surprise que certaines issues du réseau de grottes soient vers la mer. Cette île est sûrement un gruyère. Allez. En route! Annonça Never après une dernière bouchée. Et n'allons pas trop vite pour ne pas rater d'éventuels indices.

Après avoir escaladé prudemment quelques rochers, les deux aventurières s'avancèrent vers le cœur de l'île.
- Je vais activer mon camouflage et partir devant. Il y a des Terres Nourricières qui patrouillent. Focus effectua alors un changement de la structure des polymères qui la compose, permettant à la lumière de la traverser sans modification du spectre lumineux. Ainsi rendue invisible, elle s'éloigna un peu de Never, dans une des direction ou elle avait déjà repéré un groupe de fongus en ballade.
Elle s'approchait de ce petit groupe, composés de fougères et champignons géants, lorsque ceux-ci se mirent précipitamment à courir en direction de Focus.
La cyborg s'apprêtait à affronter les monstres, mais il ne semblaient pas l'avoir aperçue et ils passèrent à coté d'elle a toute vitesse.

... Attention Never! Ils viennent vers toi !

Focus désactiva son camouflage optique et partit à la poursuite des créatures.

... Je vais tenter de les intercepter !

D'un bond, Focus se projette au milieu du groupe des terres nourricières, et assène un violent coup sur un champignon. Le fragile fongoïde s'effondre, mais ses collègues n'en tiennent pas compte et continuent de progresser en direction de la mutante.

... Ils ne s'aperçoivent pas de ma présence! j'ai pourtant désactivé mon camouflage! Je n'ai pas pu les retenir.
... Ne t'inquiète pas je les attends de pied ferme.

Never se tenait au milieu d'un espace dégagé, et vis le groupe s'approcher furieusement d'elle.
Elle concentra sa volonté, et attendit le dernier moment.
Alors qu'une Razovigne était presque au contact, elle lança une onde psychique de terreur.
Quasi instantanément, les monstres furent pris d'une panique indescriptible, et s'enfuirent dans la forêt.

-C'est curieux, remarqua Focus. Ils n'ont pas de système de vision, contrairement aux Terres nourricières que l'on rencontre aux insoumises.
- Oui. Il fallait s'en douter. ils doivent capter les auras psychique. Et toi étant un Cyborg tu as du passer au travers.
Je vais masquer mon aura, et nous devrions pouvoir progresser sans encombre. Par contre fini les communications télépathiques!

Au bout de quelques heures de recherches, les deux aventurières découvrirent une grotte.
- Attends. je vais sonder mentalement cette grotte.
Never se concentra quelques instants puis se retourna vers Focus.
- Nous sommes proches des cristaux, je l'ai sentit. Mais il y a également des terres nourricières pas loin. Et elles ont dues sentir ma présence également. Préparons nous à les affronter.
Venues des profondeurs de la grottes, Une douzaine de Quartz et fongoïdes se précipitèrent sur Never. Mais le comité d'accueil fut strict. Un rayon d'énergie projeta un quartz contre la paroi rocheuse, tandis que Focus broyait un champignon de ses deux poings chargés d'énergie. Chaque coups faisait mouche, et il ne resta bientôt aucun monstre valide.

- Pour l'instant c'est facile. Profitons en pour avancer!

Never se concentra un bref instant pour masquer a nouveau son aura psychique, tandis que Focus effectua un léger arrangement moléculaire, afin de produire de la lumière.
La grotte était profonde, et s'enfonçait rapidement dans le sol.
De temps en temps elles croisaient un groupe de quartz de granit ou encore de champignons, mais grâce au camouflage psychique aucun n'étaient agressifs. Les deux aventurières progressèrent encore un peu avant de tomber sur une petite caverne , où luisaient quelques petits cristaux de couleur rose.

- Ahh! voila du cristal! dit Never en ramassant un petit morceau. Et je ressent à travers lui la présence des autres! Il y en a un énorme plus loin !
Mais juste derrière elle, Focus semblait mal à l'aise.

- Je ressent des effets désagréables Never. Je doit dépenser beaucoup d'énergie pour mes fonctions logiques. Mon champ électrique n'arrive plus à me protéger.
- Zut. Attends je vais mettre en place un écran psychique autour de moi . ne t'éloigne pas trop, c'est tout.

Never pris une grande inspiration, se concentra puis étendit les bras. générant ainsi une bulle de protection contre d'éventuelles attaques psychiques.

- Merci. je ne me sent plus agressée.
-Parfait. continuons. je veut savoir ce qu'il y a plus loin.

Never empocha le morceau de cristal et pris un tunnel, Focus sur ses talons.

- Tu entends ce murmure Focus?
- Non. rien d'audible pour moi.
- On approche du but. J'espère que mon écran tiendra le choc.

Enfin, après un dernier coude, le tunnel déboucha dans une immense caverne.
Un énorme cristal rose trônait au milieu. Deux titans s'affairaient autour, semblant porter grand soin aux pulsations du cristal.
Tout autour, la caverne était remplie de gros cristaux roses, comparables à celui qu possédait Never dans sa villa.la lumière émanant du Cristal géant éclairait la caverne. Une poussière rose volait dans l'air ambiant, ce qui donnait un aspect cotonneux.

-Aie!!

Alors que Never s'avançait dans la caverne, pénétrant dans cette atmosphère chargée de particules roses, elle sentit comme des dizaines d'aiguilles la piquer. Elle recula précipitamment.

- Damnation! L'air est chargé de milliers de cristaux, fins comme des aiguilles. Elle traversent ma combinaison ! Il me faudrait un scaphandre pour pouvoir progresser .
- Et je ne peut pas avancer sans ta protection, Never. il règne ici un champ psychique que tu est la seule à pouvoir contrer.

Effondrée, Never s'assis par terre.
- Si près du but. J'ai été trop confiante. j'aurai du amener un scaphandre comme Lydian dans ses carnets, mais je pensait qu'il n'aurai servit que pour de la plongée sous marine.
- Si tu veut je tente de foncer et de récupérer un gros cristal? proposa Focus.
- Non. c'est trop risqué. et j'aurai vraiment aimé m'approcher du cristal mère.
- Il y a peut être un autre accès?

Never regarda Focus longuement, puis déclara.
- J'ai une idée. approche toi. c'est risqué mais je veut aller au bout!

Never se leva alors que Focus s'approchait d'elle. Elle enlaça son double cybernétique, la serrant fortement enter ses bras, et l'embrassant a pleine bouche, dans un processus de fusion.

Un lien fort s'était crée entre les deux lors de leurs entrâinements. Les créations de Stan étaient plus qu'un simple robot: possédant une ébauche de psyché, ils avaient le potentiel pour accueillir une âme. c'était suffisant pour Never, mutante aux capacités psychiques surnaturelles, pour permettre à son psyché de se déplacer dans ce nouveau réceptacle.
Seuls les sorciers du cercle des épines sont capables d'effectuer de tels transferts, et au travers de longs et couteux rituels, mais l'énergie psychique présente dans la caverne est telle qu'elle permit à Never d'accomplir cet exploit.
Au lieu de se protèger du flux psychique ambiant, elle l'utilisa pour se projeter en Focus.

Le corps de Never s'effondra au sol.

... J'espère qu'il tiendra le coup. J'ai crée un champs protecteur et envoyé des injonctions pour assurer les fonction vitales. Tu me laisse diriger Focus?

Le cyborg, contrôlé par l'esprit de Never s'avança d'un pas résolu vers le cristal géant.
Les titans autour du cristal étaient impressionnants. D'un pas ils auraient pu facilement écraser tout intrus. Mais ils n'attaquèrent pas l'androïde qui approchait, et au contraire s'écartèrent légèrement pour permettre l'accès au cristal.


Never tendit la main....


Tout d'abord un murmure, puis un brouhaha.
Des voix, des mots, des pensées.
Le cristal est comme un gigantesque écouteur des pensées de ce monde.
En se concentrant on peut suivre une pensée.
- pitié! pitié ! Des plaintes parfois, des cris souvent. la souffrance est présente.
- Je t'aime, mon amour. Beaucoup de sentiments également; et du désir.
- Oh quelle beau petit cul ! ça c'était Blue. Rien a dire c'est le plus gros obsédé de cette planète.


Never se promenait au fil des pensées de ce monde. un voyage merveilleux qui ne voudrait pas de fin.

"Ces cristaux sont vraiment intéressants. il faut en savoir plus!" Ah tient. qui donc s'intéresse aux cristaux?
"Oui maître. je vais me renseigner"
"Enquête auprès du Cercle, Brise mortelle. Ils sont au courant de bien des secrets!" Scirocco et Brise. Il faudra que je les surveille ces deux là.

- Bonjour! Nevermynd c'est cela?
Tout à coup une voix s'adressa directement à Never. Une voix douce et féminine.
-Ne t'inquiète pas. Je suis Psyché. Tu doit me connaître n'est-ce pas?
- On devrait la neutraliser. Tout de suite! rajouta une autre voix de femme.
- Calme toi Aurora. Tu en veut à ces mutants de t'avoir envoyé à l'hôpital mais tu sait bien que cela ne mènera à rien.
- Comment faites vous pour me parler? demanda Never, un peu paniquée.
- Nous étions en train de discuter, Aurora et moi, avec un ami en Inde. très peu de personnes sont capables de projeter leur psyché aussi loin, et nous t'avons entendu comme crier sur toute la planète.
- C'est très aimable de m'avoir invité dans votre conversation.
- Remercie seulement Psyché. moi j'ai plus envie de te broyer la cervelle !
- Aurora. laisses nous veux-tu? Je suis mutante moi même et je profite de la seule occasion que j'aurai peut être de parler à l'une des responsables des Xgens!
- D'autres mutants que moi auraient le même style de discours qu'Aurora Borealis, dame Psyché. mais moi je suis partisane de l'entraide entre mutants de tous bords.
- Les choses évolueront peut être un jour. En attendant méfiez vous de ce Lord Recluse …
- Ou de Statesman bien sur , ajouta ironiquement Never.
- Bien sur, concéda psyché.
Aurora !!! non !!!

Tout à coup le cristal réagit violemment. Aurora avait probablement tenté une attaque, mais ignorait que Never agissait au travers du cristal.
De Rose il passa au rouge, et les titans se mirent à gesticuler frénétiquement. Aurora est puissante et n'avait pas du y aller de main morte.

Voyant un titan s'approcher Never recula vivement. Et un coup d’œil au plafond de la caverne lui appris que celui ci menaçait de s'effondrer.

... reprends les commandes, Focus, il faut se sauver !!!!

Focus se mis à courir du plus vite possible. A l'entrée de la grotte elle récupéra le corps de Never, puis repris le tunnel en direction de la surface.
Il ne lui fallut que quelques minutes pour revenir aux jets, malgré le sol qui commençait à trembler et les chutes de pierres.

- C'est bon, tu peut me déposer! Never avait réintégré sont corps d'origine.
- Ca ira? tu pourra piloter? Il faut décoller avant que la corniche ne s'effondre!

Les deux jets s'envolèrent rapidement, et mirent cap sur les insoumises.

-Quel dommage. ce cristal était une pure merveille. Heureusement j'ai ressentit la présence d'autres cristaux de part ce monde. Mais cette peste d'Aurora Borealis regrettera son geste. J'espère qu'elle a pris une bonne claque.
- Nous ne ramenons rien, Never. tout tes plans tombent à l'eau?
- Ce n'est rien, Focus. ils étaient mauvais de toute façon. J’ai eu des informations, et trouvé des soutient. Et j'ai quand même ce petit morceau. Il me sera sûrement bien utile.

- Never?
- Oui Focus?
- c'est la première fois que quelqu'un m'embrasse.
- Ahaha! Et ça t'a plus?
- Oui.
- Alors il y aura d'autres fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Ven 25 Juil - 19:29

Nevermynd, dans son nouveau costume "Black Aurora"
A noter le médaillon avec un morceau de cristal rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Mar 12 Aoû - 20:15

-Debout ! Le petit Dej est prêt!
Never s'étira un peu, se leva pour enfiler un T-shirt, puis quitta sa chambre pour la grande salle de la base Xgen. Biscuits, confitures étaient posés sur la table, ainsi qu'un bol de café bien chaud.
- Oh! Génial. Tu as réparé la cafetière. J'ai un appétit de loup. J’ai encore imaginé que je flanquais la raclée à Aurora Borealis cette nuit. De quoi me mettre de bonne humeur! Rajouta Never en souriant.
- Nous rendons visite à PERE aujourd'hui?
- Oui, Stan m'a prévu qu'il était prêt pour notre expérience, expliqua Never entre deux bouchées. Mais cela risque de prendre du temps, et je préfère avoir l'estomac bien rempli.
- Tu as prévu de partir quand? Demanda Focus. Elle avait beau ne pas être humaine, on devinait l'impatience dans le ton employé par la cyborg.
-Dès que je me serais habillée. En pantalon et pull col roulé. Je sais bien que Flora n'est pas jalouse, mais je ne prendrais aucun risque.


A peine une heure plus tard, Never et Focus se présentaient à l'entrée du domaine de Stan. Une voix s'adressa à elles.
- Bonjour Mesdemoiselles. Veuillez entrer. Je préviens Monsieur Stanley de votre arrivée.
- Salut XT71 ! Tu va bien?
- Oui. Très bien. Merci Focus.
- PERE est ou?
- Dans son laboratoire. Il vous y attend.

Après avoir passé quelques portes, Never entra dans le laboratoire de Stan, Focus sur ses talons.

- Salut Stan!
- Oh! Salut NEv! Tu vas bien? Tout est prêt. Nous allons pouvoir commencer les tests.
Situé au milieu de la salle, sur une plate-forme mobile, se tenait un androïde, immobile.
Une synthéchair le recouvrai, laissant transparaître les composants cybernétiques. Ce robot était d'apparence identique à Focus, si ce n'était l'absence de cheveux, et avait donc la même morphologie que son modèle, c'est à dire celle de Never.
- Comme je te le disais, je n'avais pas de cyborg "vide". Alors j'ai reconstitué celui là, à partir des travaux effectués pour Focus.
- Il … elle est magnifique. Tu es vraiment un artiste Stan. Merci de te donner tout ce mal.
- Ce n'est rien. Et ça m'intéresse grandement aussi. Ces expériences d'ordre psychiques pourront peut être m'aider à mieux comprendre mes propres pouvoirs également. Mais je t'en prie. Installe-toi.

Never s'avança jusqu'au fauteuil posé devant l'androïde. Après s'être assise, elle se concentra profondément, sondant de son esprit l'être cybernétique.

- Rien. Je n'ai aucune résonance. D'un autre coté je n'ai jamais ressentit quelque chose d'un être inanimé.
- Ne soit pas déçue Nev. Je n'ai encore implémenté aucune fonction cognitive. C'était surtout pour étalonner à vide. Mais aussi parce que j'hésite sur la suite.
- Ah? Explique.
- A ce stade de la conception, J'en suis à une étape plutôt complexe, où j'utilise le cerveau d'un humain décédé. Et quand j'entame cette démarche point de retour possible. Mon enfant devient vivant. Mais vu ce que tu essaye de faire, je pense qu'il faut que j'agisse autrement.
- Il lui faut tout de même un cerveau non?
- Bien sur. Alors je me suis attelé à la conception d'un cyber-cerveau. J'ai mis le paquet. Des fonctions mémorielles, sensorielles, analytiques. une banque de donnée, des capacités de calcul, de décodage et de cryptage. Mais si tout est fonctionnel, il manque le dynamisme.
-Houla. Tu n'as pas l'air d'avoir chaumé! C'est très intéressant! J'ai hâte de voir ce que je pourrais faire avec ce cortex !
-D'accord Never. XT71! Mise en place du cyber-cerveau s'il te plait.

Depuis une machine située derrière le cyborg inanimé, un bras télescopique s'avança vers la base du crane, et un cliquetis se fit entendre.
- Heu! Oui, j'ai encore des soucis de miniaturisation. Pour l'instant le cerveau c'est la grosse machine située derrière.

Never repris sa concentration. Pendant plusieurs minutes. Utilisant sa sonde mentale a pleine puissance, elle essaya d'établir ne serait-ce qu'un léger contact. Autour d'elle Stan et même Focus ressentaient ces efforts.

- J'ai quelque chose.. Dit-elle dans un soupir. Ou plus exactement j'ai trouvé du rien.
- Hein!? Rien? Ça veut dire quoi?
- Ben j'ai localisé comme un vide à un moment, un espace vide. Vraiment curieux, mais difficile à ressentir.
- Je ne comprends pas.
- Quand je rentre en contact télépathique avec quelqu'un, je ressens son esprit. Son aura, sa psyché. Appelle ça comme tu veux.
C'est plus ou moins fort selon les individus. Déjà plus faible chez les animaux, encore moins chez les plantes, résiduel chez les micro organismes. Pour les choses inanimés on ne décèle rien. Aucune différence avec l'environnement. Après j'ai déjà rencontré des exceptions. Focus bien évidement, mais les ferrailleurs aussi. Mais là c'est différent également. J'ai décelé un vide. Comme un espace que l'on pourrait remplir.
- C'est cet espace qui serait rempli chez Focus? demanda Stan
- Oui. Très certainement. Mais difficile de savoir comment c'est arrivé. Est-ce dû aux cerveaux humains utilisés, ou alors à ton intervention? J'aimerai bien savoir... En attendant j'aimerai bien essayer de remplir cet espace vide, mais je manque de puissance.
- Ah? Pourtant je commençais à avoir mal à la tête quand tu te concentrais tout à l’heure. Ça m'avait l'air plutôt costaud!
- Quand j'ai réussi à fusionner avec Focus, Il y avait une formidable puissance psychique à disposition. Là je n'ai que moi.

- Ah? Et il n'y pas moyen d'utiliser à nouveau cette source?
- J'aurai bien aimé en ramener plus mais tout ce que j'ai c'est ça, ajouta Never en sortant un petit bout de cristal de sa poche.
- Oh. Intéressant. Ce cristal aurait des propriétés psychiques? Je peux te l'emprunter un moment?
- Oui bien sur, Dis Never en tendant le cristal à Stan.

Stan se dirigeât alors dans un coin de son laboratoire et commença à s'affairer.

- Je pense que PERE en a pour un petit moment. Déclara Focus. XT71? Tu sais te débrouiller en couture?
- Oui bien sur. Besoin d'une retouche particulière?
- Pas pour moi. Les capacités métamorphiques de mes polymères me conviennent parfaitement. Je pensais pour Never.
- une tenue de soirée? Ou une armure?
- ça sera plus simple si je te montre.

Utilisant ses capacités, Focus changeât son apparence cybernétique pour prendre celle de Nevermynd. Cette transformation lui était désormais familière et s'effectua en à peine une seconde. Un tissu noir habillait alors Focus, dans une réplique sombre du costume utilisé par l'héroïne Aurora Borealis.

- Une animosité s'est réveillée entre ces deux Psioniques. J'ai pensé que ça aurai de l'impact, en plus d'être efficace.
- C'est selon vos désirs. Madame Nevermynd? Demanda Xt71 en se tournant vers la mutante.
- Oh. Ça me plait bien oui. Une belle manière de faire passer le message.
- Très bien. Je me mets à l’œuvre. Une petite collation en attendant ?

Le thé était servit depuis une petite heure lorsque Stan cria dans leur direction.
- Never viens essayer ça !

Stan avait encastré le cristal dans un bandeau métallique, d'où partait un fil relié à la grosse machine qui faisait office de cyber-cerveau.

- J’ai analysé la structure cristalline, et je l'ai reproduite pour en faire une espèce de fibre psychique, sur le même principe que la fibre optique. Ceci devrait te permettre de te relier directement au cyber cerveau, sans interférence. De plus j'ai installé un amplificateur au niveau de la connexion. On va voir ce que ça donne.

Never pris le casque et le plaça sur sa tête, son front directement en contact avec le cristal. Puis se rassis dans le fauteuil et repris sa concentration.

- En effet je ressens beaucoup plus facilement les contours de cet espace psychique. Et sans trop forcer. Mais cela reste faible.
- Attends j'effectue des réglages.

Stan tapota sur une console au niveau de la machine.

- Dis-moi quand ça va mieux, Nev.
- Le signal s'amplifie.. là je le perds. C'est de nouveau mieux ... Stop !!! C'était très bien un peu avant. reviens... parfait !!!
Oooohhhhh!!!!
.
.
.

Une minute s'était passée et Never n'avait plus rien dit.
- Never? Demanda Stan?
Pas de réponse.
- Never?!? Xt71. Un souci?
- Diagnostic vital positif. Annonça Xt71
- Que se passe t-il ? Réponds Never !

Stan s'approcha de la mutante. Elle avait son air sérieux. Aucun signe d'angoisse, ni de douleur.

- BOUH !!

Stan sursauta. C'était le cyborg derrière lui qui avait crié
- J'ai eu un peu de mal à comprendre comment faire fonctionner tout ça mais c'est pas mal !

Toujours relié à la machine située derrière lui, le robot était en train de regarder son bras, qu'il agitait devant lui.

- Whaou Never! Tu as réussi !
- Oui, et j'en suis bien contente. Mais n'espère pas que je t'appelle papa pour autant !
- c'est comment? Ça fait mal?
- Non. Pas du tout. Cette fois c'était la vraie Never qui parlait. Le robot était retourné à un état inanimé.
- le retour se fait facilement. C'était surtout ça qui m'inquiétait.
- Tes conclusions?
- Même si on ne peut pas forcement parler d'âme, tes enfants ont quelque chose de suffisamment similaire. Ce ne sont pas des machines ultra perfectionnées. Se sont bien plus.
- Mais pourtant tu as réussi à prendre le contrôle de ce robot qui n'a rien d'autonome?
- Ne me baratine pas Stan. J’ai sentit qu'à un moment tu as fait quelque chose de particulier. Je n'y serais jamais arrivée sans ça. Même avec la puissance de milles cristaux.

Stan regarda Never avec un air inquiet.

- Mais ne t'inquiète pas. Ça ne regarde que toi. Moi je me contenterais volontiers d'avoir un corps cybernétique à disposition!
-Hé hé, on ne te la fait pas à toi. Laisse moi fignoler le corps. J’ai tout un cyber-cerveau à faire rentrer dans un pauvre petit crane. Mais en utilisant des nanoparticules comme celles de Focus je devrais pouvoir y arriver.
- Merci Stan. J’espère que je ne te demande pas trop. Je vais faire virer des fonds pour t'aider.
- Très bien. Les matières premières ça coûte cher en effet.

Un autre robot entra dans la pièce, un portant avec une combinaison noire au bras.
- Voici votre tenue, madame Nevermynd. Polymères ultra résistants, champs électrique de protection, camouflage thermo-optique. Et petite touche spéciale demandée par PERE : fonction amincissante.

- Staaaan !
- J'ai toujours dis que tu avais de grosses fesses, ajouta un Stan rieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Jeu 18 Sep - 12:55

Dans la salle de gym de la villa , Never transpire à grosses gouttes.
Depuis ses expériences extra-sensorielles, Nevermynd ressent encore plus que d'habitude le besoin d'entretenir son corps.
La sonnerie du téléphone retentit en plein milieu d'une série d'exercices pour les pectoraux , sous la direction de Focus qui joue le rôle d'entraîneur,.

- Je réponds! Continues ta série Nev.
Focus récupère le cellulaire de Never, puis active la communication.

- « Oui, ici Alice Jackman. » L'imitation est presque parfaite. Mais Blue est un expert du son et reconnais la supercherie
- « Très drôle, Focus. Dis voir, la belle est là ? »
- « Oui. Alice, téléphone, » crie-t-elle, en couvrant le microphone de sa main, « c’est ce drôle de type, Blue quelque chose. »
- « Donnes voir ça. » le combiné passe d’une main à l’autre et c'est une Never essoufflée qui questionne.
- « Allo ? »
- « Salut, Never. Dis donc, le drôle de type aurait un service à te demander. Ca ne te dérange pas ? »
- « Bien sûr. Entraide entre mutants, tu connais mieux que moi notre devise. »
- « Tu pourrais te servir de tes pouvoirs mentaux pour localiser quelqu’un ? »
- « Sans aucun problème. »
- « Autre chose … »
- « Quoi donc ? »
- « J’ignore ce que vous venez de faire, toi et ta robote, mais je suis disponible pour venir vous aider. »
- « Ah bon, toi aussi tu fais de l’aérobic ? »

Cet imbécile de Blue a failli raccrocher sans me dire qui je devait trouver.

- Il s'agit de ma cousine. Ava.
- Ah oui tu nous en avait parlé. Et tu nous avait dis de nous méfier d'ailleurs.
- Exactement. Elle commence à pousser le bouchon un peu trop loin ces temps-ci, et je veut la retrouver pour une mise au point.
- Je la retrouves, je te dis ou elle est, et je ne pose pas trop de questions. J'ai bien compris?
- Ouaip ! Merci Nev!

Il me fait bien rire, ce Blue. Pour lui les pouvoirs psychiques sont un mystère, alors c'est forcement facile. Mais localiser quelqu'un par ce biais n'est pas du tout évident, surtout si celui ci a également des pouvoirs mentaux. Si Ava souhaite rester discrète, elle ne laissera pas plus d'empreinte psychique qu"une plante verte.

- Fin de la séance! On a du boulot!

Une fois douchée et habillée, Never se rendit dans son bureau. L'énorme cristal installé au milieu de la pièce se mit a luire d'une légère couleur rose, comme si il était heureux de revoir Alice. L'un des murs de la pièce était presque entièrement occupé par une imposante installation électronique, avec en son coeur le cyborg conçu par Stan, Ever.

Never s'assis dans son fauteuil, et se coiffa avec un bandeau dans lequel est incrusté un fragment rose. Puis elle plongea son esprit dans le cristal.

Dans cet énorme cristal, Never a stocké toutes les pensées de surface des filles qui composent son agence de mannequin. C'est fou ce que le cerveau peut enregistrer sans que l'on s'en rende compte. la mémoire des humains est un outil formidable, a peine utilisé. Mais ainsi stocké par transfert psychique, On peut ensuite les trier, les consulter, et ainsi revoir une scène, d'une manière extrêmement précise.

Ava stryer...

Très rapidement plusieurs scènes se manifestent à l'esprit de Never. Dans l'une d'elle c'et un homme qui énonce ce nom à un ami, lors d'un cocktail privé, dans une autre c'est une dame qui en parle au téléphone, dans une troisième le nom est inscrit sur une liste d'invités.
Never travaille alors pour inspecter les différentes soirées. Elle sait que ses filles travaillent souvent à l'accueil ou au vestiaire lors des soirées, et finalement elle parvient à identifier Ava. Elle éstt assez grande, fine, la peau mate. Ses longs cheveux sont de couleur pourpre, et ses yeux argentés.
Le cristal étant un stockage psychique, les émotions ressenties au moments des scènes sont très bien retranscrites. A chaque fois que Never retrouvait Ava dans une scène, elle ressentait l'impact émotionnel que celle ci avait eu sur les filles de l'agence.

Parfait! se dit Never.. si je ne peut pas trouver directement le psyché d'ava, je pourrait facilement remarquer les traces qu'elle aura laissée dans l'esprit des gens. MAis d'abord réduire le cercle des recherches.

A partir des émotions ressenties par les filles, Never se confectionna un modèle psychique. puis fit ressortir toutes les scènes qui ont une correspondance avec cette empreinte. Never les trie par ordre chronologique, puis se concentre sur le sentiment d'orientation géographique des témoins. Ile Saint Martial, quartier Jackpot.


Peu de temps après, Focus et Never enquêtaient sur place. Never dans un tailleur stylé, et Focus en Jean Tshirt, d'apparence humaine.

- Je ressent l'impact d'Ava sur le voisinage. C'est assez récent sur ce marchand, dans cette boutique. Continuons dans cette direction. Je vais me concentrer sur la recherche psychique.
- D'accord. je reste vigilante. Ne t'inquiète pas, acquiesça Focus.

Le duo explora quelques pâtés de maison, quand elles approchèrent d'un hôtel.
- Je pense que c'est ici, les gens du coin sont particulièrement altérés.
- Oui mais ne t'arrête pas! s'exclama Focus en forçant Never à continuer son chemin.
- Que se passe il ?
- cet endroit est surveillé. Je le sent.
- Par des moyens technologiques?
- Oui.
- Très bien . Eloignons nous un peu. J'ai eu le temps de sonder le majordome de l'hôtel, et il compte bien Ava parmi ses clientes, et elle n'est pas sortie.

De retour sur une grande avenue du quartier, Never se retourna vers Focus.
-Je vais prévenir Blue que j'ai localisé sa cousine. Tu pourra rester ici pour surveiller? tu sait être plus discrète que moi et tu sera insensible à d’éventuelles manipulations d'Ava.
-Oui. un bon camouflage furtif devrait rendre mon repérage plus difficile.
-Et empêche Blue de faire une bêtise. Si jamais il veut la tuer, intervient. J'arriverai dès que possible. De toute façon on reste en contact.

Sur ces faits, Never retourna à la villa, pour consulter encore le cristal et tenter de deviner qui pouvait bien surveiller cet hotel.

... Alice?
... Oui Focus?
... J'aperçois Blue. Il a l'air furieux.
... Suis le! dans son état il ne te remarquera sûrement pas.

Activant son camouflage, Focus emboîta le pas de Blue, le suivant à travers les étages d'un hôtel terrorisé par l'arrivée d'un super vilain. Peu de temps après, Blue frappait à la porte de la chambre, puis giflait brutalement une Ava en tenue d'infirmière.

... Alice?
... Qu'est ce que c'est que ces bruits! Blue est en train de torturer Ava ?
... heu pas vraiment...
... Oh... sacré Blue. Voyant la scène par l'intermédiaire de Focus, Never ne put s'empêcher de rire
... bon ce n'est pas la peine d'insister. je te ramène .

combinant énergie et pouvoir psychique, Never téleporta Focus auprès d'elle.

-Tout de même. Je ne sait pas ce qu'a fait Ava, mais elle ne méritait pas un châtiment pareil, déclara Never.
Et c'est riant aux éclats qu'Alice et son double cybernétique se dirigèrent vers la salle de musculation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delenda

avatar

Nombre de messages : 1412
Age : 43
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   Mar 25 Nov - 19:59

samedi 02h17, Saint Martial, Hôtel particulier de l'inquisiteur Golner.

La silhouette traverse sans bruit le hall d'entrée. D'un bond elle attrape la balustrade et dans son élan, effectuant un salto, se retrouve à l'étage, sans avoir emprunté les deux gigantesques escaliers.
Evitant le champs des caméras, elle traverse un couloir en quelques enjambées furtives. Elle ouvre la porte du bureau, pour la refermer silencieusement derrière elle.

Peu après, la lampe torche du garde de service parcours le couloir, puis s'éloigne.

La silhouette s'est quand à elle approchée du magnifique bureau en bois, éclairé par les rayons de lune qui passent au travers d'une grande baie vitrée.
Méthodiquement la silhouette dépose un objet sur le bureau.
Il s'agit d'une silhouette féminine. tout de noire vêtue, un katana dans le dos.
Elle se retourne vers la fenêtre, contemple le jardin situé une dizaine de mètres plus bas, puis la ville alentour.
Le katana dégainé, elle se met en appui sur une jambe, l'autre étant tendue vers la fenêtre.
La pointe du katana est dressé vers la vitre.
Au moment au le sabre devient immobile, il est projeté vers l'avant à une vitesse fulgurante.
La fenêtre vole en éclat.
Accompagnant le mouvement du sabre, la silhouette effectue une roulade et saute dans le jardin avant de disparaître dans les ombres, tandis que l'alarme résonne dans toute la demeure.



samedi 9h58, Cap au diable, bâtiment de l'Arachnoss.

- Je vous remercie d'avoir répondu favorablement a mon appel , madame Jackman.
- Le marshall Brass a su me faire parvenir rapidement votre requête, et il m'a demandé de vous rendre ce service, Inquisiteur Golner.

Never était assise à un bureau de l'organisation Arachnoss. Elle était accompagnée de miss Chantel, la gérante de l'agence Rever.
En face d'elle l'inquisiteur, à coté d'eux un administratif Arachnoss. Une fille très jolie, mais apparemment peu subtile. Elle a due être recrutée sur d'autres critères que ses compétences professionnelles.

- Cette nuit ma demeure a été victime d'une intrusion.
- Je vous arrête tout de suite, Inquisiteur. Je dirige une agence de mannequins, pas une société de sécurité.
- Le marshall m' a pourtant affirmé que vous étiez capable de bien plus, madame Jackman.
- Oui certes, mais pour de petite tâches précises et dans un domaine limité. je ne possède pas les effectifs nécessaires a la surveillance d'un domaine.
- Oui tout à fait. Mais ce n'était point ce que je voulait vous demander.
- Alors qu'attendez vous de moi?

L'inquisiteur posa une carte sur son bureau.

Il s'agissait d'une simple carte de visite. En haut a droite, comme pour marquer une appartenance à une société, schweizer-metallbau était imprimé en lettre majuscule. Sur le corps de la carté était écrit ce texte : "Je repasserait demain, à minuit."

- Ce soir j'organise une réception. Une réception un peu spéciale, avec des gens très importants mais qui souhaitent un maximum de discrétion. aussi je ne pourrait appeler une garnison en renfort. Arachnoss est bien sur au courant de ce genre de soirées, qui me permettent d'agrandir et d'affirmer un réseau qui nous est souvent bien utile, mais je doit me débrouiller seul. à titre privé si vous voulez.

- Vous souhaitez donc que j'assure votre protection? Never n'avait pas tenté de sonder l'esprit de l'inquisiteur. Si celui ci avait reçu une formation chez les fortunatas, il aurait pu s'en rendre compte, Never préférait ne pas courir ce risque.
- Oui, mais ce ne sera que la moitié du travail. J'ai reçu d'autre cartes auparavant. mais c'est la première qui mentionne schweizer-metallbau.
- Qu'est-ce?
- le modèle de la serrure de ma chambre forte. Ce qui signifie que l'intrus est déjà parvenu jusqu'à elle auparavant.
- Des soupçons sur le cambrioleur?
- Non, hélas. Et il pourra très bien faire partie de mes invités.
- C'est pour cela que vous souhaitez une aide discrète?
- Oui, mais pas seulement. J'aurai pu engager d'autres mercenaires très doués, mais ils n'ont pas le charme de votre équipe.
- Oh je vois. je veillerait à ce que mes acolytes soient habillées en conséquence.
- J'en déduis que vous acceptez ? Je suis pour ma part d'accord sur le montant des honoraires que vous m'avez fait parvenir ce matin.
- L'affaire est entendue. Nous passerons cet après midi chez vous pour effectuer une reconnaissance, puis reviendront ce soir pour votre réception.
-Je préviendrait mes hommes. Nous nous reverrons ce soir, madame Jackman.


Samedi 21h38 Saint Martial, Hotel particulier de l'inquisiteur Golner.

Une à une, les vedettes s'approchèrent du ponton, pour déposer les invités. Fonctionnaires véreux, avocats et financiers de Paragon city , mais aussi riches propriétaires des insoumises et autres îles. Des hôtesses court-vêtues les guides alors vers le Hall, où un buffet champagne les attendait, ainsi qu'un spectacle de strip-teaseuses.

Never avait débarquée peu avant, accompagnée d'Ethel et Brûlure et de six autres membres de l'agence Rever. Ethel était habillée d'une longue robe noire fendue, laissant régulièrement apparaître le galbe de ses cuisses. Brûlure avait choisi de mettre en valeur ses formes dans un style Russ meyer. Cuissardes et bustiers faisaient ressortir une nature généreuse. Never quand à elle avait une robe courte et légère, ajustée au plus près. L'inquisiteur les accueillit avec un large sourire.

- Bienvenue mesdames! Je voit avec plaisir que vous avez su vous mettre en accord avec l'ambiance de ma soirée!
- Bonsoir Inquisiteur. Mes associées vont prendre leurs quartiers dans votre salle de surveillance. Je resterait auprès de vous pour assurer votre sécurité. Vous n'y voyez pas d'inconvénient?
- Bien au contraire ! Laissez moi vous montrer ce que je vais proposer à mes invités.
- Les hôtesses que nous voyons ont été engagées pour l'occasion ?
- Ah je vois que vous n'avez pas oubliée d'être prudente. Rassurez vous, il s'agit de mon personnel. Ces filles ne travaillent que pour moi. Les danseuses aussi.
- Parfait. Par contre je n'ai pas vu vos gardes?
- Là est mon sujet d'inquiétude. La plupart ont été empoisonnées suite à une des visite de notre voleur. Je n'ai plus que quelques hommes valides.
- Ne vous inquiétez pas. Mes employées seront les remplacer, et seront plus agréables pour vos invités que des soldats Arachnoss.
Never se tourna vers les jeunes filles.
- Ethel tu t'occupe de placer une surveillance. tu préviendra Brûlure du positionnement de chacune. Brûlure tu files au poste vidéo avec Pauline.
puis elle se retourna vers l'inquisiteur.
- Voila. Vous désiriez me montrer quelque chose, Inquisiteur?

L'inquisiteur Golner pris Never par la taille et lui fit traverser le hall. Derrière le double escalier menant aux étages, un autre escalier menait au sous sol.

- C'est ici que j'emmène mes invités de marque en fin de soirée !

En bas de l'escalier, éclairée par deux grands chandeliers, une double porte en bois sculptée. L'inquisiteur ouvrit la porte d'une poussée.
Une gigantesque salle voûtée, au centre de la pièce banquettes et canapés feutrés. au fond un bar richement fournit, le tout éclairé par une lumière rouge. Sur les cotés plusieurs alcôves. Une bonne vingtaine en tout. Et dans chacune des alcôves une jeune fille. Chacune dans un style différent. Ecolière, gardienne de prison, infirmière ...

- Voici ma collection personnelle. Mon agence à moi si vous préférez, ajouta-t-il dans une navrante tentative d'humour.
- Je comprends mieux pourquoi vos invités viennent de loin, Inquisiteur, fit Never avec un sourire forcé.

L'inquisiteur qui tenait Never par la taille, descendit alors sa main dans le bas du dos, caressant sans complexe.

... ça va Focus? tu t'en sort bien?
... oui, merci Never.Ca va. Mais j'ai désactivé mes fonction sensorielles. sinon je lui arracherait la main à ce gros porc!
... Il va me falloir encore un peu de temps. 20 minutes je dirais. Tu y arrivera?
... pas facile. ça m'a l'air d'être un terrible obsédé. Je vais faire mon possible.

- Vous aimez les femmes, Inquisiteur. Moi j'adore le champagne. Vous m'offrez une coupe?
- Bien sur chère Alice. le bar est là pour ça.
- Formidable! mais je vais l'inspecter rapidement si vous le permettez. Il serait dommage que vos invités soient empoisonnés.

Pendant que Focus cherchait à gagner du temps, une silhouette avait plongé depuis le bateau de l'agence, avait démonté une grille sous marine et progressé dans un conduit totalement immergé.
Au bout d'une cinquantaine de mètre d'une pénible progression, seulement éclairée par une petite lampe torche, elle trouva une plaque qu'elle souleva.
Sortant du conduit, elle se trouva dans un espace compris entre une paroi rocheuse et un mur de béton. De son sac elle sortit un appareil qu'elle tourna en direction du mur bétonné. puis elle fit quelques mètres à gauche, avant de s'arrêter.
Ensuite elle sortit un autre appareil. un espèce de lampe bleue, qu'elle posa contre le mur

... Brûlure, j'ai commencé à percer les trous. occupe toi du panneau de contrôle.

Deux gardes de l'inquisiteurs s'occupaient normalement du centre vidéo. Mais en raison de l'intoxication, seul un garde était au poste ce soir là.
Brûlure n'était certes pas la plus belle fille du monde, mais elle avait deux bons arguments. Elle avait de plus mis une tenue qui mettait en valeur ses rondeurs. aussi le pauvre garde avait toutes les peines du monde à se concentrer sur ses moniteurs.

- Et là qu'est ce que c'est que ce bouton? c'est normal qu'il clignote vert? demanda Brûlure en se penchant outrageusement.

Profitant des diversions de Brûlure, Pauline n'eu aucun problème pour trafiquer discrètement le panneau de contrôle.

... Ethel? des soucis?
... Rien de grave. quelques Freaks qui voulaient s'inviter à la fête. ils apprennent à nager. Pas facile avec un marteau greffé sur l'avant bras!

Quelques minutes plus tard, le petit boîtier d'ou émanait la couleur bleue se mis à biper. puis quelques instants après un autre signal sonore se fit entendre, puis la lumière s'éteignit.
la silhouette l'enleva l'appareil, puis glissa un fil optique dans le trou creusé par la petite foreuse laser. Dans le second orifice elle passa également une fibre optique, mais relié à la lampe torche cette fois ci.

... je n'y vois pas grand chose. pas terrible comme éclairage. Si il n'y a rien tu vas passer une salle soirée Focus.
... Jamais! une minute de plus et je le bute ce gros dégueulasse.
... un instant … oui!!! c'est bien ça. Active le module Brûlure. Ethel fait évacuer les invités dès que l'alarme retentira. Moi je rentre !

Brûlure fit un signe à pauline. instantanément, le moniteur surveillant la porte du coffre s'éteignit. Et quelques instants plus tard, un voyant d'alarme s'affichait.

- On a ouvert le coffre!!! vite! s'écria le garde.

Rapidement, il appuya sur un gros bouton rouge, saisit un fusil, puis descendit en courant vers la salle du coffre, les deux acolytes de Never sur les talons.
Au sous sol, l'inquisiteur se retourna brutalement, lorsque le son de l'alarme retentit.

- Patron ! on a ouvert le coffre! lui cria un garde alors que l'inquisiteur venait de fermer la porte du sous sol.
- Je sait idiot !! T'attends quoi pour y aller !

Lorsque Golner arriva enfin à la salle du coffre, l'alarme retentissait toujours. Devant la porte du coffre, le garde de la salle video accompagné de Brûlure et Pauline.
- Mais elle est fermée!! C'est quoi ce bordel !!
- Il y a une carte coincée ici, déclara Brûlure

L'inquisiteur s'avança. Une carte de visité était glissée dans un montant de la porte du coffre.
- Salopperie!! rugit l'inquisiteur. Ecartez vous!

Il saisit alors le code de la porte, puis activa les différentes serrures.
La porte du coffre s'ouvrit d'un bruit sec.

- Merci beaucoup! c'est vraiment aimable à vous de nous avoir ouvert votre coffre !

A l'entrée du couloir venait d'apparaître Never, accompagnée d'Ethel et d'un soldat Arachnoss. Elle était dans son tailleur Italien habituel.

- Bordel !! que se passe –t-il !! Gardes!!
Mais les deux hommes tenaient en joue l'inquisiteur, étant sous le control mental de la mutante.

- Je vous conseille de ne rien tenter, inquisiteur. Cela pourrait être dangereux pour vous. Operative Sanders, si vous le voulez bien.

Le soldat Arachnoss s'avança et rentra à l'intérieur de la chambre forte. Il ouvrit une caisse, fouilla rapidement.
- L'inquisiteur Daos va être très heureux d'apprendre que vous détournez les fonds de Lord Recluse pour votre usage, ex-inquisiteur Golner.

Dans un acte désespéré, Golner tenta de s'enfuir. mais il fut brutalement accueilli par Focus, qui lui asséna deux points chargés d'énergie, le laissant inconscient pur un moment.
- Ah... ça fait du bien !!

- Félicitation Madame Jackman, déclara le soldat. Vous avez pris de gros risques, il n'y avait pas d'indice signalant que ces lingots étaient à l'intérieur du coffre.

... Ah oui tient. ou est Ever? demanda FOcus mentalement?
... après avoir repris contrôle de mon corps, je l'ai téléportée directement à la villa. ça n'aurai pas été sympa de la laisser dans ce conduit humide.

- Un contingent de soldat va bientôt débarquer pour prendre possession des lieux, et un nouvel inquisiteur va être nommé.
- J'espère que notre arrangement vous convient toujours?
- Oui. Nous vous confions les jeunes filles qui étaient au service de Golner. faites en bon usage, ajouta froidement l'Operative, comme si ces pauvres filles n'étaient que de misérables objets.

... oui c'est vrai, que compte tu en faire ? Demanda Ethel.
... je vais d'abord tenter de les aider un peu. les pauvres doivent être détruites psychologiquement. Après tu t'occupera d'elles, Brûlure.
... Comment ça?
... Il faut qu'elles apprennent à se battre. Je vais monter une boite de sécurité en parallèle de l'agence et me voila avec une équipe toute trouvée. Le strip tease c'est fini pour elles.

- Quittons ces lieux ! Nous allons faire monter les filles dans le bateau. puis désignant l'ex inquisiteur encore inconscient:
- Il est à vous, Operative Sanders. Faites en bon usage, ajouta Never en reprenant le ton du soldat.


(si l'histoire vous semble inspirée d'un épisode de GISH SAC, et ben c'est normal)
(quelques explications : La silhouette du début c’est bien évidemment Ethel la rôdeuse, et c’est brûlure qui pose discrètement la carte de visite sur le coffre, laissant un indice supplémentaire de croire à l’intrusion.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nevermynd et l'île du cristal rose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nevermynd et l'île du cristal rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feux arriére a led cristal ou fumé...???? besoin d'aide pour remonté le feux!!!
» Le RC Lens jouera en rose, à l'extérieur!!!
» Carnet Rose
» cherche feu cristal
» Sansara (ex Cristal), PS et Ttekitoi (Décembre 2010) nous a quitté ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES VIGILANTS :: FORUMS DES VIGILANTS :: CITY OF VILLAINS :: Récits de vilains-
Sauter vers: